Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le Big Three de San Antonio sonne la révolte

Ce matin, les fans des Spurs sont doublement soulagés. D’abord, leur équipe préférée s’est imposée 110-99 dans la troisième manche de sa demi-finale de conférence, revenant ainsi à 2-1 dans cette série. Ensuite, et c’est le plus important, ils ont retrouvé le San Antonio du premier tour, véritable rouleau-compresseur avec un Big Three qui se relaie en attaque pour faire plier des Hornets pas très loin du 3-0.

« Dans nos têtes, c’était un Game 7. On savait que si nous perdions ce match, c’était fini car aucune équipe n’a remonté un 3-0 dans l’histoire des playoffs » rappelle Manu Ginobili.

Pour redresser la barre, Gregg Popovich avait décidé de changer de stratégie. D’abord, il a remis Ginobili dans le cinq de départ. Ensuite, il a collé Bruce Bowen sur Peja Stojakovic, laissant Tony Parker se débrouiller seul sur Chris Paul.
« Qu’on défende seul ou à deux sur Chris, il aura toujours autant la balle en mains, et il mettra ses tirs. On a donc décidé de ne plus se focaliser sur lui mais sur Stojakovic qui nous avait fait mal dans les deux premiers matchs » explique un TiPi barbu.
Et ça fonctionne puisque Paul fait effectivement son show (35 pts, 9 pds) mais Stojakovic est limité à 8 pts. Mais n’allez pas croire pour autant que ce fut facile.

Au début du money time, il y a 83-78 pour les Spurs. Rien n’est joué.
C’est le moment que Ginobili choisit pour faire la différence. Il inscrit d’abord les sept premiers points de son équipe (90-84) mais New Orleans ne lâche pas prise et revient à 90-88.
Mais le duo Parker-Ginobili (17 pts à eux deux dans le money time; 31 pts chacun) enclenche la seconde, et enchaîne par un 11-0. 101-88 à cinq minutes de la fin. Les Hornets sont fatigués. Ils manquent des lancers. Ils défendent moins bien. Ils ont lâché prise et les Spurs s’imposent finalement 110-99 avec un Duncan au meilleur de sa forme : 16 pts, 13 rbds, 4 cts.
« Ils ont été plus physiques et agressifs que nous. Ils ont réussi à nous faire sortir du match. On a perdu notre équilibre et il faut les féliciter pour ça » conclut Byron Scott, le coach des Hornets.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés