Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Possible premier choix, Zaccharie Risacher s’inscrit à la Draft 2024

NBA – Zaccharie Risacher a sans surprise décidé de s’inscrire à la Draft 2024, où ESPN l’annonce toujours comme le possible premier choix. Même si rien n’est vraiment acté.

Zaccharie RisacherSans surprise, Zaccharie Risacher a entamé les démarches pour s’inscrire à la Draft 2024, annonce ESPN. Un choix logique pour le jeune ailier français (2m08, 19 ans) puisqu’il pourrait être appelé en première position.

« J’ai toujours rêvé de jouer dans la meilleure ligue du monde », explique-t-il. « J’y travaille depuis que je suis enfant. La JL Bourg m’a donné une opportunité incroyable de montrer ce que je peux faire. C’était l’endroit idéal pour commencer ma jeune carrière. Je suis vraiment reconnaissant d’avoir l’opportunité de jouer pour ce club. »

Désormais, place à la NBA pour le fils de Stéphane, qui tourne à 9.7 points et 3.5 rebonds de moyenne en 22 minutes en Betclic Elite, à 43% de réussite dont 34% de loin. En EuroCup, une compétition où il a été jusqu’en finale avec son club (perdue face à Paris), et dont il a été élu meilleur espoir, Zaccharie Risacher a tourné à 11.3 points et 3.3 rebonds en 23 minutes de moyenne par match, à 50% de réussite au tir dont 45% de loin.

« Je sais que la Draft NBA n’est pas la fin, c’est juste le début »

« Il y a beaucoup de choses que je peux apporter à une équipe de la NBA », assure-t-il dans son annonce à ESPN. « Tout d’abord, ma principale force est mon tir. Ensuite, mes qualités défensives. Et enfin, ma capacité à faire ce qu’on me demande, en utilisant ma polyvalence – je peux aller au rebond, remonter le ballon si nécessaire, finir au-dessus du cercle, passer la balle. Quoi que vous me demandiez, je le ferai et je le ferai bien ».

Mais s’il est toujours annoncé à la première place par ESPN, d’autres « Mock Draft » l’ont un peu fait descendre dans la hiérarchie ces dernières semaines. C’est que, contrairement à Victor Wembanyama, il n’est pas un premier choix indiscutable, au sein d’une cuvée qui n’a pas de joueurs vus comme des « game changers » en NBA.

« Mon objectif au début de la saison était d’être choisi le plus haut possible, comme n’importe quel compétiteur. Mais je ne serai pas en colère ou déçu si je ne suis pas numéro 1 ou 2. Je veux être le meilleur, mais je veux aussi réaliser mes rêves » tempère-t-il toutefois. « Je sais que la Draft NBA n’est pas la fin, c’est juste le début. C’est pourquoi j’accorde désormais moins d’importance au fait d’être le premier choix. »

Pour rappel, Detroit et Washington ont chacun 14% de chances de décrocher le premier choix de la Draft 2024, juste devant Portland (13.3%), Charlotte (13.3%), San Antonio (10.5%) ou encore Toronto (9%).

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités