Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Lamar Odom, le facteur X

Cavalers vs. Lakers

Il avait déclaré sa flamme à la Cité des anges la semaine passée, il a démontré hier soir à Cleveland que LA avait des bonnes raisons de l’aimer en retour.
Lamar Odom a pris le relais d’un Kobe Bryant malade pour infliger aux Cavs leur première défaite de la saison à domicile.

« Je n’ai jamais joué pour les chiffres, juste pour gagner« , a déclaré le n°7 des vice-champions, qui rentrent à la maison après un road trip de six matches pour autant de victoires.

Ces Lakers sont bien les grands favoris pour le sacre.

Privés de leur pivot titulaire et tour de contrôle Andrew Bynum, les Lakers ont répondu aux sceptiques de la plus belle des manières en s’imposant à Boston, qui restait sur 12 succès de rang, et donc Cleveland, invaincu dans son antre jusque-là. Deux séries mises à terre et deux victoires sur le parquet des deux potentiels champions de la conférence Est. Et qui plus est dimanche avec un Kobe malade: ça calme !

Ces Lakers sont bien le candidat n°1 au titre. D’ailleurs, la dernière fois que la franchise avait bouclé un road trip avec un bilan de 6-0, c’était en 2000, année du premier des trois titres de rang sous la première ère Phil Jackson. Une statistique résume parfaitement la sérénité actuelle d’une équipe pourtant promise aux difficultés sans son big man vedette dans la peinture: aucune balle perdue lors des 19 dernières minutes du match dans l’Ohio.

« On a joué à la perfection et c’est ce qu’on recherche à chaque fois. Cela demande de l’énergie, de la concentration et une implication de tous les instants. Et chacun apporte sa production« , commente le héros de la soirée Lamar Odom, auteur de 28 pts et 17 rbds. « Il a fait son meilleur match avec nous. Il avait déjà été brillant mais là il a été époustouflant. Il a démontré toute l’étendue de son jeu, usant de sa vitesse pour se créer des shoots faciles« , se félicite Phil Jackson. « Il faut donner tout le crédit de cette victoire aux Lakers« , avoue le vaincu LeBron James, trop égoïste dimanche soir malgré ses 12 passes (8 rebonds et 16 points en prime).

Très maladroit à l’image de son équipe en seconde période, le King a assisté impuissant au broyage en règle des Angelinos (31-16 dans la troisième quart-temps, 50-30 sur toute la mi-temps).

La série de 23 succès de rang à la Quicken Loans Arena est terminée. « J’en suis content« , assure, presque soulagé, LeBron.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés