Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Cavs ne peuvent pas se passer de LeBron James

La perfection. Pendant sept quart-temps, si l’on cumule le Game 1 et le Game 2, les Cavs ont joué à la perfection.

« C’était magnifique. Vraiment, nous ne pouvons pas mieux jouer. Tout était parfaitement exécuté. Ne laissez pas ce quatrième quart-temps gâcher cette impression » explique Mo Williams.

Eh oui, il y a eu un quatrième quart-temps dans ce Game 2. Et de la perfection, on est passé à la nullité… et curieusement, cette nullité coïncide avec le passage sur le banc de LeBron James.

La preuve par les chiffres. Début du money time, 79-50 pour Cleveland qui se balade face à des Pistons complètement dépassés. Le fantôme de Detroit.

Et puis, LeBron James n’est pas là, et là les Cavs commencent à faire n’importe quoi. A l’inverse, les Pistons veulent prouver qu’ils ne sont pas en playoffs par hasard.

En huit minutes, les Cavs encaissent un 27-5 et voilà les Pistons à -7 (84-77). Il reste moins de quatre minutes à jouer, et comme on dit dans ces cas-là, « ya match! ».

Mais voilà, LBJ est revenu sur le parquet. Il inscrit deux lancers. Puis c’est Mo Williams qui enfile lui aussi deux lancers.

Et enfin, LeBron capte un rebond et balance une passe laser pour Williams dont le lay-up met fin aux derniers espoirs des Pistons (90-77).

Finalement, les Cavs l’emportent 94-82 avec 29 pts, 13 rbds et 6 pds de James; 21 pts de Mo Williams et 20 pts de Delonte West.

Côté Detroit, c’est le banc qui a le moins sombré avec 13 pts pour Will Bynum et 10 pts pour Arron Afflalo.

Trois éléments importants à tirer de cette rencontre :

– les 43 lancers tirés par les Cavs contre 16 aux Pistons.

– la défense des Pistons sur LeBron James. Detroit a décidé de lui interdire l’accès au cercle, en l’obligeant à shooter de loin. Les stats de LBJ prouvent qu’il faudra trouver autre chose pour l’empêcher de scorer et passer. Certes, James a beaucoup moins pénétré que dans le Game 1 (seulement deux tirs dans la raquette en première mi-temps) mais il va chercher les lancers-francs (13/17) et sa vision de jeu lui permet de toujours trouver un joueur démarqué.

– le banc de Cleveland n’a inscrit qu’un seul panier.

Côté Detroit, malgré ce second, on tente de rester optimistes. Antonio McDyess en tête.

« Notre banc joue très bien. Il n’a rien à se reprocher. C’est à nous, les titulaires, de mieux faire notre boulot. On est incapables de défendre. On est passifs. Je pense que le dernier quart-temps, de nos remplaçants, est une bonne base pour la suite ».

Résumé du match

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Detroit Pistons en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés