Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

L’ancien GM des Bucks raconte la demande de transfert de Kareem Abdul-Jabbar

Comme Anthony Davis et d’autres stars NBA, Kareem Abdul-Jabbar avait demandé son transfert. C’était en 1974 mais le pivot des Bucks avait géré ça de façon très discrète…

Récemment, Kareem Abdul-Jabbar a critiqué la méthode d’Anthony Davis par rapport à sa demande de transfert. S’il estime que l’Unibrow a tout à fait le droit de vouloir changer d’air, c’est le fait que l’intérieur ait fait sa demande en cours de saison, et surtout qu’elle ait été rendue publique qui n’a pas plu au meilleur marqueur de l’histoire de la NBA.

Il faut dire qu’après cinq saisons, et un titre, avec les Bucks, KAJ avait lui aussi demandé à quitter sa première équipe, avant le début de la saison 1974-1975. Sauf qu’il l’avait fait en toute discrétion, en laissant à Milwaukee un an pour travailler à son transfert, qui n’aura lieu qu’en juin 1975, en direction des Lakers.

Wayne Embry, alors GM de la franchise du Wisconsin, raconte à The Athletic comment Kareem Abdul-Jabbar s’y est pris.

« J’ai reçu un appel de son agent, qui m’a dit qu’il voulait venir à Milwaukee. Il voulait arranger un rendez-vous avec les propriétaires pour avoir une discussion franche. Il m’a dit qu’il ne me donnerait pas tous les détails, mais que Kareem pensait à son futur à Milwaukee et qu’ils voulaient nous parler en face-à-face. J’ai répondu que c’était d’accord et on a arrangé le rendez-vous. On voulait un endroit un peu éloigné. Nous ne voulions pas que tout le monde sache qu’il voulait être échangé, donc nous sommes allés à l’hôtel Sheraton de Brookfield (dans la banlieue de Milwaukee) et nous nous sommes arrangés avec la sécurité pour qu’il puisse rentrer et sortir aussi discrètement que possible. Nous avons dîné dans une suite privée et nous avions bien sûr une petite idée de ce qu’il voulait, donc nous avions fait venir ses plats préférés, et des choses qui lui plaisaient. Lors du rendez-vous, il nous a bien sûr dit qu’il voulait être échangé vers New York, Los Angeles ou Washington. »

Voilà un scoop car si on savait que les Lakers et les Knicks étaient sur la liste de Kareem Abdul-Jabbar à l’époque, on n’avait jamais entendu parler des Bullets comme possible destination pour le pivot.

« On a eu une discussion de deux ou trois heures pour tenter de le faire changer d’avis. Je pouvais partir. Le coach pouvait partir. Les seuls qui ne le pouvaient pas, c’étaient les propriétaires car ils possédaient la franchise. Mais si nous étions le problème, nous pouvions tous partir car la franchise, c’était lui ».

Sauf que Kareem Abdul-Jabbar a juste envie de tourner la page.

« Il m’a dit : ‘Non, non, vous n’êtes pas le problème. Le coach non plus. C’est juste le moment pour moi de passer à autre chose.’ Il n’a pas critiqué Milwaukee, il a juste dit qu’il voulait voir autre chose. Il avait grandi à New York. Washington l’attirait parce qu’il y avait une maison et des amis, et il était prêt à les rejoindre. Et puis, bien sûr, il était allé à la fac à UCLA donc Los Angeles lui plaisait aussi. »

Les deux camps se sont alors mis d’accord pour qu’un transfert ait lieu à la fin de la saison, en évitant absolument que l’information ne sorte.

C’est comme ça que Kareem Abdul-Jabbar sera finalement transféré, plusieurs mois après sa demande de transfert, vers les Lakers, en compagnie de Walt Wesley, contre Elmore Smith, Brian Winters, Dave Meyers et Junior Bridgeman.

« De façon ironique, et contrairement à aujourd’hui, nous avons pu tenir ça loin des journaux jusqu’à l’annonce », en rit Wayne Embry.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Milwaukee Bucks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés