Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR77
MEM88
SAC55
WAS57
BRO20
ORL28
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les highlights de Bronny James et des lycéens américains à Nanterre

Prospects – Les Français de Bilal Coulibaly ont remporté la rencontre à Nanterre (97-85) face aux lycéens américains, guidés eux par Bronny James, auteur de l’action de la rencontre.

En cette période estivale particulièrement calme sur le plan du basket, le déplacement du California Basketball Club en Île-de-France était l’évènement du lundi 15 août.

Il ne s’agit pourtant que d’une équipe de lycéens californiens mais avec les deux fils de LeBron James, Bronny (17 ans) et Bryce (15 ans), Justin Pippen, le fils de Scottie Pippen, ou encore Ashton Hardaway, le fils de Penny Hardaway, la rencontre au palais des sports Maurice-Thorez de Nanterre avait de quoi attirer l’attention.

Le dunk tonitruant de Bronny James

Surtout que l’agence Comsport avait monté une jolie équipe en face, avec pas mal d’espoirs du basket tricolore (Ilane Fibleuil, Bilal Coulibaly, Melvin Ajinca, Tidjane Salaun ou Maxime Logue) prêts à défier les « fils de » US.

Malgré une communication réduite et un système de billetterie pas optimal, il y avait ainsi du monde à Nanterre, avec d’ailleurs quelques « guests » dans les tribunes, notamment Tyronn Lue, le coach des Clippers, Victor Wembanyama, présent pour voir jouer son petit frère Oscar, ou encore Nicolas Batum. Il faut dire que la rencontre était carrément diffusée sur ESPN, la chaîne américaine étant venue en force pour l’évènement.

La question, pour tous les spectateurs/curieux, c’était de savoir ce que valait vraiment Bronny James, que son père attend en NBA en 2024. Avait-il vraiment le niveau des meilleurs joueurs français de sa catégorie d’âge ?

À cette question, le fils du « King » a plutôt bien répondu, affichant une agressivité vers le cercle et une activité qui ont forcément rappelé son paternel. Avec son dunk main droite sur le côté gauche du terrain, sur Melvin Ajinça, il a en plus enflammé la salle et les réseaux sociaux, affichant toute son explosivité et sa puissance !

Bilal Coulibaly, MVP tricolore

La différence majeure avec son père, c’est clairement sa taille (annoncée à 1m88), qui limite son potentiel et le rend beaucoup moins létal en pénétration, où les Français l’ont plusieurs fois cueilli.

Il finit toutefois avec 25 points, la meilleure marque du match, à égalité avec Bilal Coulibaly, le MVP du match côté français. Ce sont d’ailleurs les Bleus qui s’imposent (97-85) après avoir été dominés en première mi-temps. L’activité de Maxime Logué (15 pts) a ainsi bien aidé la « Select Team » française à retourner le match, les stops défensifs se transformant en contre-attaques et la taille tricolore aidant à punir les carences américaines au rebond.

Grâce également aux shoots de Roman Domon (12 pts) et Melvin Ajinça (12 pts), le California Basketball Club a finalement été dépassé, alors que Bronny James quittait ses coéquipiers avec cinq fautes en fin de partie.

Crédit photo : Icon Sports

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités