Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.58MIL1.51Pariez
  • IND2.04CHA1.78Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Al Horford très heureux d’avoir battu les Sixers, son ancienne équipe

NBA – Le vétéran apprécie le fait de retrouver un rôle majeur au sein des Celtics, deux ans après son année ratée à Philadelphie.

Pour Al Horford, il ne faisait « aucun doute » qu’il allait avoir une motivation supplémentaire au moment d’affronter son ancienne équipe et de parvenir à la battre. « Il y a une satisfaction d’être de retour ici et de jouer à un haut niveau », livre l’intérieur au sujet de son second passage en carrière à Boston.

Entre sa première séquence chez le club du Massachusetts, de 2016 à 2019, et aujourd’hui, il a connu un passage anecdotique dans une équipe en reconstruction à Oklahoma City l’an passé. Et avant cela, Al Horford a vécu une « année compliquée », pour reprendre ses mots, à Philadelphie (2019-2020).

« Aucun d’entre nous n’a aimé la façon dont ça s’est passé à Philadelphie pour lui et l’équipe en général », note Ime Udoka, assistant de Brett Brown cette année-là, qui s’était terminée par un « sweep » au premier tour, infligé par les Celtics justement.

Cette année cauchemar pour les 76ers avait été marquée les difficultés dans le jeu du tandem Embiid – Horford. Ce dernier avait eu beaucoup de mal à trouver sa place aux côtés du Camerounais, qu’il était pourtant censé soulager.

Rebondir après OKC

« Mais vous avez vu les flashs l’année dernière à Oklahoma City », poursuit son coach actuel à Boston. « Il était un joueur différent, redevenu lui-même. Comme je l’ai dit lors du camp d’entraînement, il était très motivé pour reprendre et en grande forme. Il a fait tout ce qu’on lui a demandé, il a joué à plusieurs postes et a défendu plusieurs positions. »

C’est ce qu’il a montré cette nuit, notamment sur la dernière possession mal négociée par la troupe de Doc Rivers. Après un « switch » pour lâcher Joel Embiid, il a repoussé avec brio, loin derrière la ligne à 3-points, Tobias Harris. Et les visiteurs, menés d’un petit point, n’ont pas réussi à s’offrir un tir à temps.

Pour le vétéran de 35 ans (10 points et 8 rebonds dans ce match), être responsabilisé pour ce genre de possessions, dans un match à enjeu, est une bénédiction après quelques mois de galère et une carrière qui semblait s’approcher de la fin à Oklahoma City, où il a été mis de côté.

« Lorsque cette opportunité s’est présentée (avec Boston), j’ai été très reconnaissant », se souvient Al Horford. « C’était genre : ‘Comment vais-je réagir après avoir été confronté à cette adversité ?’. Le fait d’être abattu et rabaissé… C’est une réalité. Il faut des résultats, faire les choses différemment. Oui, je suis sûr que j’ai été écarté. Je suis juste content d’avoir une autre opportunité dans un endroit où je veux être. »

Al Horford Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2007-08 ATL 81 31 49.9 0.0 73.1 3.1 6.6 9.7 1.5 3.3 0.7 1.7 0.9 10.1
2008-09 ATL 67 34 52.5 0.0 72.7 2.2 7.2 9.3 2.4 2.8 0.8 1.5 1.4 11.5
2009-10 ATL 81 35 55.1 100.0 78.9 2.9 7.0 9.9 2.3 2.8 0.7 1.5 1.1 14.2
2010-11 ATL 77 35 55.7 50.0 79.8 2.4 7.0 9.3 3.5 2.5 0.8 1.6 1.0 15.3
2011-12 ATL 11 32 55.3 0.0 73.3 2.4 4.6 7.0 2.2 1.9 0.9 1.5 1.3 12.4
2012-13 ATL 74 37 54.3 50.0 64.4 2.6 7.6 10.2 3.2 2.2 1.1 2.0 1.1 17.4
2013-14 ATL 29 33 56.7 36.4 68.2 2.3 6.1 8.4 2.6 1.9 0.9 2.2 1.5 18.6
2014-15 ATL 76 31 53.8 30.6 75.9 1.7 5.4 7.2 3.2 1.6 0.9 1.3 1.3 15.2
2015-16 ATL 82 32 50.5 34.4 79.8 1.8 5.5 7.3 3.2 2.0 0.8 1.3 1.5 15.2
2016-17 BOS 68 32 47.3 35.5 80.0 1.4 5.4 6.8 5.0 2.0 0.8 1.7 1.3 14.0
2017-18 BOS 72 32 48.9 42.9 78.3 1.4 5.9 7.4 4.7 1.9 0.6 1.8 1.1 12.9
2018-19 BOS 68 29 53.5 36.0 82.1 1.8 5.0 6.7 4.2 1.9 0.9 1.5 1.3 13.6
2019-20 PHL 67 30 45.0 35.0 76.2 1.5 5.3 6.8 4.0 2.1 0.8 1.2 0.9 11.9
2020-21 OKC 28 28 45.0 36.8 81.8 1.0 5.7 6.7 3.4 1.7 0.9 1.0 0.9 14.2
2021-22 BOS 39 29 44.4 28.4 86.2 1.5 5.8 7.4 3.6 2.2 0.6 1.1 1.3 10.6
Total   920 32 51.5 35.6 75.9 2.1 6.1 8.2 3.3 2.3 0.8 1.5 1.2 13.8

A lire aussi