Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.18TOR1.69Pariez
  • BRO1.12LOS6.75Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

FAQ : Quel est le record NBA de passes décisives sur un match ?

Le 30 décembre 1990, c’est Scott Skiles, alors meneur de jeu du Magic, qui avait distribué 30 passes à ses coéquipiers. C’était lors d’une large victoire du Magic (155-116) contre les Nuggets.

Il y a quelques années, dans le magazine d’Orlando, Scott Skiles avait raconté cette folle soirée du 30 décembre 1990, qui l’avait vu cumuler 22 points, 7/13 aux tirs, 2/3 à 3-points, 6 rebonds, 2 interceptions et donc 30 caviars, en 44 minutes.

« A l’époque, les Nuggets et nous étions les pires équipes de la NBA, et nous étions dans la même division (ndlr : Orlando et Denver étaient dans la Midwest division) », se souvient l’ancien entraîneur des Bulls et des Bucks. « A l’époque, je réalise ma meilleure saison, mais on parle beaucoup de moi pour être transféré. On m’annonce à Detroit (champions en titre), et ils me surveillent à chaque match. J’étais flatté, mais aussi très heureux à Orlando. Je jouais beaucoup, et j’essayais de faire progresser la franchise. »

Ce 30 décembre 1990, les Nuggets et leur style de jeu porté sur l’attaque débarquent, et Skiles va en profiter pour entrer dans l’histoire.

« Les Nuggets étaient diminués par des blessures, et Michael Adams était le seul arrière valide. De plus, avec leur nouveau coach Paul Westhead, les Nuggets pratiquaient le run-and-gun. On savait qu’à chaque tir manqué de leur part, nous aurions des contre-attaques et des shoots faciles. Ce soir-là, j’avais l’impression d’être sur un playground. C’était un concours de lay-up avec des Nuggets qui ne contestaient pas les tirs. Après un quart-temps, on avait déjà inscrit 35 points. A la mi-temps, on menait 72-49, et j’avais déjà 14 passes. »

Plus de six minutes pour réussir sa 30e passe

Le record de la jeune franchise est à 18, et il va vite voler en éclats. « J’ai continué à faire des passes, et dans le troisième quart-temps, j’ai battu le record de la franchise, qui m’appartenait depuis le début de saison. A la fin du ce quart-temps, j’en étais à 25 passes, et j’étais proche du record NBA de Kevin Porter (ndlr : 29, en 1978 avec les Nets). Je n’en savais rien car on ne pouvait pas suivre ça pendant les matches. »

« A 7 minutes de la fin, j’ai envoyé Reynolds au alley-oop pour ma 29e passe. Le coach m’a alors appelé pour me dire que si je faisais une passe de plus, il me sortait car on gagnait facilement. Le speaker a alors annoncé que je venais d’égaler le record NBA, et ça m’a mis de la pression. J’ai fait plusieurs passes mais mes coéquipiers ont raté leurs tirs ou leurs dribbles… »

Une 30e passe in extremis

Finalement, ce n’est qu’à 19 secondes de la fin que Skiles va réussir cette fameuse 30e passe. « Le temps s’écoulait, et c’est finalement sur un shoot à 6 mètres de Reynolds que j’ai battu le record. J’étais très heureux, et le public hurlait. Le plus amusant, c’est que Reynolds venait de gâcher trois tirs faciles sur mes passes. En fait, il était l’un des seuls dans la salle à ne pas avoir compris qu’il me manquait une passe… »

A l’époque, les stars du Magic s’appelaient Terry Catledge, passé par Pau-Orthez, et donc Jerry Reynolds. On trouvait aussi Dennis Scott et Nick Anderson à leurs débuts dans la ligue. Ce n’est que quelques saisons plus tard, grâce au duo Penny Hardaway – Shaquille O’Neal, que le Magic va vraiment décoller.

Voici une vidéo pour immortaliser cet exploit.

D'autres questions à découvrir...