Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Playoffs 2008 : Preview demi-finales de conférence

A l’arrache, car ça commence dès ce soir, et que la série Boston-Atlanta n’est toujours pas terminée, voici nos premières previews pour les demi-finales de conférence, en attendant de connaître le prochain adversaire de Cleveland.

Detroit – Orlando
Certains de nos confrères font d’Orlando leur nouveau favori pour la conférence Est. De notre côté, compte-tenu des débuts laborieux des Celtics, c’est plutôt Detroit qu’on verrait bien aller défier la meilleure équipe de l’Ouest.
Les deux revers face aux Sixers ont été un mal pour un bien. Ils ont permis de « réveiller » les Pistons dont l’effectif reste le meilleur de la côte Est. Le cinq est impeccable, et le banc apporte énormément avec notamment le duo Maxiell-Stuckey. Mais plus que le banc, c’est Rasheed Wallace qui devrait faire la différence dans cette série.
On ne voit pas qui au Magic peut défendre sur le Sheed. Howard ne peut pas sortir trop loin et Lewis manque de puissance. Ce roublard de Wallace est bien capable de les écoeurer.
Autre joueur clé: Chauncey Billups, qui devrait dominer Jameer Nelson.
Maintenant, il y a Dwight Howard. L’intérieur le plus dominateur depuis Shaquille O’Neal. Face à Toronto, il avait la paire Bosh-Nesterovic face à lui, et il les a bouffés (plus de 18 rebonds de moyenne!).
Là, ce sera une autre paire de manches avec Wallace-McDyess, mais aussi Maxiell ou encore Johnson ou Ratliff. Cà fait beaucoup pour un seul homme…
Enfin n’oublions pas deux autres éléments importants : l’expérience des Pistons, et le sweep de l’an passé qui peut jouer dans les têtes du Magic.
Points: Hamilton (19.7 pts/m) / Howard (22.6 pts/m)
Rebonds : Wallace et Maxiell (6.5 rbds/m) / Howard (18.2 rbds/m)
Passes : Billups (6.7 pds/m) / Turkoglu (5.4 pds/m)
Prono: Detroit 4-2

New Orleans ? San Antonio

C’est le choc de ces demi-finales de conférence entre deux équipes qui ont été au coude à coude pendant toute la saison. D’un côté, une équipe en devenir. De l’autre, le champion en titre. Assistera-t-on à une passation de pouvoir ?
Si l’on se fie au premier tour, San Antonio n’est pas prêt de lâcher son titre de champion. L’odeur du sang a réveillé les joueurs et de TiPi à Duncan en passant par Thomas, ils ont joué leur meilleur basket face aux Suns.
Sont-ils capables de poursuivre sur leur lancée? On pense que oui. Si le duel Paul-Parker s’annonce aussi somptueux qu’indécis, c’est du côté de la frontline que devrait se jouer la série.
Tout simplement parce qu’on voit bien les Spurs couper Paul de ses coéquipiers. David West va devoir se coltiner ce qui se fait de mieux en défense intérieure, et il lui faudra être énorme pour apporter ses 20 points habituels. Par ailleurs, Tyson Chandler sera déjà bien occupé à défendre sur Duncan et à verrouiller le rebond, et il ne devrait pas peser en attaque.
La défense sera la clé du match. Si les rencontres se jouent aux alentours de 90 points, les Spurs seront difficiles à battre. Surtout avec un clutch player comme Ginobili qu’aucun Hornet ne peut contenir.
Bien évidemment, il reste le talent fou de Paul. C’est le meilleur meneur de la planète. Il gagnera, en absolu, son duel avec TiPi avec plus de passes, plus d’interceptions, plus de rebonds… Mais s’il est obligé de faire un numéro de soliste, c’est que le jeu des Hornets sera déséquilibré.

Points: Paul (24.6 pts/m) / Parker (29.6 pts/m)
Rebonds : Chandler (11.2 rbds/m) / Duncan (13.8 rbds/m)
Passes : Paul (12.0 pds/m) / Parker (7.0 pds/m)
Prono: San Antonio 4-2

LA Lakers – Utah

On voit bien la série la plus serrée de ces demi-finales de conférence avec une victoire dans le Game 7 des Lakers.
Bynum ne reviendra pas, et le Jazz possède un gros jeu intérieur. Ils ne sont que 24eme aux rebonds dans la ligue mais le duo Boozer-Okur soutient la comparaison avec Odom-Gasol. Ils sont même plus agressifs et sans doute plus complémentaires avec un Okur qui aime s’écarter du panier. On peut ajouter Kirilenko qui apporte beaucoup sous les panneaux, en défense et en attaque.
Même si Ronny Turiaf devrait être rétabli de sa vilaine angine, c’est sans doute sous les panneaux que le Jazz peut faire la différence. D’ailleurs, les Lakers s’attendent à un « combat physique ».
C’est en tout cas dans le domaine physique que Utah peut compenser sa faiblesse au poste 2. Car ce cher Kobe Bryant, sans doute libéré par son premier titre de MVP, ne devrait faire qu’une bouchée de Ronnie Brewer.
On peut s’attendre à du grand Kobe, avec peut-être finalement Kirilenko sur le dos.
Mais le collectif du Jazz reste un vrai point fort. Jerry Sloan se ferait un plaisir d’éliminer Phil Jackson. Ces deux sommités du coaching ne se sont affrontés que deux fois en playoffs. C’était en finale NBA, et par deux fois, les Bulls l’avaient emporté.
Dix ans plus tard, Sloan a la possibilité de se venger. Il pourra compter sur le deuxième meneur de la ligue, Deron Williams, qui lui aussi aura à coeur de dominer son mentor Derek Fisher.
Sur le papier, ce Lakers-Jazz semble déséquilibré. D’ailleurs, en saison régulière, les Lakers l’ont emporté 3-1. Mais Utah nous semble l’équipe la mieux lotie pour faire déjouer les numéro 1 de la conférence Ouest.

Points: Bryant (33.5 pts/m) / Williams (20.8 pts/m)
Rebonds : Odom (9.3 rbds/m) / Okur (12.7 rbds/m)
Passes : Bryant (6.3 pds/m) / Williams (8.5 pds/m)
Prono: LA Lakers 4-3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Philadelphia 76ers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés