Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Derrick Rose : une première depuis mars 2012

rose-derrick1Après trois victoires de suite, les Bulls arrivaient lancés à Atlanta. Mais pour le deuxième match d’un back-to-back, les taureaux étaient visiblement éprouvés physiquement et ont dû s’incliner face aux Hawks (93-86).

Derrick Rose, auteur de 14 points, 8 passes et 5 rebonds, en a été l’exemple le plus évocateur avec son horrible 6/21 aux tirs (dont 0/7 à trois points) et ses 6 balles perdues. Pour ne rien arranger, il s’est même fait bâcher par Kent Bazemore ! Mais pour Tom Thibodeau, ce n’est pas un drame. Loin de là…

« Il n’y a pas de point négatif. La seule manière pour lui de revenir à son niveau, c’est de jouer et de travailler. C’est tout. Même s’il était à 100%, il ne pourrait pas être parfait à tous les matchs. Et quand ce n’est pas parfait, il faut faire autre chose pour nous aider à gagner les matchs : défendre fort, bouger la balle, créer des brèches dans la défense. Il y a beaucoup de choses qu’il peut faire pour l’équipe. Et globalement, il y arrive bien. On sait que ça ne sera pas parfait. »

Et Thibs sait bien de quoi il parle. En décembre, Derrick Rose est effectivement en train de monter en température avec des moyennes qui ont augmenté dans tous les compartiments du jeu pour atteindre 18 points, 6 passes et 4 rebonds. Le seul hic, c’est que l’adresse ne suit pas. Mais comme l’expose son coach, le meneur a encore besoin de travailler pour retrouver son rythme après de si longues absences.

11 matchs de suite pour Derrick Rose…

Toujours aussi placide, le meneur des Bulls ne s’inquiète donc pas de ce match raté pour ce duel au sommet de la conférence Est.

« Ce soir, les shoots que je mets normalement étaient complètement plats, » ajoute Rose sur ESPN. « Je n’avais pas de force dans les jambes. Mais je vous garantis que ça ne se reproduira pas lors du prochain match. Je veux continuer à jouer en lisant le jeu. Si quelqu’un a la main chaude, je ne vais pas prendre de tirs pour prendre des tirs. Je veux sentir le flow du match et j’essaierai de m’impliquer selon ce qui se passe. »

Et la nouvelle encourageante, c’est effectivement que Derrick Rose a disputé hier soir son 11e match de suite. Pour un joueur lambda, cela relève de la stat inutile mais pour D-Rose, c’est tout simplement une première depuis le mois de mars 2012, soit juste avant sa première blessure aux ligaments croisés, durant le premier tour des playoffs face aux Sixers.

À lire entre les lignes, les Bulls gardent donc le sourire avec Derrick Rose qui retrouve, sinon son niveau de jeu MVP, au moins sa capacité physique à enchaîner les matchs. En l’absence de Joakim Noah, Chicago peut donc compter sur son meneur de jeu. Après deux longues saisons sans lui, c’est forcément très positif !

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés