Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Dereck Lively II, leader inattendu du sursaut des Mavericks

NBA – Le pivot rookie a initié le 22-2 de Dallas en dernier quart-temps en donnant de la voix pendant un temps-mort. Un moment fort pour un joueur de 20 ans.

Dereck Lively IILes Celtics ont dominé puis résisté pour s’imposer dans le Game 3. La domination, c’est le troisième quart-temps et cette avance de 21 points en début de dernier acte. La résistance, ce sont les derniers instants, quand le score était serré, avant la victoire. Entre ces deux moments, il y eut un temps fort pour les Mavericks. Très fort même, avec un 22-2. Le joueur derrière ce run ? Dereck Lively II.

Non pas que le pivot ait été particulièrement impressionnant durant cette séquence réussie de Dallas (il marque deux points), mais c’est lui qui a allumé la mèche, pendant le temps-mort de Jason Kidd à 70-91.

« Il nous a mobilisés. Il est venu sur le banc et nous a dit de continuer d’y croire », raconte Kyrie Irving. « Dereck Lively II a été très bon pendant ce temps-mort », ajoute Jason Kidd. « Il était toujours positif, à dire aux gars qu’on pouvait revenir. Et on est revenu à une possession. »

Avant de faire son meilleur match de la série, avec 11 points et 13 rebonds, le rookie avait déjà exhorté ses coéquipiers à l’entraînement mardi. « Tout le monde était concentré, silencieux. Lui voulait qu’on se parle », glisse Dante Exum.

Un sacré caractère pour un rookie de 20 ans

Ce sont des moments forts pour un joueur qui vit sa première saison en NBA, a fêté ses 20 ans en février et pourrait avoir la tête ailleurs après avoir perdu sa mère en avril, avant les playoffs.

« Quand on a le plus jeune joueur de l’équipe qui parle comme ça, il y a deux solutions : on peut soit le suivre et surfer sur son énergie, soit plier », lance Kyrie Irving. « Je pense qu’on a choisi la première. On a continué de jouer, de se battre, ce ne fut pas assez mais il faut saluer Lively pour nous avoir tenu. C’était spécial. Ce sont des moments inoubliables, qu’on garde collectivement et qui peuvent nous aider à l’avenir. »

« Chacun n’est pas forcément loquace et ça aide tellement tout le monde », ajoute Maxi Kleber. « Il dit les bonnes choses. Il est très sincère, très positif, énergique. Il essaie de pousser tout le monde. Il est jeune, rookie, donc ça montre un gros niveau de leadership. »

Ce comportement, dans le match le plus important de la saison des Mavericks, est donc un excellent signe. En plus d’avoir été bon sur les parquets depuis le début des playoffs, Dereck Lively II montre un caractère certain. L’avenir s’annonce radieux juge Kyrie Irving.

« Prendre ses responsabilités, comme ça, après le Game 2, à 20 ans, c’est important », souligne le meneur. « Le parcours est la récompense. Je lui ai toujours dit que cette mission nous dépassait. Elle ne se concentre pas uniquement sur cette année. On a un avenir ensemble où on va continuer à grandir en tant que coéquipiers. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités