Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bradley Beal se bat au milieu des montagnes russes

Le récent triple double de Bradley Beal face aux Suns, le premier de sa carrière, permet de mettre en lumière les performances de l’arrière.

Car entre un John Wall sur courant alternatif et un Dwight Howard plombé par les blessures, Bradley Beal est le seul scapitaine à bord du fragile navire des Wizards. Heureusement qu’il compile 23.5 points, 4.9 rebonds et 4.8 passes de moyenne, sinon Washington serait en plus mauvaise posture encore.

Néanmoins, malgré un bilan de 13 victoires et 21 défaites, Bradley Beal reste positif car il sait que les Wizards ont déjà traversé ce genre de turbulences.

« J’en ai vu depuis que je suis ici », assure-t-il. « En vieillissant, on réalise que ça finit par tourner. Aujourd’hui, demain, dans quelques semaines. Ça arrive. Il faut simplement faire avec, en restant confiant et en continuant à faire ce qu’on fait. Personnellement, je garde ma routine, je reste positif et je montre mon meilleur visage, je m’assure que mes coéquipiers me voient et je les encourage à continuer comme ça. Je garde la tête haute. »

Avant la sortie de route contre les Pacers dimanche soir, explicable car le All-Star et ses coéquipiers sortaient d’un match en triple prolongation la veille, il affichait 29.5 points à 50% de réussite de moyenne sur les dix derniers matchs.

Pas suffisant pour éviter six défaites durant cette période. Washington est malade et le rétablissement sera long. « On sait qu’on est des winners. Parfois, ça ne fonctionne pas, mais on doit continuer de faire le nécessaire. On continue de se dire qu’on va changer les choses. Et je le crois fermement. Mais on a encore du chemin à faire et ça ne sera pas facile. Mais on a les joueurs pour réussir. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *