Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Nate Robinson : « Je veux rester en vie les 40 prochaines années »

NBA – L’ancien joueur des Bulls ou des Knicks, malade depuis plusieurs années, est toujours dans l’attente d’une greffe de rein. Même si c’est un battant, c’est une question de survie.

Nate Robinson« L’autre jour, cette femme marchait. Désormais, elle est dans un fauteuil roulant. Il faut reconnaître quand on a de la chance. Car, chez certaines personnes, tout ne se passe pas comme prévu. C’est malheureux. J’aimerais pouvoir les aider à se sentir mieux. Il y a aussi un homme qui est là : avant d’être dans une chaise roulante, il marchait, et il ne parle plus. C’est dingue. Je remercie Dieu chaque jour. Car rien que de regarder ça, c’est dur. »

Nate Robinson a raconté cela dans un long article pour le site Men’s Health. Et ce n’est pas un hasard que ce soit dans ce média qu’il développe son quotidien puisqu’on sait, depuis deux ans, qu’il souffre d’une insuffisance rénale depuis 2018 et attend toujours une greffe du rein. Il en va de sa survie.

« Je me sentais comme Superman. Je ne pensais pas pouvoir être malade »

C’est une histoire qui remonte à 2006 exactement. Cette année-là, on lui découvre des soucis de santé. L’ancien joueur de New York doit alors passer quelques jours à l’hôpital, pour récupérer de périodes de déshydratation et de vomissements. Les médecins des Knicks l’avaient pourtant prévenu : son hypertension allait finir par lui jouer des tours. « Je me sentais comme Superman. Je ne pensais pas pouvoir être malade », se souvient-il.

Comment lui en vouloir ? Malgré sa petite taille (1m75), le meneur de jeu avait fait sa place en NBA, la meilleure ligue du monde, en réussissant notamment une saison à 17.2 points de moyenne en 2008/09 puis en gagnant trois fois le concours de dunks (2006, 2009, 2010).

Mais après 618 matches en NBA, en 2018, la maladie le rattrape. Ses reins le lâchent, et après avoir passé une semaine en soins, il doit commencer la dialyse immédiatement. « Mes reins travaillaient trop et se détérioraient. La seule façon d’en sortir, de rester en vie, était de commencer la dialyse. C’était la seule chose qui me restait. »

Depuis six ans, ses reins ne fonctionnent qu’à 15% de leur capacité optimale. Et si la dialyse lui sauve la vie actuellement, elle n’est pas un chemin facile non plus : il peut parfois souffrir de crampes dans le corps entier, ou de violents vomissements et d’essoufflements. Il attend donc une greffe, en espérant prochainement et rapidement être inscrit sur liste d’attente pour une greffe de rein de l’État de Washington, puis dans le pays entier.

« Dire à mes petits-enfants que j’ai joué en NBA avec LeBron James et Kobe Bryant »

« Dans la famille, parmi les amis, ou chez un fan », liste-t-il en évoquant où pourrait se trouver son futur donneur. « J’en fais même des cauchemars. C’est effrayant. Je détesterais que quelqu’un me donne un rein et meurt à cause de ça. Cela me ferait tellement mal que quelqu’un doive mourir pour que je vive. Je ne sais pas si je suis prêt pour ça. Dans mes rêves, des membres de ma famille me donnent un rein et ils meurent tous. Ça me détruit. »

Une culpabilité qui rappelle celle de Scot Pollard, greffé du cœur en début d’année. « J’ai conscience de ce qui doit arriver pour que j’obtienne ce dont j’ai besoin. C’est donc un mélange d’émotions très difficile à gérer », avait expliqué l’ancien intérieur des Kings, qui fait depuis la promotion du don d’organes.

Même si sa situation n’est pas idéale, que la greffe se fait attendre et pourrait même ne jamais arriver, Nate Robinson, à 40 ans, apprend à voir les choses du bon côté.

« Il y a des gens qui ont le diabète, qui sont aveugles ou ont des poches pour uriner. Moi, globalement, je suis en bonne santé », juge-t-il, avant de s’imaginer dans le futur. « Je profite de chaque seconde, je suis comme un gamin à Disneyland, je dois m’accrocher. Je veux rester en vie pendant les quarante prochaines années, devenir grand-père et dire à mes petits-enfants que j’ai joué en NBA avec LeBron James et Kobe Bryant. »

Et de conclure : « Je dois me battre pour ça. Je dois témoigner pour les gens. Mon histoire ne s’arrête pas ici. »

Nate Robinson Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2005-06 NYK 72 21 40.7 39.7 75.2 0.8 1.5 2.3 2.0 2.8 0.8 1.6 0.0 9.3
2006-07 NYK 64 21 43.4 39.0 77.7 0.9 1.5 2.4 1.4 2.5 0.8 1.1 0.1 10.1
2007-08 NYK 72 26 42.3 33.2 78.6 0.7 2.4 3.1 2.9 2.6 0.8 1.4 0.0 12.7
2008-09 NYK 74 30 43.7 32.5 84.1 1.3 2.6 3.9 4.1 2.8 1.3 1.9 0.1 17.2
2009-10 * All Teams 56 20 43.6 39.0 74.6 0.5 1.5 2.0 2.9 2.1 0.9 1.3 0.1 10.1
2009-10 * NYK 30 24 45.2 37.5 77.8 0.8 1.6 2.4 3.7 2.2 0.9 1.8 0.2 13.2
2009-10 * BOS 26 15 40.1 41.4 61.5 0.2 1.3 1.5 2.0 1.9 0.9 0.8 0.0 6.5
2010-11 * All Teams 59 17 39.9 32.5 81.8 0.3 1.3 1.5 1.9 2.0 0.5 1.2 0.1 6.8
2010-11 * BOS 55 18 40.4 32.8 82.5 0.3 1.4 1.6 1.9 2.0 0.5 1.2 0.1 7.1
2010-11 * OKC 4 8 26.7 25.0 75.0 0.0 0.3 0.3 1.5 2.0 0.0 0.5 0.0 3.3
2011-12 GOS 51 23 42.4 36.5 83.2 0.3 1.7 2.0 4.5 2.3 1.2 1.5 0.0 11.2
2012-13 CHI 82 25 43.3 40.5 79.9 0.4 1.9 2.2 4.4 2.5 1.0 1.8 0.1 13.1
2013-14 DEN 44 20 42.8 37.7 83.5 0.5 1.4 1.8 2.6 2.1 0.8 1.3 0.1 10.4
2014-15 * All Teams 42 14 34.5 27.7 67.4 0.4 0.8 1.2 2.3 1.8 0.5 0.7 0.1 5.7
2014-15 * DEN 33 14 34.8 26.1 65.0 0.4 0.8 1.2 2.3 2.1 0.4 0.7 0.1 5.8
2014-15 * LAC 9 14 33.3 35.0 83.3 0.3 0.9 1.2 2.2 0.9 0.7 0.9 0.0 5.1
2015-16 NOP 2 12 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.5 0.5 0.0 0.0 0.0
Total   618 23 42.3 36.0 79.6 0.6 1.7 2.3 3.0 2.4 0.9 1.4 0.1 11.0

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →