Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pacers filent vers la finale de conférence

Paul GeorgeAprès un Game 3 absolument calamiteux, les Wizards avaient à coeur de se relancer face à une équipe d’Indiana qui semble avoir retrouvé sa solidité. Après avoir atteint la pause avec 17 points d’avance, les coéquipiers de John Wall ont finalement craqué après la pause. Victimes d’un immense Paul George (39 pts, 12 rbds), les Wizards ont très mal géré la toute fin de match et s’inclinent 95-92. Indiana, qui mène 3-1, a l’occasion de se qualifier pour la finale de conférence dès le prochain match, à domicile.

La rencontre part sur des bases bien meilleures que le précédent. La circulation de balle est fluide des deux côtés du terrain et Paul George et Nene assurent le spectacle pour les Pacers et les Wizards. Le jeu est rythmé et les deux équipes sont bien en place. Ce sont tout de même les Pacers qui font la course en tête pendant les dix premières minutes avant que les Wizards ne parviennent à passer devant au tableau d’affichage grâce à l’intensité défensive de John Wall et de Drew Gooden, auteur d’un superbe contre sur Roy Hibbert. Cependant, Lance Stephenson permet à son équipe de repasser devant sur un panier à 3-points à la fin du premier quart-temps : 27-26 pour les visiteurs. Pour la première fois depuis le début des playoffs, les Wizards sont menés au score après douze minutes.

L’impact du banc des Wizards

Randy Wittman se décide alors de lancer Al Harrington dans le grand bain. Ce dernier n’a pratiquement pas joué des playoffs mais inscrit rapidement trois paniers coup sur coup pour redonner l’avantage aux Wizards. Le reste du banc n’est pas en reste avec un bel apport d’Andre Miller et Drew Gooden. Les Pacers sont repoussés à onze longueurs (38-27) et souffrent le martyr avec C.J. Watson, Ian Mahinmi et Luis Scola sur le terrain. Frank Vogel est obligé de relancer Roy Hibbert, David West et Lance Stephenson plus rapidement que prévu pour stopper l’hémorragie. Alors qu’ils n’avaient inscrit que 45 points après trois quart-temps deux jours plus tôt, les Wizards atteignent ce total à six minutes de la mi-temps avec près de 60% de réussite aux tirs. En face, les titulaires limitent la casse avant la pause mais Gooden et consort continuent leur festival avec un total de 17 points pour les remplaçants dans le second quart-temps. A la pause, les Wizards sont devants et mènent 55-38.

Roy Hibbert confirme son renouveau

Au retour des vestiaires, les deux équipes font jeu égal pendant environ cinq minutes avant que les Pacers n’infligent aux Wizards un cinglant 17-2 pour les remettre à deux longueurs avec un bon Roy Hibbert et un Paul George toujours aussi tranchant. John Wall enchaîne les erreurs en attaque et laisse finalement sa place à Andre Miller. Mais le plus dur est fait pour les Pacers, revenus du diable vauvert en l’espace de cinq minutes. Ils ne comptent plus qu’un tout petit point d’écart avant d’attaquer le dernier quart-temps, 72-71.

Les Pacers égalisent dès la première minute du dernier quart-temps mais comme en première période les Wizards peuvent compter sur leur « bench mob » pour reprendre de l’air. Drew Gooden et Al Harrington sont au four et au moulin et écrasent le banc des Pacers et encore une fois Frank Vogel est obligé de remettre son cinq quelques minutes plus tôt qu’il ne l’aurait sans doute voulu.

Paul George survole la fin de match

En leader, Paul George montre l’exmeple et porte les Pacers à bout de bras avec une insolente réussite à 3-points. Indiana prend alors l’ascendant tandis que Washington est incapable de concrétiser ses tirs ouverts. Les Pacers parviennent à se détacher en toute fin de partie et si les Wizards ont eu l’occasion d’arracher la prolongation, ils ont perdu la balle sur l’ultime remise en jeu, scellant le sort du match. Au final, Indiana l’emporte par 95-92 et mène à présent par 3-1 dans cette série. Prochain match mardi à Indianapolis.

Avec 39 points et 12 rebonds, Paul George a livré un match sensationnel aussi bien en attaque qu’en défense. Roy Hibbert confirme son retour en forme avec 17 points et 9 rebonds pour les Pacers. Du côté des Wizards, Bradley Beal inscrit 20 points et Trevor Ariza ajoute 16 points et 9 rebonds. Les Pacers peuvent terminer le boulot chez eux lors du Game 5 alors que les Wizards sont à présent dos au mur…

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_110514_was-ind]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Washington Wizards en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés