NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
PHI1:00
CLE
CHI1:00
DET
WAS1:00
IND
NYK1:00
MIA
MIL1:30
TOR
OKC1:30
HOU
BRO2:00
MEM
DAL2:00
MIN
UTH2:00
NOR
DEN2:00
GSW
POR4:00
SAC
ORL4:00
LAC
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.88PHI1.36Pariez
  • CLE1.56CHI2.26Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Coaching | Stephen Curry, Trae Young et l’art d’utiliser les prises à deux

NBA – Cette semaine, Trae Young a détaillé pourquoi Stephen Curry et les Warriors étaient si compliqués à arrêter, même en forçant le meneur de Golden State à lâcher la balle.

Après la rencontre entre les Warriors et les Hawks, cette semaine, Trae Young a fait une déclaration très intéressante. Incandescent en première mi-temps, le meneur d’Atlanta avait disséqué la défense de Golden State jusqu’à la pause, avant que les prises à deux continuelles demandées par Steve Kerr à la reprise ne forcent d’autres Hawks à créer du jeu… et ne cassent complètement la dynamique de la troupe de Nate McMillan.

À l’inverse, même en forçant Stephen Curry à lâcher le ballon un maximum, Atlanta n’a pas fait dérailler l’attaque de Golden State. C’est la preuve de l’intelligence de jeu des Warriors, et en particulier du couple Curry – Green.

« Peu importe où il va, il ouvre tout le jeu pour tout le monde, parce que tout le but de ce sport, c’est d’attirer deux joueurs » explique ainsi Trae Young au sujet de Stephen Curry. « Ils m’ont pris en « boîte » la majeure partie de la seconde mi-temps. À chaque fois que je recevais un écran, ils trappaient (faisaient une prise à deux). On l’a aussi fait en fin de match mais leur équipe est tellement connectée. Ils savent quand Steph va être pris à deux alors Steph s’en sort et transmet la balle à Draymond qui envoie un alley-oop ou trouve un autre shooteur. Ils sont connectés de cette façon. Ils ont déjà traversé tout ça. Ils savent comment utiliser les trappes sur Steph. C’est une autre étape de notre développement. Quand je suis trappé, les gars doivent être agressifs et créer des actions. On va progresser dans ce domaine. C’était la première fois qu’on faisait face à une boîte cette saison. »

On l’a souvent répété, et notamment durant les années fastes des Warriors de Steve Kerr, mais le shoot de Stephen Curry, la « gravité » qu’il crée sur les défenses, et la capacité de Draymond Green à sanctionner les prises à deux comme deuxième créateur, sont les ingrédients principaux de l’attaque de cette dynastie.

Nouvelle illustration cette saison, avec ce système ultra simple pour envoyer Gary Payton II au alley-oop.

Avec un faux « pick-and-roll » de Gary Payton II avec Stephen Curry, les Warriors attirent une prise à deux, ou monopolisent au minimum l’attention d’un deuxième défenseur, la consigne face au double MVP étant logiquement de ne lui laisser aucun espace en sortie d’écran. Golden State en profite alors pour envoyer le fils du « Glove » au alley-oop, par l’intermédiaire de Draymond Green ou Andre Iguodala qui punissent la défense dans son dos.

C’est simple et efficace, en particulier quand les Warriors voient que Gary Payton II est géré par des défenseurs « faibles » comme Christian Wood, D’Angelo Russell ou Willy Hernangomez.

A lire aussi