Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pacers veulent épuiser encore davantage les Knicks

NBA – Fatigués par la pression de leur adversaire en plus des minutes à assumer, les joueurs de New York ne tiennent plus qu’à un fil. Indiana sait qu’il faut continuer de multiplier les efforts.

Jalen Brunson PacersLes blessures et les minutes accumulées commencent à peser sur les organismes des Knicks. La gifle dans le Game 4 à Indiana, où toutes les coutures ont sauté, en est un parfait exemple. Mais en plus de la fatigue propre à l’équipe de New York, il y a aussi la pression des Pacers qui joue.

Un des symboles de cela, ce sont les performances de Jalen Brunson. Excellent et adroit (36 points par match à 57% de réussite au shoot) au Madison Square Garden, le All-Star a été dans le dur à Indiana, avec seulement 22 points de moyenne à 37% de réussite au shoot et 18% à 3-pts.

« Brunson et Donte DiVincenzo sont des grands joueurs et quand on défend sur ces joueurs-là, il faut leur rendre la vie le plus difficile possible. On veut continuer de mettre de l’énergie défensivement », commente T.J. McConnell, qui met continuellement la pression sur la star des Knicks. « C’est capital. On doit le faire travailler au maximum, dépenser le plus d’énergie possible. C’est un grand joueur et il faut poursuivre nos efforts pour lui mettre la pression sur tout-terrain. Que ce soit dur pour lui. »

Des Knicks à bout de souffle face au rythme des Pacers ?

L’envie des Pacers de mettre du rythme et de l’intensité en défense épuise encore davantage les Knicks. Myles Turner le ressent. « Oui, je pense que ça pèse sur eux. Leurs titulaires jouent 40-45 minutes par match, et nous, on fait souffler nos joueurs et on peut attaquer par vagues. C’est assurément bénéfique pour nous », constate le pivot. « Aller les chercher en tout-terrain, mettre la pression, contester, tout ça fait monter le rythme du match. C’est notre marque de fabrique et on va continuer ainsi. »

Le retour à la maison va-t-il permettre aux joueurs de Tom Thibodeau de retrouver des jambes ? En tout cas, les Pacers, comme l’annonce Myles Turner, n’ont pas l’intention d’enlever le pied de l’accélérateur.

« On a bien commencé la partie, en jouant avec pression, force et agression », insistait Aaron Nesmith après la victoire dans la quatrième manche pour revenir à 2-2. « Notre façon de jouer, avec cette cadence, est difficile à suivre. On doit continuer de les épuiser, de jouer notre jeu. On va continuer encore et encore. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →