Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Atlanta refroidit le Heat

90-64. + 26. 7 petits points encaissés dans le money time. Dwyane Wade limité à 19 points.
Inutile de dire que les Hawks ont frappé très fort pour le Game 1 de leur série face au Heat. En fait, on a retrouvé les Hawks de l’an passé, qui avaient fait trembler les Celtics, s’inclinent uniquement après sept manches.
Atlanta, c’est un vrai collectif, et comme on le soupçonnait, Dwyane Wade est bien trop seul face à un tel adversaire.
Flash compile 19 pts, 5 pds et 5 rbds mais surtout il perd 8 ballons ! Très déçu, il explique ses pertes de balles.

« J’ai trop voulu faire jouer les autres. Lorsque je shoote trop, on me critique. Lorsque je ne shoote pas assez, on me critique aussi. Ce soir, j’ai essayé de faire des passes mais j’ai perdu trop de balles. C’est de ma faute ».

Avec un Wade limité à 8/21 aux tirs et un Michael Beasley à 5/15, le Heat ne pouvait pas espérer grand chose. Surtout qu’en face, les Hawks étaient au top. Comme Josh Smith, auteur de 23 pts et 9 rbds. A lui tout seul, Smith a fait un Top 10, enchaînant les dunks, les claquettes  et les alley oop sur des caviars de Mike Bibby (10 pts, 9 pds).

« On a peur de personne. Nous sommes confiants et nous avons le sentiment de posséder la meilleure équipe » explique Smith.

La bonne nouvelle, c’est que le difficile public d’Atlanta croit en ses protégés. Cette nuit, dès la présentation des équipes, effectués par le rappeur T.I., les fans étaient à fond derrière leurs joueurs.
Plus de 20 ans après les exploits de Do Wilkins et de Doc Rivers, les Hawks pourraient bien venir troubler l’ordre établi.

Le show Josh Smith

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés