Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Malgré les changements dans l’effectif, Wes Unseld Jr. garde le cap

NBA – Russell Westbrook a quitté la capitale deux semaines après sa nomination. Même si le visage de sa nouvelle équipe a changé, ses principes ne bougeront pas pour autant.

Pour sa première expérience en tant que coach principal, Wes Unseld Jr. n’a pas été épargné par cette facette du « business », lorsqu’un effectif peut se retrouver complètement chamboulé du jour au lendemain.

Nommé mi-juillet avec pour mission de développer une formation dont la force principale résidait dans son « one-two punch » Westbrook-Beal, le technicien s’est retrouvé à devoir repartir d’une page blanche après le départ de Russell Westbrook vers les Lakers, moins de deux semaines plus tard !

Les Wizards ont tout de même récupéré Kyle Kuzma et Montrezl Harrell tandis que Spencer Dinwiddie est arrivé pour occuper le poste de meneur. Les forces en présence de l’effectif semblent ainsi mieux réparties. Reste maintenant à Wes Unseld Jr. de tirer le maximum de tout ce beau monde en les intégrant correctement.

Malgré ce soudain changement de cap, le nouveau coach des Wizards assure que sa philosophie restera la même.

« Vous devez prendre du recul et regarder qui vous avez quand vous planifiez et développez une philosophie. Évidemment, cela a complètement changé ensuite. Mais les concepts généraux restent les mêmes. Nous devons jouer à un rythme soutenu lorsque nous en avons l’occasion, et nous devons améliorer notre efficacité. Mais cette équipe n’a jamais eu de problème pour marquer des points, donc je ne vais pas arriver et tout changer. Je crois fermement que ce sont vos meilleurs joueurs qui vont vous montrer comment coacher », a-t-il déclaré.

Concentration, effort… et proximité

Parmi les éléments majeurs que Wes Unseld Jr. veut voir évoluer, le nouvel homme fort des Wizards a mis l’accent sur « la concentration et l’effort », en espérant que l’ensemble du groupe adhère à son projet. Concernant son adaptation à lui, le coach va miser sur la proximité ou la communication.

Alors que Matt Barnes parlait récemment de l’évolution du poste de coach en NBA dans le relationnel avec les joueurs, évoquant la rigidité de Stan Van Gundy problématique avec la « nouvelle génération », le développement de la proximité entre Wes Unseld Jr. et son vestiaire sera primordiale. Elle demandera aussi du temps.

« Ça doit se passer de manière naturelle. Je l’ai souligné tout au long du processus d’entretien d’embauche et lorsque j’ai eu l’occasion de parler aux joueurs. Ils ne vont pas tout d’un coup me faire confiance. Vous devez prendre le temps d’apprendre à les connaître sur le terrain et en dehors. De cette façon, vous trouverez un terrain d’entente, ce qui les motive et ce qui les pousse. Vous trouverez des déclencheurs qui vous permettront de les pousser un peu plus fort que quelqu’un d’autre. À un moment donné, il y aura des moments de stress. Dans ces moments-là, des murs se dressent, c’est naturel et inévitable. Dans ce cas, si les deux parties savent d’où vient l’autre, ça peut aider à atténuer l’angoisse », a-t-il ajouté.

Le premier joueur à « convaincre » sera sans nul doute Bradley Beal, l’arrière ayant désormais les clés pour redevenir le premier leader de l’équipe, par l’exemple, mais aussi en étant plus vocal.

« Il a été très bienveillant. Je lui ai dit que je pensais que ce serait une grande opportunité pour lui. Il a beaucoup de capacités, c’est l’un des meilleurs marqueurs de la ligue. La prochaine étape pour lui sera sa capacité de leadership. C’est un homme un leader par l’exemple. Le défi est maintenant d’utiliser sa voix ».

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts

A lire aussi