Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

La course au MVP 2013 : le vote de la rédaction

Un 4e titre de MVP en 5 ans pour LeBron James ?Pour cette dernière édition de la saison, nous nous sommes réunis afin d’élire le joueur qui mérite, selon nous, d’être nommé MVP de la saison 2012-2013.

Pour cela, chaque membre de la rédaction (soit onze votants) a établi son propre Top 5.

Puis, nous avons procédé de la même façon que la NBA. A savoir, le numéro 1 de chaque classement se voit octroyer 10 points, le second 7, puis respectivement 5, 3 et 1 pour les 3 suivants.

Ça c’est pour la partie technique mais dans les faits, quel que soit le mode de calcul, un joueur en particulier fait (quasi) l’unanimité et bien que le suspense ne soit pas à son comble, nous vous proposons de découvrir sans plus tarder le nom de notre MVP 2013.

Evidemment, ce classement ne serait pas complet sans le vote des lecteurs et c’est pourquoi nous vous proposons également d’élire votre MVP de la saison à travers des trios (on a été logiques en plaçant forcément LeBron et Durant aux deux premières places). Nous publierons les résultats, ainsi que les commentaires les plus pertinents.

1. LeBron James

Bilan : Heat – 65v-16d – 1er à l’Est
Stats : 37.9min, 26.8pts, 8.0rbds, 7.3pds, 1.7ints, 0.9ct, 3.0bps, 56.5% tirs, 40.6% 3pts, 75.3% LF
Vote : 107 points (1ère place :10 ; 2ème place : 1 )

A l’exception d’un membre de la rédaction (dont nous préserverons l’anonymat pour des raisons évidentes de sécurité… ), LeBron James a remporté tous les suffrages.

Il faut dire qu’il a mis tous les arguments de son côté, menant le Heat à une série historique de 27 victoires consécutives, mais aussi au meilleur bilan de la ligue ainsi que le meilleur bilan de l’histoire de la franchise. What else ?

En début de saison, on craignait qu’une lassitude s’installe chez les votants après 3 titres de MVP en 4 ans. Sauf qu’on ne pensait pas qu’il pouvait encore progresser ce qui fut pourtant le cas. Plus clutch et plus serein, il maîtrise davantage son jeu et réalise sa meilleure saison au shoot, à 3 points et au rebond. Autant d’arguments qui devraient lui permettre de devenir le plus jeune joueur de l’histoire à remporter 4 titres de MVP.

2 . Kevin Durant

Bilan : Thunder – 60v-21d – 1er à l’Ouest
Stats : 38.5min, 28.1pts, 7.9rbds, 4.6pds, 1.4ints, 1.3cts, 3.5bps, 50.9% tirs, 41.3% 3pts, 90.7% LF
Vote : 67 points (2ème place : 8 ; 3e place : 1 ; 4e place : 2)

Comme l’an passé, Kevin Durant est victime de l’hyper-domination de son ami et adversaire.

Alors certes, il ne devrait pas remporter son quatrième titre de meilleur marqueur mais il va, en revanche, très certainement intégrer le club très fermé des 50-40-90 (shoot-3pts-LF). Un exploit.

A seulement 24 ans, cela pourrait être déjà la troisième fois déjà qu’il termine second des votes et, à ce rythme-là, on ne doute pas qu’il parviendra un jour à se hisser sur la plus haute marche du podium.

3. Tony Parker

Bilan : Spurs – 58v-23d – 2ème à l’Ouest
Stats : 33.0min, 20.4pts, 3.0rbds, 7.6pds, 0.8int, 0.1ct, 2.6bps, 52.4% tirs, 35.3% 3pts, 84.1% LF
Vote : 40 points (3e place : 6 ; 4e place : 3 ; 5e place : 1 )

Cabossé de partout, Tony Parker termine la saison sur une mauvaise note mais doit-on pour autant oublier le niveau affiché lors des 5 premiers mois de compétition ?

Cette troisième place est un premier élément de réponse et on ne serait pas étonné que ce soit aussi le cas lors du vote final puisque, longtemps cette saison, TP a vu son nom cité au côté de celui de James par de nombreux confrères américains.

S ‘il réalise cette saison sa deuxième meilleure performance en carrière au point et à la passe, TP n’est pas le type de joueur qui noircit les feuilles de stats, mais lorsqu’il n’est pas à son meilleur niveau, malgré un Tim Duncan increvable, les Spurs ne sont pas la même équipe.

4. Carmelo Anthony

Bilan : Knicks – 53v-28d – 2ème à l’Est
Stats : 37.0min, 28.7pts, 6.9rbds, 2.6pds, 0.8int, 0.5ct, 2.6bps, 44.9% tirs, 37.9% 3pts, 83.0% LF
Vote : 30 points (3e place : 3 ; 4e place : 4 ; 5e place : 3)

A l’inverse de TP, Anthony termine la saison en trombe et ses 36.9 points de moyenne en avril devrait lui permettre de s’emparer du titre de meilleur scoreur pour la première fois de sa carrière.

A l’image des Knicks, Melo a vécu une saison en trois étapes. Un départ canon plein de bonnes intentions. Puis, une période de creux marquée par la fatigue, les blessures et donc, les défaites. Pour terminer sur une fin de saison de premier choix.

A noter, une quatrième place resterait la meilleure performance de sa carrière.

5. Kobe Bryant

Bilan : Lakers – 44v-37d – 8ème à l’Ouest
Stats : 38.6min, 27.3pts, 5.6rbds, 6.0pds, 1.4ints, 0.3ct, 3.7bps, 46.3% tirs, 32.4% 3pts, 83.9% LF
Vote : 29 points (1e place : 1 ; 2e place : 2 ; 5e place : 5)

D’un côté, on peut se dire que la saison des Lakers est un scandale au vu de leur effectif, etc… De l’autre, on ne peut que reconnaître que Kobe Bryant a été incroyablement exemplaire face à l’adversité.

Blessé, parfois critiqué, il s’est battu comme un dingue pour qualifier son équipe en playoffs, alors qu’à un moment, il faut bien le reconnaitre, il était peut-être le seul à y croire. A 34 ans, combien auraient lâché ? Kobe, lui, aura tout tenté, allant même jusqu’à se transformer en meneur/passeur, c’est dire.

Aujourd’hui, certains trouveront ça bizarre de voir son nom apparaitre alors que les Lakers peuvent toujours être éliminés mais peu importe. Kobe Bryant est désormais out pour au moins 6 mois et on peut désormais dire qu’il a tout donné et tout laissé sur le terrain pour son équipe.

Ils ont également reçu des votes

6. Chris Paul – 12 points (3e place : 1 ; 4e place : 2 ; 5e place : 1)
7. Tim Duncan –  1 point (5e place : 1)

Ils méritent une mention

Russell Westbrook, James Harden, Stephen Curry, Dwyane Wade.

[poll id= »83″]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés