Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI2.28UTA1.55Pariez
  • MEM2.22LOS1.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

En triple-double, Lonzo Ball s’est vengé de son ex

NBA – Omniprésent face aux Pelicans, où il a joué les deux dernières saisons, Lonzo Ball continue d’afficher un visage séduisant chez les Bulls.

Auteur de 17 points (à 6/11 aux tirs), 10 rebonds, 10 passes et 3 interceptions, sans perdre le moindre ballon, Lonzo Ball a été l’un des hommes forts des Bulls cette nuit, dans leur large victoire face aux Pelicans. La deuxième en deux matchs, après celle arrachée en ouverture, sur le parquet des Pistons.

À l’instar de Zach LaVine (32 points, 6 rebonds, 5 passes) et DeMar DeRozan (26 points, 6 rebonds, 4 passes), Lonzo Ball n’a jamais eu à forcer son jeu contre la franchise de la Nouvelle-Orléans, orpheline de Zion Williamson. Une équipe que le meneur de bientôt 24 ans connaît plutôt bien, puisqu’il y a passé les deux dernières saisons, avant d’être envoyé cet été à Chicago, dans le cadre d’un « sign-and-trade ».

Pour autant, interrogé à propos d’un quelconque esprit de revanche, Lonzo Ball a préféré botter en touche.

« C’est le premier match de la saison à domicile, donc tout le monde va arriver en étant plus énergique [que d’habitude] », racontait-il à NBC Sports, en avant-match. « Pour moi, il s’agit juste de jouer, d’aider du mieux possible mon équipe à l’emporter, car je veux la victoire. C’est tout ce qui compte, qu’importe l’identité de mon adversaire. »

Chef d’orchestre de ces Bulls qui font le show

Dans les faits, pour sa première officielle au United Center, l’omniprésent Lonzo Ball semblait pourtant plus motivé qu’à l’accoutumée. En témoigne cette séquence dans le dernier quart-temps, où il a enchaîné panier à 3-points, contre et panier à mi-distance, sur trois possessions d’affilée ! Présent aux premières loges, Zach LaVine a apprécié le spectacle.

« Il avait un petit surplus d’énergie. Il était vraiment partout », estimait ainsi l’arrière All-Star, toujours aussi séduit par son compère du « back-court ». « Il influe sur le jeu de tellement de manières… »

Catalogué comme un joueur spectaculaire depuis ses débuts dans la ligue, Lonzo Ball avait pourtant vu cette facette de son jeu disparaître quelque peu chez les Pelicans. Beaucoup moins bridé par les Bulls, où il peut retrouver ce rôle de véritable meneur qu’il affectionne, le 2e choix de la Draft 2017 ne cherche désormais plus à ressasser le passé.

« Je contrôle seulement ce que je peux contrôler », expliquait l’ancien pensionnaire de UCLA, questionné sur la raison de son départ de New Orleans. « Actuellement, je suis là où je voulais être et je suis heureux. »

Cette joie est d’ailleurs visible sur le terrain, puisque Lonzo Ball paraît plus épanoui et en confiance que jamais dans l’Illinois, où il retrouve notamment Alex Caruso, son ancien coéquipier des Lakers. Ensemble, les deux meneurs, qui se connaissent sur le bout des doigts, font le show, surtout lorsqu’ils cavalent en contre-attaque. Un aspect du jeu dans lequel les hommes de Billy Donovan impressionnent jusqu’à présent.

« Nous savons que nous sommes beaucoup plus rapides que la plupart des autres équipes », livrait Lonzo Ball dans le Chicago Tribune. « Donc, dès que nous pouvons courir et partir en contre-attaque, nous devons faire en sorte d’être aussi efficaces que possible. »

Lonzo Ball Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 LAL 52 34 36.0 30.5 45.1 1.3 5.6 6.9 7.2 2.3 1.7 2.6 0.8 10.2
2018-19 LAL 47 30 40.6 32.9 41.7 1.2 4.2 5.3 5.4 2.4 1.5 2.2 0.4 9.9
2019-20 NOP 63 32 40.3 37.5 56.6 1.1 5.0 6.1 7.0 2.0 1.4 3.1 0.6 11.8
2020-21 NOP 55 32 41.4 37.8 78.1 0.6 4.2 4.8 5.8 1.9 1.5 2.2 0.6 14.6
2021-22 CHI 25 35 41.3 42.6 72.7 1.0 4.6 5.6 4.9 2.5 1.7 2.3 1.0 12.4
Total   242 33 39.8 36.2 56.7 1.0 4.7 5.8 6.2 2.2 1.5 2.5 0.7 11.8

Tags →
A lire aussi