Les blogs de la rédaction

Que retenir des projections statistiques d’ESPN ?

Par  — 

Alors qu’on est au coeur de l’intersaison, ESPN a dévoilé les projections de son Basketball Power Index (BPI) pour la saison prochaine. En estimant la valeur offensive et défensive de chaque équipe, et en tenant compte du calendrier et du repos, le BPI simule 10 000 fois la saison et les playoffs, mesurant ainsi l’écart entre chaque équipe et la moyenne.

Golden State meilleure attaque, Boston meilleure défense

Sans surprise, les Warriors sont toujours en tête, à +7.6, c’est-à-dire que l’addition de leurs efficacités offensive et défensive est supérieur de 7.6 à la moyenne des équipes. Dans le détail, Golden State est à +2.4 en défense (l’équipe devrait encaisser 2.4 points de moins que la moyenne sur 100 possessions), ce qui classe la troupe de Stephen Curry quatrième, derrière Boston (+3.7), Philadelphie (+2.9) et Utah (+2.7).

Mais c’est en attaque que les Warriors sont toujours annoncés intouchables, à +5.1 points sur 100 possessions par rapport à la moyenne. Ils devancent donc largement Houston et Denver (+3.3).

Néanmoins, sur les 10 000 simulations effectuées par le BPI, Golden State n’en a remporté cette fois « que » 40%, alors que c’était 58% l’an passé ! Les Warriors sont-ils moins favoris ? Un peu, et ESPN l’explique par le fait que la dernière saison régulière de l’équipe n’était pas au niveau des projections et que Houston n’était pas loin de les éliminer en finale de conférence.

Kawhi Leonard booste les chances des Raptors

En comparant les projections de cette saison par rapport à celles de l’année précédente, on remarque en premier lieu le croisement entre les Cavaliers et les Lakers. L’an passé, Cleveland était ainsi annoncé à +3.8, soit la 6e meilleure équipe de la ligue. Cette année, elle est à -3.9, pour la 25e place. La faute à une défense qui est la pire de la ligue (-3.9) d’après les simulations.

Avec tous les changements, et le départ de Kawhi Leonard, les Spurs passent eux de la 3e à la 14e place, se retrouvant à la 9e place de l’Ouest.

L’arrivée de l’ailier à Toronto booste d’ailleurs les perspectives des Raptors, selon le BPI. Derrière Golden State, qui a donc 40% de chances de réaliser le triplé, c’est Boston qui a les meilleures chances de remporter le titre (18%), devant Houston et Toronto, à égalité (10%). Philadelphie (9%), Oklahoma City (3%), Utah (2%), Denver (2%) et les Lakers (2%) suivent.

Qui succèdera à Indiana pour surprendre le BPI ?

Ces projections sont intéressantes car elles offrent une bonne idée des futurs rapports de force, mais sont-elles vraiment réalistes ? En comparant le bilan réel des franchises et les projections du BPI avant le début de la dernière saison, on peut voir que pour la moitié des équipes, les projections étaient très proches de la réalité. Avec une marge d’erreur inférieure à 10%.

Le BPI avait ainsi néanmoins beaucoup surestimé le bilan du Magic, des Suns, des Mavericks et des Grizzlies. Mais il s’agit de quatre équipes qui ont plus ou moins « tanké » leur saison, à cause des blessures ou d’un début de campagne raté.

Par contre, la grande erreur du BPI fut évidemment les Pacers. Annoncés à 32 victoires, Victor Oladipo et sa bande en ont finalement remportées 48, soit une énorme variation de 50%.

La preuve que la réalité n’est heureusement pas totalement dans les chiffres.

+ d’articles de Dimitri Kucharczyk :

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *