NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

PJ Washington – Daniel Gafford, adversaires depuis l’adolescence devenus coéquipiers à Dallas

NBA – Les deux recrues de mi-saison, qui ont changé le visage des Mavericks, se connaissent depuis leurs jeunes années.

PJ Washington et Daniel GaffordQue les Mavericks remportent la finale de conférence ou pas, qu’ils aillent chercher le trophée ou pas, l’histoire de leur saison a connu un tournant quand ils ont fait venir PJ Washington – Daniel Gafford en février. Les deux joueurs, englués dans des exercices catastrophiques à Charlotte et Washington, ont apporté la pièce manquante à une équipe de Dallas métamorphosée avec eux. « Il faut avoir un petit plus pour défendre et ces deux-là l’ont. On avait besoin de ça et ils ont été à la hauteur », se réjouissait récemment Jason Kidd.

Pour PJ Washington et Daniel Gafford, cette arrivée à Dallas vient conclure une drôle d’histoire. Les deux se connaissent depuis longtemps, non pour avoir joué ensemble en NBA ou plus jeune, mais pour justement avoir été de féroces adversaires.

Jason Kidd ravi d’avoir recruté ce duo

« Un intérieur a en quelque sorte piétiné la tête de PJ quand il est tombé au sol. C’était la première fois que je voyais PJ comme ça », se souvient Paul Washington, le père de l’ancien joueur de Charlotte, lors d’un match de U17 à Brooklyn. « J’ai oublié l’action, j’ai couru et je l’ai poussé aussi fort que possible dans le dos. Et je suis resté là », poursuit PJ, qui a pris la pose comme au premier tour, face aux Clippers.

Ce jour-là, dans l’équipe adverse, on retrouve Daniel Gafford. « Je m’en souviens », confirme le pivot. « C’était un de ces jours où c’était très physique, les arbitres laissaient jouer. On était jeune, on avait le sang chaud. Dès qu’il y avait une faute sur lui, il faisait toujours ça. »

Ils se joueront deux fois à l’université, pour deux victoires de PJ Washington et Kentucky face à Arkansas et Daniel Gafford. Leurs destins seront encore liés, puisqu’ils seront draftés la même année, en 2019. PJ Washington en 12e position, Daniel Gafford au second tour, en 38e.

Puis, en février, le GM des Mavericks, Nico Harrison, parvient à les réunir dans le Texas. « Il a vu les deux jouer depuis qu’ils sont gamins. Ils ne sont pas nouveaux pour lui. Il les observe depuis des années », précise Paul Washington. « C’est un excellent combo, on est heureux de les avoir ici », conclut Jason Kidd.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités