Summer
league
Summer
league
MIL
CLE21:30
LAC
BRO22:00
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour Al Horford, les Celtics vont cette fois devoir faire des ajustements

NBA – L’intérieur a confié que les Celtics avaient globalement défendu de la même manière lors des trois premiers matchs. Mais qu’ils allaient devoir s’adapter un peu.

Al Horford avec les CelticsMenés 0-3 par les Celtics, les Mavericks n’avaient pas le choix, il fallait changer quelque chose. Avec des rotations différentes, et l’énergie du désespoir, Luka Doncic et ses coéquipiers ont répondu par une grosse gifle.

Plus agressifs défensivement, les joueurs de Dallas ont pu jouer plus vite, en allant chercher les points sous le cercle.

« On a mieux joué offensivement – et ce n’est que mon avis, ça peut varier au sein de l’équipe – mais je pense qu’on joue mieux offensivement quand on fait des stops, qu’on peut hausser le rythme, avoir des opportunités sur jeu rapide. Ce qu’on n’avait pas réussi à faire lors des derniers matchs » confessait ainsi Kyrie Irving.

C’est toujours un cycle vertueux : une meilleure défense permet d’attaquer plus vite les adversaires, moins bien en place. Mais même sur jeu placé, les Mavericks ont changé d’approche lors du Game 4.

Les Mavericks ont joué plus vite, pour s’enfoncer sous le cercle

Alors qu’ils se cassaient jusqu’à présent les dents sur les « switchs » des C’s, qui empêchaient Kyrie Irving et surtout Luka Doncic de créer les décalages qu’ils obtenaient face aux Clippers, au Thunder et aux Wolves, les Mavericks ont attaqué plus vite les duels, en défiant les défenseurs de Boston jusqu’au cercle.

Rien qu’en premier quart-temps, Dallas a ainsi pris 12 tirs (8 réussites) dans la « restricted area » de Boston, c’est-à-dire dans la zone située dans un rayon de 1m20 du cercle. Or, sur les trois premiers matchs des Finals, les Mavericks n’avaient pris que 73 tirs au total dans cette zone (49 réussites), soit 24 par match en moyenne…

« J’ai connu pas mal de séries (de playoffs) et généralement, dès le second match, on doit faire des ajustements. Au troisième match, on en fait d’autres. Mais durant ces trois premiers matchs, on n’a pas vraiment fait d’ajustements » expliquait Al Horford, qui parle du point de vue défensif. « Aujourd’hui, ils ont clairement fait quelque chose. On doit regarder comment s’améliorer et s’y préparer. C’est globalement là où nous en sommes. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités