NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
IND102
BOS105
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Rockets n’arrivent pas à se satisfaire de leur belle saison

NBA – Houston a terminé avec 50% de victoires. Une réussite par rapport à la saison passée. Mais les Texans ont un goût amer dans la bouche, après avoir entrevu le « play-in ».

Jalen Green RocketsMission réussie pour Houston. Après la déception du « play-in » manqué, les Rockets s’étaient fixés un nouvel objectif en cette fin de saison : gagner au moins 41 matches et ainsi afficher 50% de victoires. Avec le succès face aux Clippers, c’est fait. Alors, heureux ?

« Heureux, ce ne serait pas le mot », répond Ime Udoka. « On est déçu de ne pas avoir atteint nos objectifs. Quand on n’atteint pas l’objectif fixé, on pense à tous les matches qu’on a laissés filer. On est conscient de la place qu’on aurait pu occuper. L’objectif, c’est toujours de faire le play-in et les playoffs, d’avoir cette expérience pour les joueurs. »

Mais avec 41 victoires au compteur, n’y a-t-il pas des raisons d’être néanmoins satisfait de cet exercice ?

« Améliorer notre bilan de 19 victoires, c’est évidemment un gros pas en avant. On peut en être fier », reconnaît le coach. « Mais être en vacances en avril, ce n’est pas agréable comme sensation. Quand on est à ce stade de la saison, on veut se préparer pour quelque chose. On n’était pas loin, mais on n’a pas passé l’obstacle. On s’est tiré une balle dans le pied en début de saison. »

La déception domine malgré tout

Ime Udoka constate que ses joueurs ont gagné onze matches de suite, dont une majorité sans Alperen Sengun, en mars pour s’offrir une fin de saison frissonnante. Ce n’était pas gagné en février…

« On est satisfait de la progression des joueurs depuis le premier jour, de leur esprit de compétition. On a changé la vision que les gens avaient de cette équipe. De ce point de vue, on est compétitif. On a fait les efforts, on a progressé dans certains domaines. Mais échouer de peu, c’est un peu décevant », poursuit l’entraîneur, qui n’arrive pas à s’enlever ce gout amer de la bouche.

Et pour les joueurs, vivent-ils, eux aussi, cette saison 2023/24 comme une déception ? « Mes premières années ont été difficiles, et on était bien loin des 50% de victoires en fin de saison », rappelle Jalen Green. « C’était un de mes objectifs cette saison. C’est génial. Ça prouve que la saison prochaine on pourra se battre pour les playoffs. On était dans la course cette saison. C’était plaisant et excitant. »

« On peut voir les choses de plusieurs façons. D’un côté, c’est une réussite. Je suis quasiment certain que nous, ceux qui sont dans la franchise, on le voit comme une déception car on sait qu’on pouvait faire mieux », continue Jabari Smith Jr. « Ce sera une motivation pour la saison prochaine. Il y a eu du progrès mais je ne vais pas m’en réjouir : il y a encore du travail à faire. On prend en compte la réussite et les améliorations, et on se prépare pour gagner plus de matches l’an prochain. »

Des efforts à confirmer

Les Rockets naviguent donc entre la satisfaction d’avoir progressé et la déception d’avoir manqué le « play-in », si proche au moment d’affronter les Warriors récemment.

« On a échoué de peu. Je ne dis pas que la saison n’est pas un succès. Il y a beaucoup de positif, de promesses dans ce vestiaire. On a des raisons d’être impatients de revenir », tente de synthétiser Fred VanVleet. « On avait les playoffs dans un coin de notre tête. On a fait d’énormes progrès par rapport aux dernières années. Changer les choses et aller dans la bonne direction, c’est énorme mais ce n’est pas suffisant. »

On peut donc inscrire sur le bulletin de note de Houston : « Les Rockets ont fait de gros progrès cette saison. C’est encourageant pour la suite. De bonnes bases à confirmer. »

« Cette saison était importante. On a mis en place les fondations, on a planté les graines et ça va donner des fruits plus tard », conclut l’ancien joueur de Toronto. « L’essentiel, c’était déjà de changer les discours autour de la franchise, changer de perspective et de culture. Ensuite, il faut construire là-dessus. Il y a un très bon groupe et je suis fier de notre saison. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités