NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

France – Italie : Saint-Thomas en faiseur de miracles

EuroBasket 2022 | Grâce à un Thomas Heurtel « clutch » en fin de partie et une défense de fer dans les derniers instants, la France arrache, après prolongation, sa place en demi-finale (93-85).

Après avoir gagné ses dix derniers matches face à l’Italie, la France peut s’offrir une place en demi-finale de l’Euro, en cas de onzième victoire de suite. Mais la sélection entrainée par l’excentrique Gianmarco Pozzecco ne représente pas forcément un tirage rassurant pour la troupe de Vincent Collet, malgré la domination récente, puisque leurs adversaires sont en confiance après une prestation admirable face à la Serbie, au tour précédent.

La France ne peut pas vraiment en dire autant, étant donné qu’elle a obtenu son ticket pour le Top 8 dans des conditions assez rocambolesques, face à la Turquie…

La mire est réglée d’entrée

En tout cas, le momentum est largement en faveur de la France quand le match débute. Idéalement lancée par un Evan Fournier agressif et adroit d’entrée, qui inscrit 9 des 11 premiers points de son équipe, la troupe tricolore démarre fort et monte sans tarder en puissance. On apprécie particulièrement l’adresse extérieure : 6/8 à 3-points dans le premier quart-temps, contre 4/11 pour l’Italie. Au rayon des déceptions : les (trop) habituelles pertes de balle, quatre dans les dix premières minutes, mais aussi les (trop) nombreux rebonds offensifs laissés aux adversaires.

Des munitions gâchées, qui permettent à l’Italie de ne pas être trop distancée à la fin du premier quart-temps (27-20). La montée en puissance de Simone Fontecchio (8 points) tout au long de ce premier acte n’y est pas non plus étrangère.

La suite de la première mi-temps est moins convaincante. Les deux formations n’inscrivent que onze points, et l’écart à la pause est donc toujours de sept longueurs (38-31). En ce qui concerne la France, le bon rythme offensif du premier quart-temps est complètement perdu à cause des pertes de balle, encore et toujours (11 à la mi-temps). À titre de comparaison, les Italiens n’en ont que cinq sur la même période, mais à l’inverse de la France sont particulièrement maladroits derrière l’arc (5/18). Chacun son gros point faible dans cette première mi-temps, finalement…

Le désormais tristement habituel trou d’air du troisième acte…

Au retour des vestiaires, le cauchemar du match face à la Turquie se reproduit : les Bleus se loupent dans les grandes largeurs dans le troisième quart-temps. Les failles sont avant tout défensives, puisque les joueurs français encaissent 31 points en dix minutes, face à une escouade italienne qui peut compter sur le réveil de certains de ses cadres, comme Luigi Datome ou Achille Polonara. Les hommes de Vincent Collet continuent de se tirer des balles dans le pied en attaque, avec encore et encore ces balles perdues…

Et ainsi, comme lors du match face à la Serbie au tour précédent, l’Italie prend même les commandes du score en fin de troisième quart-temps, après un gros passage dans les derniers instants. Ici, un « run » de 9-0 qui donne un avantage de six points à la « Squadra Azzurra » (62-56) après la demi-heure de jeu écoulée.

Fontecchio comme Osman

À l’entame du dernier quart-temps, la France s’approche dangereusement des dix points de retard, et le KO ne semble même vraiment plus très loin, après deux tirs primés de Simone Fontecchio et Marco Spissu…

Mais la révolte tricolore ne tarde pas, par l’intermédiaire de Thomas Heurtel notamment, qui plante deux tirs à 3-points ô combien importants dans le « money-time ». L’ancien meneur du Real Madrid inscrit même le lay-up de l’égalisation à cinq secondes de la fin du temps réglementaire, après un 0/2 de Simone Fontecchio sur la ligne des lancers-francs sur la possession précédente ! Et ainsi, dans un scénario qui ressemble très fortement à celui du match face à la Turquie, la France arrache la prolongation dans les ultimes instants du temps réglementaire (77-77)…

Thomas Heurtel continue de prendre ses responsabilités dans la période de jeu supplémentaire, et ajoute 8 points précieux. Evan Fournier sort pour cinq fautes, mais la France reprend le contrôle du match, et parvient à enchainer les stops défensifs qui font la différence. Comme face à la Turquie, Rudy Gobert est immense sous les panneaux.

Malgré des turbulences en fin de partie, les Bleus ne craquent pas et arrachent, au mental et à l’usure, leur qualification pour le tour suivant (93-85). Ce sera face à la Slovénie ou la Pologne, ce vendredi.

Au jeu de se faire peur, cette Equipe de France est décidément la plus forte…

https://dai.ly/x8dovv2

[boxeuro boxscore_euro_1409_France-Italy]

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités