Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.91Pariez
  • LOS1.58GOL2.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Zach Collins veut faire oublier ses débuts ratés en ligue d’été

Décevant en ligue d’été, avec seulement 6 points (à 26% aux tirs !) et 5 rebonds en 23 minutes de moyenne, Zach Collins (2m13, 104kg) a du pain sur la planche pour venir gagner des minutes dans la rotation des Blazers.

Mais l’ancien de Gonzaga ne compte pas se laisser faire. Il a appris de ses déconvenues estivales.

« Le jeu NBA est beaucoup plus physique et rapide que je ne l’imaginais », affirme Collins dans le podcast de John Canzano. « J’ai fait pas mal d’erreurs [en ligue d’été] mais on a revu tout ça à la vidéo avec les coachs. C’était très frustrant. Une des leçons essentielles, c’est que je dois parler davantage en défense. Et en attaque aussi en fait. Etant sous le cercle, je vois des choses que les arrières ne voient pas forcément. Et puis, j’ai appris aussi sur quelques couvertures défensives où je dois mieux m’adapter. »

A 19 ans seulement, Collins a encore beaucoup à apprendre. Son expérience du plus haut niveau est encore légère. L’aventure avec les Bulldogs, finalistes NCAA l’an passé, n’est qu’un début…

« J’ai toujours pris énormément de plaisir à jouer, à chaque niveau auquel j’ai joué. Mais si je devais retenir une saison, ce serait celle de l’an passé avec Gonzaga, tout simplement parce qu’on est arrivé jusqu’en finale nationale. Et peu de gens ont la chance de vivre cette expérience du Final Four. J’y pense encore tous les jours. Que se serait-il passé si je n’avais pas commis toutes ses fautes ? Je suis mon plus grand critique, je pense toujours à ce que j’aurais dû faire de mieux. »

« Peu importe mon âge ou mon jeu, je veux avoir un impact »

Perfectionniste, Collins va rapidement s’endurcir du côté de Rip City. Avec Jusuf Nurkic, Meyers Leonard et Caleb Swanigan à surveiller à l’entraînement, la phase d’adaptation ne devrait pas trop s’étirer en longueur.

En tout cas, le natif de Las Vegas ne veut pas se perdre en projection.

« Je ne regarde pas encore si loin que ça. Je prends les choses les unes après les autres. Et je suis exigeant avec moi-même, j’ai des attentes élevées. Que je joue deux ou vingt minutes, je dois avoir une influence sur le jeu, peu importe mon âge ou l’état de développement de mon jeu. Je sais que je vais avoir une période d’acclimatation à la NBA mais je veux en tous les cas prouver que j’ai le niveau. »

A 10 points et 7 rebonds (plus 2 contres) de moyenne en 17 minutes de jeu seulement l’an passé en NCAA, Zach Collins a clairement des qualités basket. Reste à passer le cap de la NBA… Plus facile à écrire qu’à faire !

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires