NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
PHI1:00
CLE
CHI1:00
DET
WAS1:00
IND
NYK1:00
MIA
MIL1:30
TOR
OKC1:30
HOU
BRO2:00
MEM
DAL2:00
MIN
UTH2:00
NOR
DEN2:00
GSW
POR4:00
SAC
ORL4:00
LAC
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.9PHI1.35Pariez
  • CLE1.57CHI2.25Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Élu basketteur français de l’année 2021, Nicolas Batum savoure son retour au premier plan

NBA – Lauréat du Trophée Alain Gilles, Nicolas Batum a connu douze derniers mois renversants, à Charlotte, à Los Angeles et en Équipe de France.

Nicolas Batum est probablement la plus belle histoire du basket français depuis un an. Et les 17 membres du jury du Trophée Alain Gilles 2021 n’ont pas manqué de la rendre encore plus belle, en lui décernant cette récompense, offerte au meilleur basketteur français de l’année.

Après Nando De Colo (2015, 2016), Céline Dumerc (2017), Fabien Causeur (2018) et Rudy Gobert (2019), Nicolas Batum (126 points) vient donc ajouter son nom au palmarès de ce trophée, devançant Rudy Gobert (99 points), Sandrine Gruda (45 points) ou encore Evan Fournier (32 points). Surtout, ce sacre acte définitivement la renaissance de l’ailier de 32 ans, qui a vécu douze derniers mois renversants. Et c’est peu dire.

« Quand on voit les saisons de Rudy Gobert, d’Evan Fournier, d’Alexia Chartereau, de Sandrine Gruda… Pourquoi moi ? », s’interroge-t-il, auprès de la FFBB. « Surtout quand on regarde où j’étais il y a dix mois… C’est d’ailleurs sans doute ça qui a fait pencher la balance. »

« Batman Returns »

Coupé par les Hornets en novembre 2020, Nicolas Batum avait ensuite rebondi aux Clippers, quelques jours plus tard. Rapidement devenu incontournable dans la rotation de Tyronn Lue (67 matchs disputés en saison régulière, dont 38 en tant que titulaire, pour 27 minutes de moyenne), il avait alors remonté brillamment la pente (8.1 points, 4.7 rebonds et 2.2 passes de moyenne en saison régulière, à 46% aux tirs et 40% à 3-points).

En playoffs, où il a finalement échoué en finale de conférence avec Los Angeles (la toute première de l’histoire de sa franchise), Nicolas Batum n’a pas flanché non plus, affichant 8.1 points, 5.5 rebonds, 2.1 passes et 1.3 interception de moyenne, sur 19 rencontres. Le tout à 49% aux tirs et 39% à 3-points, en 29 minutes de jeu.

Mais le Français, qui ne s’attendait « pas forcément » à remporter pour la première fois de sa carrière le Trophée Alain Gilles, ne s’est pas arrêté en si bon chemin, décrochant dans la foulée une superbe médaille d’argent avec l’Équipe de France, aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Titulaire à l’aile de ces Bleus dont il est le capitaine, Nicolas Batum s’est particulièrement illustré au cours de cette compétition, compilant un gros double-double (15 points, 14 rebonds) face à l’Italie, en quart de finale, puis réussissant un contre aussi décisif qu’exceptionnel sur Klemen Prepelic, en demi-finale, face à la Slovénie.

« Toutes ces petites choses additionnées ont sans doute poussé les gens à voter pour moi », estime « Batman ». « Je n’ai pas gagné beaucoup de prix individuels, mais celui-là est particulier, justement par rapport à ma situation d’il y a un an. Ça fait vraiment plaisir d’avoir la reconnaissance de mes pairs. »

La plus belle des réponses à ses détracteurs

Tandis que sa carrière a connu un « virage à 180 degrés en douze mois », Nicolas Batum savoure désormais son retour sur le devant de la scène, lui qui a signé cet été une prolongation de deux ans (à hauteur de 6.5 millions de dollars) avec les Clippers.

« Beaucoup de monde, surtout en France, me mettait à la retraite », se rappelle-t-il, revanchard. « [Selon eux], je n’avais même plus le niveau pour jouer en Pro A ou en Pro B… Aujourd’hui, on me dit que j’en ai fermé, des bouches. Mais je m’en fiche. Ce que je voulais, c’est me prouver avant tout des choses à moi-même. Je savais pourquoi je ne jouais plus à Charlotte. Entre le coach et moi, ça ne collait pas, et ça ne m’est arrivé qu’une fois dans ma vie. Cette année, j’ai repris du plaisir en jouant, dans deux équipes qui ont gagné. Et en disputant 30 minutes [de moyenne] à chaque fois. Ça montre la confiance que les entraîneurs avaient en moi. »

Comme Nando De Colo en 2015 et 2016, Nicolas Batum tentera maintenant de réaliser le doublé, dès l’an prochain. Même s’il « espère » être détrôné par l’un ou l’une de ses compatriotes, en 2022.

« Il y a tellement de joueurs et de joueuses qui ont le talent pour, je leur souhaite le meilleur », conclut-il. « On sait bien que Rudy Gobert est là pour longtemps. J’espère que les joueuses de l’ASVEL vont performer. Si je peux le garder, tant mieux aussi… Ce trophée, c’est le plus beau que j’ai reçu. »

Nicolas Batum Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2008-09 POR 79 18 44.6 36.9 80.8 1.1 1.7 2.8 0.9 1.8 0.6 0.6 0.5 5.4
2009-10 POR 37 25 51.9 40.9 84.3 0.9 3.0 3.8 1.2 2.2 0.7 0.7 0.7 10.1
2010-11 POR 80 32 45.5 34.5 84.1 1.4 3.2 4.5 1.5 2.4 0.9 1.0 0.6 12.4
2011-12 POR 59 30 45.1 39.1 83.6 1.4 3.2 4.6 1.4 1.8 1.0 1.5 1.0 13.9
2012-13 POR 73 38 42.3 37.2 84.8 1.3 4.3 5.6 4.9 1.9 1.3 2.6 1.1 14.3
2013-14 POR 82 36 46.5 36.1 80.3 1.4 6.0 7.5 5.1 1.9 0.9 2.5 0.7 13.1
2014-15 POR 71 34 40.0 32.4 85.7 0.9 5.0 5.9 4.8 1.5 1.1 1.9 0.6 9.4
2015-16 CHA 70 35 42.6 34.8 84.9 0.8 5.3 6.1 5.8 1.6 0.9 2.9 0.6 14.9
2016-17 CHA 77 34 40.3 33.3 85.6 0.6 5.7 6.3 5.9 1.4 1.1 2.5 0.4 15.1
2017-18 CHA 64 31 41.5 33.6 83.1 0.9 3.9 4.8 5.5 1.1 1.0 2.1 0.4 11.6
2018-19 CHA 75 31 45.0 38.9 86.5 1.0 4.3 5.2 3.3 1.9 1.0 1.6 0.6 9.3
2019-20 CHA 22 23 34.6 28.6 90.0 1.1 3.4 4.6 3.0 1.9 0.8 1.0 0.4 3.6
2020-21 LAC 67 27 46.4 40.4 82.8 0.8 4.0 4.7 2.2 1.5 1.0 0.8 0.6 8.1
2021-22 LAC 14 28 52.1 43.8 50.0 0.5 5.0 5.5 1.5 1.2 1.1 0.8 0.8 9.8
Total   870 31 43.7 36.2 83.9 1.0 4.2 5.2 3.6 1.7 1.0 1.7 0.6 11.3

Tags →
A lire aussi