NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
IND102
BOS105
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

DeMar DeRozan, l’anti « load management »

NBA – Pour sa quinzième saison en NBA, DeMar DeRozan est le joueur qui a joué le plus de minutes en saison régulière !

DeMar DeRozan

À 34 ans, DeMar DeRozan a joué très exactement 37.8 minutes de moyenne sur les 79 matchs auxquels il a participé cette saison. Le « load management », DeRozan ne sait pas ce que c’est. Pas plus tard que dimanche soir, dans un dernier match de la régulière pour du beurre, l’ancien arrière des Raptors a joué 44 minutes dans la défaite face aux Knicks en prolongation.

Année après année, DeRozan impressionne par cettecapacité à jouer autant de minutes dans des matchs à intensité. Rare sont les joueurs de 30 ans ou plus qui peuvent se targuer d’être dans le Top 10 de ceux qui jouent le plus de minutes en régulière. En réalité, sur les 20 dernières saisons, ils ne sont même que 19 ! Une fiabilité et une endurance à toute épreuve qui impressionnent son coéquipier, Coby White.

« Et il ne manque aucun entraînement. Il ne manque aucune séance de tirs », précise White.  « Il est en avance sur tout. Ce sont les choses que je remarque. Il est toujours à l’heure. Il est toujours l’un des premiers sur place. Vous savez comment certains gars peuvent être. Le concernant, c’est juste que son professionnalisme ne change jamais, jour après jour. »

DeMar DeRozan fait de la résistance

Le joueur des Bulls démontre tous les soirs (ou presque) qu’on peut encore encore jouer plus de 35 minutes par match, et être productif. Encore faut-il préparer et entretenir son corps à une éprouvante saison NBA.

« Je plaisante toujours avec beaucoup de gars plus âgés qui sont dans la ligue, comme Chris Paul, comme Kyle (Lowry), du genre : ‘Mec, nous devons garder le cap pour les vieux’ « , ironise DeRozan. « Parce que je déteste la stigmatisation selon laquelle 33, 34, 35 ans sont vieux. Je déteste ça. J’essaie donc de briser cette stigmatisation. Les gars peuvent atteindre la trentaine. Tant qu’ils prennent soin d’eux-mêmes, ils peuvent toujours y aller, concourir et jouer à un niveau élevé, tout comme ces jeunes. Donc j’en fais une affaire personnelle. Je relève ce défi chaque fois que je joue. Et je veux juste être là-bas pour le montrer. »

La recette de la longévité n’a pas l’air si compliquée à en entendre parler le principal intéressé. « J’essaie de manger du mieux possible. Je ne fais rien. Je ne sors pas. Je ne bois pas. J’essaie de prendre soin de moi pour pouvoir être là pour ces gars-là. »

Ne pas s’arrêter en si bon chemin

Alors que les Bulls vont tenter d’accrocher les playoffs, DeRozan a un autre objectif en tête pour la saison prochaine : jouer l’ensemble des 82 rencontres de la saison régulière. « Pour être honnête avec vous, l’année dernière, j’avais un objectif. Je voulais jouer les 82 matchs. Mais j’ai eu un problème au quadriceps » regrette DeRozan. « Et l’été dernier, je me suis dit que j’avais envie d’être encore plus disponible, d’essayer à nouveau de jouer au 82. J’en ai joué 79. J’aurais pu jouer l’autre soir (à Washington). Cela aurait fait 80. J’ai raté un match pour des raisons personnelles. Ce qui donne vraiment un seul match manqué. »

DeRozan aura encore, au moins, un match à jouer cette saison. Il s’agit du premier match du play-in contre les Hawks. S’ils gagnent, les Bulls peuvent ensuite affronter le vaincu du barrage Sixers – Heat pour espérer se qualifier en playoffs, et y défier les Celtics.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →