NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Khris Middleton, le patron par intérim des Bucks

NBA – Privés de Damian Lillard et de Giannis Antetokounmpo, les Bucks s’en sont remis au leadership atypique de Khris Middleton contre les Pacers lors du Game 5.

Khris Middleton (Bucks) contre les PacersComment les Bucks allaient-ils pouvoir s’en sortir offensivement contre les Pacers sans les folles séries offensives de Damian Lillard et ses 35 points en première période du Game 1, ou la domination athlétique de Giannis Antetokounmpo ? Milwaukee ne partait pas favori mardi dans ce Game 5 à la vie à la mort. Mais c’était sans compter sur le retour en grâce confirmé de Khris Middleton. Autre habitué de l’infirmerie, l’ailier All-Star retrouve la forme au meilleur des moments, quand il faut s’imposer en patron dans son style si particulier.

Si Bobby Portis a répondu présent (29 points) ou que Patrick Beverley a livré un de ses meilleurs matchs sous ses nouvelles couleurs avec un double-double, c’est bien Khris Middleton qui s’est comporté en leader. Ses 29 points tout en régularité – entre 5 et 10 points marqués lors de chacun des quatre quart-temps – ont permis de maintenir Milwaukee dans le coup, avant d’enfoncer le clou quand il le fallait. Le tout à la sauce Middleton, sans fioriture ni prouesse physique, mais avec un sens du contrôle déroutant et des fondamentaux techniques sans failles.

Middleton, le joueur d’échecs

« Je ne sais pas comment il fait ça » se demande Jae Crowder, qui a pourtant désormais l’habitude de le côtoyer comme coéquipier ou comme adversaire, au Milwaukee Journal Sentinel. « Mais il a un feeling pour se dire: ‘Tiens, je dois essayer de marquer ici, ou au moins de prendre un tir’. C’est juste son ressenti sur le jeu. Je n’arrive pas à l’expliquer. C’est simplement sa connaissance du jeu, son rythme, et sa manière de vouloir obtenir ses positions préférentielles pour prendre un match à son compte. »

Le rookie AJ Griffin découvre, lui, cette saison l’horloger Middleton, irrésistible sans en donner l’impression. « Il est d’une précision extrême dans son exécution, la manière dont il fait les choses. Dame peut prendre chaud et vous ne pouvez pas l’arrêter. Giannis va continuer de vous rentrer dedans, et vous ne pourrez pas l’arrêter. Khris, vous ne pouvez pas l’arrêter, mais c’est juste par sa précision. ‘Je vais trouver cette position de tir. Je vais faire ce move que j’ai fait un millier de fois’. C’est comme les échecs. C’est le beau côté du basket. Et c’est cool d’avoir différentes façons pour avoir de la réussite. Nous avons trois leaders très différents et ils font tous le boulot. »

Leader d’attaque mais pas seulement

Seul membre du « Big Three » à être en mesure de jouer, Khis Middleton ne se contente toutefois pas seulement de porter la marque des siens. Avec ses 12 rebonds (et 5 passes décisives), il a signé son quatrième double-double de la série, alors qu’il n’en avait compté que deux en cinquante-cinq matchs joués en saison régulière. Le tout en cumulant un troisième match à 40 minutes et plus, une barre qu’il n’avait encore pas atteint en 2023-2024.

« Il nous a tout donné » s’est réjoui son coach Doc Rivers. Khris Middleton tourne ainsi à 26.8 points à 49.5%, sa meilleure moyenne sur une série de playoffs de sa carrière, assortis de 9.4 rebonds et 5 passes !

Pour parfaire cette performance, l’ailier a aussi été un des maillons essentiels de l’ajustement défensif de Doc Rivers. Khris Middleton a été envoyé sur Myles Turner à qui il rend pourtant dix centimètres (Brook Lopez s’occupant d’Aaron Nesmith) pour mieux pouvoir switcher sur tous les écrans. La recette a fonctionné à merveille puisque les Pacers ont signé avec 92 points leur plus faible total offensif de la série, avant le Game 6 jeudi à Indiana.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités