Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.83PHI1.95Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

On s’arrache le maillot de Jason Collins !

Jason CollinsAlors qu’il a évolué pour son premier match face aux Lakers avec un numéro d’appoint (le 46), Jason Collins a choisi de porter le numéro 98 sur sa tunique des Nets. Un numéro choisi en hommage à Matthew Shepard, cet étudiant homosexuel du Wyoming qui avait été assassiné en 1998. Alors que Collins ne l’a toujours pas porté en match, ce maillot fait déjà l’objet d’une immense demande. Problème : il n’est pas encore commercialisé !

Dans les colonnes du New York Times, Vicky Picca, la vice présidente du département des produits dérivés NBA, a décrit le phénomène comme étant « sans précédent ». Les demandes se sont effectivement multipliées hier pour obtenir un produit qui porterait le nom de Collins. T-Shirts, maillots et autres mugs ou je-ne-sais-quoi encore seront disponibles aujourd’hui sur le site du NBA Store.

335 dollars un ancien maillot sur eBay

Ce qui est tout à fait inédit, c’est bien sûr qu’un joueur signé pour un contrat de 10 jours déchaîne autant les passions consuméristes de l’Amérique. Pour Barry Baum, le vice président exécutif des Nets, c’est une première historique que d’avoir à commercialiser des maillots pour un joueur de bout de banc. Mais il faudra attendre de savoir si son contrat de 10 jours est prolongé pour s’acheter son maillot sur la boutique de la franchise.

Par ailleurs, les maillots des précédentes équipes de Collins (à savoir, New Jersey, Memphis, Minnesota, Atlanta, Boston, Washington) ont fait leur apparition miraculeuse sur des sites d’enchères type eBay, avec des prix allant jusqu’à 335 dollars le maillot.

Vous l’aurez compris, si le moment est historique, le modèle consumériste américain n’a rien perdu de son sens des priorités, s’empressant de s’aligner sur les demandes du marché pour profiter de l’opportunité économique immense…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires