Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Entre les Knicks et les Pacers, une histoire de Game 7…

NBA – Pour la troisième fois de l’histoire, les Knicks et les Pacers se disputeront la qualification dans un Game 7…

Knicks Pacers

1994, 1995 et enfin 2024. Trois années pour trois Game 7 entre les Knicks et les Pacers en playoffs. Avant la « belle » de ce dimanche soir (21h30), chaque équipe en a remporté un et, à chaque fois, c’est le mythique Madison Square Garden qui a été (et sera) le théâtre de cet ultime New YorkIndiana, décisif.

Un premier Game 7 pour les Finals

En 1994, Knicks et Pacers s’affrontent en finale de conférence, à peine un an après s’être déjà défiés au premier tour des playoffs 1993 (qualification new-yorkaise en quatre manches).

La série est âpre et disputée, il s’agit d’une véritable guerre de tranchées, Indiana chipe le Game 5 au Garden –les provocations de Spike Lee ayant aidé– mais rate une balle de qualif’ dans le Game 6 à Indianapolis, et tout se joue donc au Game 7.

Il n’en fallait pas plus à Patrick Ewing (24 points, 22 rebonds, 7 passes, 5 contres) et consorts pour vaincre la bande de Reggie « Choke Sign » Miller, au bout du suspense. Et atteindre ainsi les Finals, après un airball de « Uncle Reg » suivi d’une flagrante assez surprenante. Du jamais-vu pour New York depuis… 1973 !

Le revanche d’Indy

Un an plus tard, en 1995 donc, on prend les mêmes (Patrick Ewing, John Starks, Charles Oakley, Derek Harper, Anthony Mason d’un côté ; Reggie Miller, Rik Smits, Derrick McKey, Dale Davis, Antonio Davis de l’autre) et on recommence, dans un contexte légèrement différent.

Cette fois-ci, c’est effectivement au stade des demi-finales de conférence que les Knicks et les Pacers croisent le fer. Là aussi, les coéquipiers de Reggie Miller prennent l’ascendant et s’offrent non pas une, mais deux balles de qualif’ à l’issue du Game 4. Sauf que New York revient de l’enfer, avec un game-winner de Patrick Ewing, et arrache un nouveau Game 7.

Le problème, c’est qu’après ses 8 points en neuf secondes du Game 1, le « Knick Killer » (29 points) refait honneur à son surnom et emmène Indiana en finale de conférence, dans les dernières secondes également, grâce à l’ultime échec du « Big Pat » pour égaliser au layup.

Quid de 2024 ?

Vingt-neuf ans plus tard, les Knicks et les Pacers n’ont évidemment plus rien à voir avec les équipes du milieu des années 1990, mais ils imitent en tout cas leurs aînés en poussant cette demi-finale de conférence jusqu’au Game 7.

Une série où, jusqu’à présent, personne ne s’est imposé à l’extérieur, New York faisant la course en tête malgré ses blessés (2-0 puis 3-2), tandis qu’Indiana est constamment revenu au score en gérant bien la pression malgré son inexpérience.

À voir si l’invincibilité de la franchise à domicile se poursuivra, alors que sur le plan historique, les équipes à la maison possèdent un bilan de 112-37 en configuration de Game 7 (soit 75% de succès).

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités