NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

[Preview 2014-2015] Numéro 28 – Utah Jazz

utahh

À partir du 22 septembre, Basket USA vous propose ses traditionnelles previews pour la saison régulière. Comme chaque année, nous avons décidé d’effectuer un compte à rebours, de la 30e à la 1ère place. L’an passé, nous avions pronostiqué le remake de la finale entre les Spurs et le Heat, ou encore la mauvaise saison des Celtics. En revanche, nous avions été piégés par les étonnants Suns et Hornets, et les décevants Knicks. Alors qui nous fera mentir cette saison ? 

La reconstruction du Jazz est en marche. Après avoir fait le ménage l’an passé, la franchise continue de faire la part belle à la jeunesse. Mais malgré l’arrivée du coach Quin Snyder, les prochains mois risquent d’être encore délicats pour la franchise de l’Utah. Encore trop tendres, les coéquipiers de Gordon Hayward ont tout de même su montrer quelques belles choses l’an passé. C’est sur cette base qu’il faudra s’appuyer pour grappiller des matches cette saison. Le nouveau golden boy du Jazz devra, lui, réaliser une excellente année, digne de son contrat… En attendant un véritable leader pour ces jeunes loups.

L’avenir leur appartient, mais 2015 arrive encore trop tôt. Fans du Jazz, soyez patients.

ETAT DES LIEUX

L’après-Al Jefferson-Paul Millsap a été très difficile à digérer pour le Jazz. Suite aux départx des deux « big men », la franchise a décidé de reconstruire, s’appuyant notamment sur une raquette jeune et prometteuse… Mais une reconstruction prend du temps. 25 petites victoires pour la saison passée : c’est peu mais les jeunes pousses de Utah acquièrent de l’expérience au fil des matches, à l’image de Trey Burke. Le rookie a connu un début de saison difficile mais a su montrer l’étendue de son potentiel lors des dernières rencontres.

Gordon Hayward a également su prendre ses responsabilités. 17 points de moyenne et un véritable rôle de leader offensif dans cette équipe récompensés par un contrat de 63 millions de dollars sur quatre an. Si l’on ajoute une raquette pétrie de potentiel, composée de Derrick Favors, Enes Kanter et Rudy Gobert, Utah a montré des étincelles du talent qu’ils ont dans les mains. Des lueurs d’espoir encore insuffisantes pour briller dans une conférence Ouest impardonnable, dont ils ont fini bons derniers. Du coup exit Tyrone Corbin, c’est Quin Snyder qui sera désormais à la tête de l’équipe. Déjà passé sur le banc des Lakers et des Hawks notamment, Snyder est un pur produit du Duke de Mike Kryzewski. Ça va être son baptême du feu comme entraîneur principal d’une franchise NBA : une fraîcheur qui rime avec celle de son effectif.

ARRIVÉES

Quin Snyder (coach), Dante Exum, Rodney Hood, Trevor Booker (Washington), Steve Novak (Toronto), Dee Bost (D-League), Toure’ Murry (New York), Brock Motum (Virtus Bologne), Jack Cooley (Trabzonspor), Carrick Felix (Cleveland).

DÉPARTS

Marvin Williams (Hornets), Brandon Rush (Golden State), Richard Jefferson (Dallas), Diante Garrett (Toronto), Malcolm Thomas (Cleveland), Erik Murphy (Cleveland), John Lucas III (Cleveland)

LE JOUEUR A SUIVRE

Gordon Hayward

Oui, encore lui. Gordon Hayward catalyse tout l’intérêt dans l’Utah. Et encore plus depuis que sa franchise a décidé de matcher l’offre des Hornets. Résultat : l’ancien de Butler se retrouve avec un énorme contrat sur le dos. Qui dit gros contrat, dit grosses performances sur le terrains et c’est sans doute ce que vont attendre les fans du Jazz cette saison.

Des performances qu’Hayward a multiplié l’an passé. Avec près de 16.2 points de moyenne, additionnés à 5.1 rebonds et 5.2 passes décisives, c’est lui qui a porté sa franchise en 2013-2014. C’est d’ailleurs l’un des 5 joueurs à compiler plus de 15 points, 5 passes et 5 rebonds de moyenne dans la ligue (avec Kevin Durant, LeBron James, Russell Westbrook et Michael Carter-Williams). Son apport est important des deux côtés du terrain puisqu’il est aussi leader de sa franchise aux interceptions. Revigoré par son stage avec Team USA, l’ailier de 24 ans a déjà avoué qu’il s’entendait parfaitement avec Quin Snyder. Peut-il faire mieux que l’année dernière ? Tous les voyants sont au vert pour la star montante du Jazz.

 

LE CINQ PROBABLE

Trey Burke – Alec Burks – Gordon Hayward – Derrick Favors – Enes Kanter

LE BANC

Dante Exum – Ian Clark – Toure’ Murry – Rodney Hood – Carrick Felix – Trevor Booker – Steve Novak – Jeremy Evans – Jack Cooley – Rudy Gobert

MASSE SALARIALE

59,5 millions de dollars (26e sur 30)

OBJECTIF

Quin Snyder arrive avec une nouvelle philosophie de jeu. Basé sur la passe et le jeu rapide, c’est un système qui doit convenir à la jeune garde du Jazz. Un effectif toujours plus jeune puisque Richard Jefferson et Marvin Williams, les plus expérimentés du groupe, ont fait leurs valises. Un choix étonnant qui démontre une réelle volonté de la franchise de faire confiance à la jeunesse. Les contrats signés par Gordon Hayward et Derrick Favors en sont d’ailleurs la preuve. Ces deux gros investissements ont cependant obligé le Jazz à se serrer la ceinture durant la free-agency. Dans l’Utah sont arrivés seulement deux joueurs, Trevor Booker et Steve Novak, au moindre prix.

Mais encore une fois, c’est sur la jeunesse que compte Snyder. Les draftés Dante Exum et Rodney Hood devraient donc avoir un rôle important dès leur première saison. L’Australien n’a cependant pas du tout convaincu, que ce soit en Summer League ou à la Coupe du monde. Après l’excitation de la draft, les observateurs commencent à douter des capacités d’adaptation à la NBA du jeune kangourou. En manque terrible de solution offensive l’an passé, Utah a peut-être trouvé des éléments de réponse en la personne de Rodney Hood. Considéré comme un steal de la dernière draft, l’ancien de Duke a réalisé une excellente Summer League à Las Vegas, avec quelques gros cartons à son actif.

Mais au grand damn du Jazz, l’extrême jeunesse ne rime que très rarement avec playoffs. Avec une moyenne d’âge de seulement 23 ans, la franchise manque d’un joueur capable de driver cette équipe sur et en dehors des terrains. Un rôle que va essayer d’endosser Gordon Hayward mais, à seulement 24 ans, il pourrait y laisser des plumes. Une chose est sûre, cette équipe a énormément de talent à revendre. Suffisant pour faire mieux que 25 victoires ? La réponse est dans les mains de Quin Snyder et ses hommes.

PRONOSTIC

5e de la division Northwest – 15e de la conférence Ouest

[poll id= »205″]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires