NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL25
BOS16
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Spurs et les Lakers surveillent de près la situation de Chris Paul

NBA – À 39 ans, Chris Paul n’a pas envie de raccrocher, et les Spurs de Victor Wembanyama ont un oeil sur lui.

Chris Paul Spurs Victor Wembanyama

Est-ce que les Warriors vont valider la dernière année de contrat de Chris Paul à 30 millions de dollars ? Ils ont jusqu’au 28 juin pour le faire, et ce serait évidemment insensé puisque ça plomberait les possibilités de recrutement. Fin juin, la direction devrait donc le laisser libre.

Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il ne va pas prolonger aux Warriors où Steve Kerr a grandement apprécié son rôle auprès des jeunes. Mais après la défaite face aux Kings au « play-in », le coach de Golden State avait aussi donné un indice pour la suite : « Quand vous regardez nos cinq joueurs sur le terrain, Steph, Chris et Klay ne sont généralement jamais ensemble. Chris n’aura donc pas le temps de jeu qu’il souhaiterait. »

De quoi ouvrir les portes d’un départ, et selon Marc Stein, deux franchises seraient prêtes à l’accueillir. Il s’agit des Spurs où Gregg Popovich rêverait de posséder un tel meneur de jeu pour encadrer son jeune effectif, mais aussi et surtout pour servir dans les meilleures conditions Victor Wembanyama. Mais l’autre piste est tout aussi intéressante, puisqu’il s’agit des Lakers où Chris Paul pourrait, enfin, jouer avec son ami de toujours, LeBron James. Les deux challenges sont intéressants.

Critère important : la proximité avec sa famille

Pour sa part, Chris Paul a déjà prévenu que cette première saison sans playoffs n’était pas la dernière de sa carrière. À 39 ans, le meneur All-Star a rappelé que la proximité avec sa famille restait un critère très important. Ce qui signifie que San Antonio part avec un handicap sur San Francisco ou Los Angeles.

« Je vais en parler avec ma femme et mes enfants, et ceux qui m’épaulent, pour voir ce que ça donne. Mais ce n’est pas la fin de ma carrière, c’est une certitude » avait-il réagi après l’élimination face aux Kings. « Quand ce sera le moment, on en discutera avec Mike (Dunleavy) et Steve (Kerr) et on verra ce qu’il en est. Mais j’ai adoré. Franchement, c’est la cinquième année que je vis sans ma famille, et je les ai sans doute vus plus souvent que n’importe quelle autre année. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →