Summer
league
Summer
league
SAC87
PHO77
WAS91
MIL79
CLE73
IND74
ATL22
NYK24
LAL
CHI1:00
DEN
NOR3:00
DAL
OKC5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pas d’effet Terry Rozier immédiat pour le Heat

NBA – L’ancien joueur des Hornets n’a pas brillé par son adresse pour sa première, à l’instar de son équipe qui est encore restée sous les 100 points.

Terry RozierIl n’était plus sorti du banc de son équipe depuis 2019, du temps où il évoluait aux Celtics. Pour sa première avec le Heat, Terry Rozier, cette nuit face aux Grizzlies, il a dû attendre la fin du premier quart-temps pour entrer en jeu. Une rentrée peu évidente, marquée par deux « floaters » ratés, qui allait donner le ton de sa soirée.

En 29 minutes, malgré un début de montée en puissance dans le dernier acte, l’ancien joueur des Hornets s’est contenté d’apporter 9 points (3/11 aux tirs dont 1/5 de loin), 5 passes et 4 rebonds. « Ce n’est pas simple de passer par une batterie de tests médicaux et de changer de vie en 24 heures. Je ne lui cherche pas d’excuse, mais ce n’est pas facile », fait remarquer Erik Spoelstra après la rencontre.

« C’est clairement différent. Je ne cherche pas d’excuse, je n’ai pas super bien joué ce soir. Ça va prendre un peu de temps, les choses vont devenir bien plus faciles avec le temps », complète Terry Rozier qui a déjà remarqué « plus d’unité » à Miami, par rapport à Charlotte.

Booster l’attaque du Heat

Cette première sortie a tout de même permis à son coach de confirmer l’idée qu’il se faisait de sa recrue. « Il est extrêmement doué en attaque, que ce soit loin du ballon ou lorsqu’il est servi. En défense, il s’habitue à notre façon de faire. Il perturbe beaucoup, c’est un défenseur physique, il a de longs bras. Il peut faire des ravages de ce côté du terrain », énumère le technicien, qui avait évoqué l’influence de ses anciens coachs dans le domaine (Rick Pitino, Brad Stevens, Steve Clifford).

Mais comme le dit son nouveau joueur, qui pense coller à la culture du Heat : « On sait que les choses ne seront pas parfaites tout de suite. » Un temps d’adaptation s’impose entre deux parties qui semblent faites pour s’entendre. Avec d’un côté le Heat, à la recherche urgente d’un coup de jus offensif. En janvier, la formation floridienne est la troisième pire attaque de la ligue (derrière les Blazers et les… Hornets) !

Cette nuit, pour la quatrième fois en cinq matchs, Miami n’a pas atteint les 100 points inscrits. De l’autre, on retrouve un Terry Rozier qui se disait heureux, après ses années à Charlotte, de pouvoir à nouveau entendre parler de playoffs. « Ce n’est un secret pour personne que j’aime le Heat et Dwyane Wade depuis que je suis gamin. La boucle est bouclée », formulait à son arrivée celui qui imagine déjà une bonne relation avec Bam Adebayo, les deux hommes ayant joué ensemble l’été dernier.

Connu pour ses coups d’éclat à Boston

Au-delà de l’apport technique, Erik Spoelstra a mis en avant son esprit de compétiteur : « Il possède beaucoup de ces qualités de compétiteur qu’on respecte et dont on pense qu’elles résonnent en nous, mais aussi qu’elles ont un impact important. La victoire est importante pour lui. Il respecte notre maillot. Il voulait vraiment être ici. Tout le monde ne veut pas jouer pour nous. C’est important. On veut avoir des compétiteurs qui partagent les mêmes idées et qui voient la compétition de la même manière. »

Le coach du Heat a rappelé que le meneur avait connu de grands moments en playoffs en jouant à Boston, où il le considérait comme « l’un des facteurs X les plus dangereux ».

Puis à Charlotte, il s’est développé, offensivement notamment. Or le Heat a bien « besoin d’un peu de punch offensif en ce moment. Il a la personnalité et le jeu qui peuvent coller. Je ne pense pas qu’il essaiera de prendre le dessus sur qui que ce soit. Il veut juste être complémentaire et contribuer à nouveau à la victoire et, je l’espère, faire des choses vraiment spéciales en playoffs. »

Terry Rozier Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 BOS 39 8 27.4 22.2 80.0 0.6 1.0 1.6 1.0 0.6 0.2 0.5 0.0 1.9
2016-17 BOS 74 17 36.7 31.8 77.3 0.5 2.5 3.1 1.8 0.9 0.6 0.6 0.2 5.5
2017-18 BOS 80 26 39.5 38.1 77.2 0.8 3.9 4.7 2.9 1.5 1.0 1.0 0.2 11.3
2018-19 BOS 79 23 38.7 35.3 78.5 0.4 3.5 3.9 2.9 1.3 0.9 0.9 0.3 9.0
2019-20 CHA 63 34 42.3 40.7 87.4 0.8 3.6 4.4 4.1 2.0 1.0 2.2 0.2 18.0
2020-21 CHA 69 35 45.0 38.9 81.7 0.7 3.7 4.4 4.3 1.7 1.3 1.9 0.4 20.4
2021-22 CHA 73 34 44.4 37.4 85.2 0.8 3.6 4.3 4.5 1.6 1.3 1.3 0.3 19.3
2022-23 CHA 63 35 41.5 32.7 80.9 0.8 3.3 4.1 5.1 1.9 1.2 2.1 0.3 21.1
2023-24 * All Teams 61 33 44.3 36.3 86.9 0.6 3.5 4.1 5.6 1.7 1.0 1.7 0.3 19.8
2023-24 * MIA 31 32 42.3 37.1 91.3 0.6 3.6 4.2 4.7 1.6 1.0 1.3 0.3 16.4
2023-24 * CHA 30 36 45.9 35.8 84.5 0.6 3.3 3.9 6.6 1.7 1.1 2.2 0.4 23.2
Total   601 28 42.0 36.7 82.7 0.7 3.3 4.0 3.6 1.5 1.0 1.4 0.3 14.3

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités