NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Gianmarco Pozzecco : « Simone Fontecchio va être monstrueux en NBA »

Euro 2022 – Le sélectionneur italien a défendu son joueur, recruté par le Jazz cet été, auteur d’une grande compétition mais qui a raté deux lancers-francs qui ont coûté cher face à la France.

Il avait la qualification de son équipe au bout des doigts. Mais Simone Fontecchio a craqué au pire moment. Son équipe menait de deux points avec 16 secondes à jouer lorsqu’il s’est présenté sur la ligne des lancers-francs. Mais plutôt que d’offrir deux possessions d’avance à sa sélection, l’ailier a manqué ses deux tentatives.

Puis, après l’égalisation de Thomas Heurtel dans la foulée, il a mis ses mains sur son visage dépité. Gianmarco Pozzecco s’est précipité pour tenter de le consoler, tandis que son équipe s’apprêtait à jouer une prolongation fatale.

Cruel sort pour Simone Fontecchio qui, avant ces deux ratés, affichait… 89% de réussite sur la ligne dans la compétition. Pour son sélectionneur, pas question de le blâmer pour autant. Gianmarco Pozzecco commence par livrer une anecdote avec un ancien coach, Banja Prelevic. « J’étais énervé après un match où j’avais raté beaucoup de tirs. Il m’a demandé combien de tirs j’avais manqué dans ma vie jusqu’ici. J’ai répondu que je ne savais pas, peut-être 5 000. Oui, et alors ? Banja a dit que c’était notre vie. »

L’ancien joueur poursuit : « Cela ne compte pas. La façon dont vous jouez et dont vous vous entraînez fait la différence. L’amour du jeu qu’il a… Il sera en NBA dans un mois. Et il sera monstrueux, vous verrez. C’est arrivé à tout le monde. J’en souffre parce qu’il ne méritait pas ça. C’est un garçon fort et dur. Il ne dormira pas ce soir. Mais dans quelques jours, vous réaliserez ce qu’il a fait. Il était de loin MVP de l’EuroBasket. »

« Sans Simone, on ne serait pas là »

« Sans Simone, on ne serait pas là », l’interrompt même Luigi Datome. « Vous voyez, ce sont mes joueurs. C’est là toute la différence. Il adore Simone, il veut le protéger. Je suis fier de lui », rebondit l’entraîneur.

Si l’Italie avait poursuivi son beau parcours, le futur joueur du Jazz aurait effectivement fait un beau candidat au titre de meilleur joueur de ce championnat. L’ailier, auteur de 21 points face à la France avec un paquet de tirs compliqués, a terminé meilleur marqueur de sa formation, et de loin, avec 19 points (49.5% dont 45% de loin), en plus de 4 rebonds et 3 passes décisives. Il a inscrit 18 points ou plus lors de six de ses sept matches. En comparaison, seul Antonello Riva a fait mieux en la matière en sélection italienne (8 matchs à 18 points ou plus en 1987).

Simone Fontecchio n’est pas le seul à recevoir et mériter les félicitations de son excentrique coach. « Je suis vraiment fier de mes joueurs. Vous avez vu le match. Tout le monde a vu le match. Bien sûr, félicitations à la France. Ils n’ont jamais abandonné. J’adore mes joueurs. Ce qu’ils ont fait et ce qu’ils ont montré dans ce tournoi est quelque chose d’incroyable. Ils se sont battus dès le premier jour. À chaque putain d’entraînement. Pour atteindre leurs objectifs. Et tout le monde doit respecter ça. Tout le monde. Tout le monde. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités