Tokyo
2020
Tokyo
2020
USA
AUS
FRA
SLO
SF 23
SF 24
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Giannis et Khris, unis pour la vie

NBA – Adversaires plus que coéquipiers en début de carrière, ils sont devenus complémentaires, complices et inséparables pour mener les Bucks au titre.

Ils sont arrivés ensemble aux Bucks. L’un par la Draft, l’autre par un échange. Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton étaient d’abord concurrents. Ils se méfiaient l’un de l’autre. On a déjà vu ça ailleurs dans le passé. Deux grands talents qui se découvrent, qui s’opposent pour finalement mieux s’attirer. Huit ans plus tard, les voilà, ensemble, sur le toit du monde. All-Stars, champions NBA et leaders d’une franchise qui retrouve le titre 50 ans après un duo de légende, Oscar Robertson et Kareem-Abdul-Jabbar.

« J’aime Khris à mort. Je l’aime à en mourir » lâche Giannis « Cabrel » Antetokounmpo. « C’est fou. Mais j’ai dit la même chose tout à l’heure : il ne réalise pas à quel point il me pousse à être un grand joueur. J’ai eu des gens qui m’ont poussé à être un grand joueur, à être persistant, à être dominateur, à continuer de travailler dur. Il fait partie de ces personnes. »

« Il est là depuis le jour où nous nous sommes battus pour du temps de jeu. Il me criait dessus quand j’avais 18 ans »

Gagner un titre, c’est un bonheur immense, mais pour le Grec, il n’y a rien de plus beau que de le faire avec Khris Middleton, et à Milwaukee. « Vous savez, il n’existe personne au monde autre que lui avec qui je préférerais faire ce parcours. Il est là depuis le début. Il est là depuis le jour où nous nous sommes battus pour du temps de jeu. Il me criait dessus quand j’avais 18 ans. Il me criait de passer la balle et tout. On se battait sur le terrain quand nous étions gamins, et maintenant nous sommes sur cette scène à le faire ensemble. »

Khris Middleton se souvient très bien de cette époque. Lui aussi avait la tête dure, et il ne voulait pas lâcher un centimètre à cette jeune tige arrivée de Grèce.

« Cela en valait la peine, c’est sûr. On se mettait au défi d’être meilleur, j’étais têtu…  Nous avions, et nous avons formé un lien, une fraternité depuis cette première année où nous avons été ensemble. Nous avons galéré. Nous avons galéré ensemble » se souvient l’arrière-ailier. « Mais on a vu chacun que l’autre ne baissait pas les bras. Ce n’était que de la motivation pour s’améliorer. Année après année, nous nous sommes mis au défi d’être meilleurs. On s’est défié pour être de meilleurs leaders, de meilleurs coéquipiers. »

« Nous devons partager ce moment. Peut-être que nous n’aurons pas d’autre moment comme celui-ci »

Khris Middleton est le parfait Lieutenant de Giannis, et il a toujours pris le relais quand l’équipe en avait besoin. Cette nuit, il a mis deux tirs assassins, comme il en a mis beaucoup dans ces playoffs.

« Nous devons profiter de ce moment. Nous devons partager ce moment. Peut-être que nous n’aurons pas d’autre moment comme celui-ci. Qui sait… on ne peut pas prédire l’avenir. Mais nous devons vivre dans le moment présent, profiter de ce moment. J’espère que Khris en profite avec sa famille… Il a joué de façon incroyable pendant tous les playoffs. Il s’est comporté en leader quand j’étais à terre. Il m’a donné une chance de revenir. »

Pour Khris Middleton, c’est finalement facile d’être le Lieutenant d’un tel leader. Un double MVP qui n’hésite pas à s’effacer en attaque quand ses coéquipiers sont plus décisifs, et un double MVP qui montre l’exemple en défense.

« C’est facile. quand vous voyez un gars qui veut travailler, qui veut gagner… C’est tout ce qu’on veut comme coéquipier. Personne n’est parfait. Tout le monde va faire des erreurs. J’ai fait ma part d’erreurs et il a fait la sienne, mais au final, nous essayons toujours de gagner » conclut Khris Middleton.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Giannis Antetokounmpo 61 33.0 56.9 30.3 68.5 1.6 9.4 11.0 5.9 3.4 1.2 1.2 2.8 28.1
Khris Middleton 68 33.4 47.6 41.4 89.8 0.8 5.2 6.0 5.4 2.6 1.1 0.1 2.4 20.4
Jrue Holiday 59 32.3 50.3 39.2 78.7 1.2 3.3 4.5 6.1 2.2 1.6 0.6 1.7 17.7
Elijah Bryant 1 31.6 46.2 20.0 100.0 2.0 4.0 6.0 3.0 4.0 0.0 1.0 4.0 16.0
Brook Lopez 70 27.2 50.3 33.8 84.5 1.5 3.5 5.0 0.7 0.9 0.6 1.5 2.1 12.3
Bobby Portis 66 20.8 52.3 47.1 74.0 1.9 5.2 7.1 1.1 0.8 0.8 0.4 1.7 11.4
Donte Divincenzo 66 27.5 42.0 37.9 71.8 1.2 4.5 5.8 3.1 1.4 1.1 0.2 1.7 10.4
Bryn Forbes 70 19.3 47.3 45.2 77.0 0.2 1.4 1.6 0.6 0.6 0.3 0.0 1.1 10.0
Justin Jackson 1 32.6 33.3 33.3 50.0 2.0 4.0 6.0 1.0 1.0 0.0 0.0 1.0 9.0
Pat Connaughton 69 22.8 43.4 37.1 77.5 0.9 3.9 4.8 1.2 0.5 0.7 0.3 1.4 6.8
Jeff Teague 21 15.9 46.9 38.5 86.4 0.2 1.2 1.5 2.8 1.2 0.4 0.2 0.6 6.6
D.j. Augustin 37 19.3 37.0 38.0 90.0 0.3 1.1 1.4 3.0 0.9 0.5 0.0 0.9 6.1
Jordan Nwora 30 9.1 45.9 45.2 76.0 0.3 1.7 2.0 0.2 0.8 0.5 0.2 0.7 5.7
D.j. Wilson 12 8.7 37.2 35.7 50.0 0.2 1.8 2.1 0.2 0.3 0.1 0.3 1.1 3.6
Mamadi Diakite 14 10.1 40.0 12.5 78.6 0.6 1.9 2.4 0.6 0.2 0.5 0.4 1.1 3.1
Rodions Kurucs 5 6.7 62.5 75.0 100.0 0.6 1.2 1.8 0.8 0.8 0.6 0.0 1.6 3.0
Sam Merrill 30 7.8 44.4 44.7 100.0 0.2 0.8 1.0 0.7 0.3 0.3 0.0 0.6 3.0
Thanasis Antetokounmpo 57 9.7 48.9 24.1 51.0 0.9 1.2 2.2 0.8 0.8 0.4 0.2 1.3 2.9
P.j. Tucker 20 19.8 39.1 39.4 60.0 0.9 1.9 2.8 0.8 0.3 0.5 0.1 1.7 2.6
Torrey Craig 18 11.2 39.1 36.4 50.0 0.7 1.7 2.4 0.9 0.3 0.5 0.4 1.3 2.5
Axel Toupane 8 7.7 36.4 50.0 71.4 0.0 0.8 0.8 0.5 0.0 0.2 0.4 0.8 1.8
Jaylen Adams 7 2.6 12.5 0.0 0.0 0.0 0.4 0.4 0.3 0.0 0.0 0.0 0.1 0.3

A lire aussi