NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Insolents d’adresse, les Spurs pourrissent le retour de Dirk Nowitzki

Pour la réception en voisin des Mavs, les Spurs ont mis sur pied un ‘three point shootout’ et ils ont tout simplement étrillé Dallas. Avec un insensé 20/30 à trois points (nouveau record de franchise), San Antonio a explosé offensivement et s’impose 129-91 pour gâcher le retour à la compétition de Dirk Nowitzki. Danny Green (25 points à 7/8 à trois points) a été le bourreau des Mavs.

Une adresse écoeurante

Rapidement mis au parfum du thème de la soirée, Dallas n’a rien pu faire pour contrer l’adresse incroyable des Spurs au-delà de l’arc. Relégués à 12 longueurs à la pause, c’est le troisième quart qui va définitivement plomber les espoirs de Dallas. Rendez-vous compte : pendant que les Mavs rataient 13 de leurs 17 tirs, les Spurs continuaient leur prouesse offensive et passaient un 36-14 pour créer un écart rédhibitoire (100-66).

Le dernier quart sera évidemment une formalité même si les seconds couteaux de San Antonio, tels Patty Mills ou encore Matt Bonner, se joignaient à la fête du tir lointain pour alourdir la note finale (129-91). Pour son retour sur les parquets, Dirk Nowitzki finit à 8 points à 3/4 aux tirs et 6 rebonds en 20 minutes. Mais surtout avec de bonnes sensations.

« Je me suis entraîné dur ces deux derniers jours, et jusqu’à ce matin, je ne savais pas si j’allais jouer. Mais je me suis bien senti ce soir. J’étais bien dans ma tête, mes jambes étaient un peu lourdes mais je me suis bien battu. Ça c’est mieux passé que prévu, c’est encourageant individuellement. Mais collectivement, on est loin du compte. On est mauvais en défense, c’est une évidence. Et puis en attaque, on fait des mauvais choix. »

Carlisle déclare l’état de crise

Rick Carlisle a lui aussi fait le même constat (pas de surprise ici) et il a clairement signifié son désarroi en conférence de presse après match.

« C’est extrêmement décevant et c’est quelque chose que l’on ne peut pas accepter. Je dois travailler plus dur pour faire de ces gars une équipe. Actuellement, on n’a rien à voir avec une équipe, mais on va continuer à bosser. Franchement, ce soir, il y a eu de tout. Des pénétrations en dribble, des trois points tranquilles, des balles qui traînent. On a produit aucun effort pour jouer dur et physique. Alors on va renfiler nos baskets dès demain matin et retourner au boulot. J’aimerais bien donner deux jours de repos, mais ça n’arrivera pas. Ça n’arrivera pas. »

Les Mavs l’ont compris, l’état de crise est déclaré. Et Noël ou pas, Coach Carlisle a décidé de prendre les choses en main. A défaut de dinde, les prochains entraînements s’annoncent saignants !

[videopub http://www.youtube.com/watch?v=niE3EaPzQII]

[box boxscore_231212_sas-dal]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires