NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
SAS119
UTH111
MEM121
OKC92
BRO119
SAC106
PHI48
ORL50
NOR
WAS2:00
TOR
BOS3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.3WAS3.7Pariez
  • TOR1.84BOS2.05Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Dallas décroche un Game 7 après un finish incroyable

Boris Diaw et Tony Parker

Dallas n’a pas abdiqué et s’est imposé 113-111 à la maison dans l’acte VI d’un derby texan qui aura encore atteint des sommets. En revenant d’un écart de -7 pour passer un 14-2 dans le mega money-time, les Mavs de Monta Ellis (29 pts, dont 12 en 4e quart) et Dirk Nowitzki (22 pts) ont marqué les esprits. Malgré un Tony Parker incandescent en fin de match, deux bombes à 3 points venues de nulle part signées Green et Mills, et une dernière seconde où tout aurait pu basculer, les Spurs ont encore échoué d’un rien. Dallas ira donc jouer le destin de saison déjà réussie sur le parquet du meilleur bilan de la NBA. Si l’intensité est du même niveau que cette nuit, le match 7 s’annonce explosif !

Duncan-Nowitzki : battle royal

Les Mavs sont toujours vivants. Après 6 matchs face à l’ogre de la ligue qui s’est encore pris les pieds dans le tapis cette nuit. Comme lors du match 4, Dallas a lancé la partie sur un tempo très élevé. Les troupes de Rick Carlisle déroulaient leur basket et plantaient 34 points en 12 minutes (34-26), tandis que Dirk Nowitzki alignait les frappes chirurgicales (4/4 au tir). De quoi énerver Gregg Popovich qui resserrait sa défense, forçant Dallas à commettre 7 pertes de balle en 2e quart (un seul dans le 1er). La pression se faisait déjà ressentir mais Dirk Nowitzki répondait présent dans son duel avec un Tim Duncan au four et au moulin (4/5 au tirs, 6 rebds, 4 passes à la mi-temps).

Les Spurs accélèrent

Relégués à -6 sur un coup de génie de Devin Harris juste avant la pause (58-52), San Antonio restait dans le coup, à l’affût. Au retour des vestiaires, les Spurs s’en remettaient aux fondamentaux, avec un axe Parker-Duncan efficace, un Splitter opportuniste et un Leonard agressif. Ginobili, qui a attendu le milieu du 3e quart pour inscrire son premier panier, déroulait ensuite pour Boris Diaw en contre-attaque. De retour aux affaires, les Spurs menaient de 5 longueurs et terminaient le 3e quart-temps à 76-81. Dès le début du dernier acte, l’intensité montait d’un cran, comme si le money-time débutait à 12 minutes du buzzer. Et au moment où chaque possession valait son pesant d’or, Monta Ellis et Tony Parker sont sortis du lot.

Ellis met Dallas sur orbite

Alors que Carter et Calderon venaient de déclencher les hostilités à 3 points, le père Parker exauçait une première prière sur une fin de possession désespérée, d’un shoot en déséquilibre devant l’Espagnol, avant de scorer plein de sang froid à 3 points, seulement son 3e de la série (86-90). Avec pragmatisme, Monta Ellis répondait en faisant les bons choix en attaque. Chauffé par un 3 points ouvert qui avait fait repasser Dallas devant (94-92), l’arrière des Mavs allait chercher le 2+1 sur un air de déjà vu, avec Ginobili cette fois dans le rôle de la quille. Après un nouveau panier d’Ellis, Dallas se voyait serein à 102-94 à moins de 3 minutes de la fin. Mais il fallait bien une issue hors du commun à ce match exceptionnel.

Tony Parker au coeur d’un finish de malade

Grâce à Diaw à 3 points et surtout Parker sur 3 séquences offensives à couper le souffle, San Antonio parvenait à revenir à -1 (106-105). Au métier, Vince Carter allait chercher la faute et ne tremblait pas au moment de mettre les lancers. C’est ensuite le remarquable Dejuan Blair qui faisait fructifier son sens du placement en défense en interceptant une passe de Parker, pour filer à son tour au lancer-franc. Relégués à 111-105 à 20 secondes de la fin, les Spurs restaient incroyablement en vie sur deux 3 points exécutés en un éclair par Green et Mills. Et à 113-111, à 7 secondes de la fin, Ellis lançait malencontreusement la balle en tribune, laissant l’opportunité aux Spurs de réussir le hold-up de l’année à 1’3 secondes du buzzer. À court de temps mort, San Antonio s’en remettait à Patty Mills qui ne trouvait pas la cible.

L’American Airlines Center pouvait laisser exploser sa joie. Il y aura bien un Game 7 entre Dallas et San Antonio, deux franchises qui se sont déchirés en Playoffs depuis le début des années 2000 et qui vont à nouveau s’affronter dans un ultime combat. Que le meilleur gagne !

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_020514_dal-sas]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés