Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

TQO : c’est (déjà) l’heure des demi-finales !

Jeux Olympiques – La phase de poules est déjà terminée et on connait donc les affiches des demi-finales des quatre TQO, parmi lesquelles figurent notamment un alléchant Allemagne – Croatie et un non moins explosif Turquie – Grèce.

Avec leur formule expéditive, les Tournois de Qualification Olympique peuvent réserver quelques surprises. En l’occurrence, la logique a été largement respectée cette année avec les grandes nations qui se sont généralement qualifiées en demi-finales. La Russie fait exception, battue une deuxième fois de suite…

Au programme des demi-finales ce samedi, il va y avoir de la casse avec deux belles affiches européennes entre l’Allemagne et la Croatie, puis un Turquie – Grèce qui sent le soufre. On notera aussi que la Slovénie de Luka Doncic devra affronter le Venezuela et la République Tchèque, sauvée in extremis face à l’Uruguay, sera l’adversaire du Canada.

La République Tchèque sur le fil du rasoir

Dans l’obligation de gagner face à l’Uruguay, la République Tchèque a pris le taureau par les cornes en accélérant en deuxième quart, au cours d’un cinglant 19-0 pour passer de 19-22 à 38-22, avec un 7/7 aux tirs dont 4/4 à 3-points !

Mais derrière le revenant Jayson Granger (22 points, 7 rebonds, 7 passes, 2 interceptions), l’Uruguay a peu à peu réussi à grignoter son retard en dernier quart. Comme Granger qui aura un tir de la gagne au bout des doigts en fin de match, Bruno Fitipaldo (22 points) et le coéquipier de Yves Pons à Tennessee, Santiago Vescovi (12 points, 3 interceptions), ont également été vaillants mais les Tchèques s’en sont sortis, malgré leur 23 balles perdues.

Tomas Satoransky (19 points, 8 passes, 7 rebonds) a encore une fois été exemplaire pour sa sélection nationale, bien aidé par Ondrej Balvin (12 points, 13 rebonds) sous les panneaux et par Jakub Sirina (17 points dont 4/8 à 3-points) sur les extérieurs. Face au Canada en demi-finale, les Tchèques devront encore élever leur niveau de jeu…

Avant ce match dingue entre la République Tchèque et l’Uruguay, la Grèce a fait le métier sans forcer face à la Chine (105-80). Zhou Qi (15 points, 10 rebonds) a réussi un bon match mais la troupe hellène était plusieurs tons au-dessus, avec cinq joueurs à 10 points ou plus dont Giannoulis Larentzakis à 21 points.

Dans la peinture, Georgios Papagiannis (8 points, 4 rebonds, 4 contres) a bien fait le ménage alors que Kostas Sloukas (14 points, 3 passes) et Nick Calathes (7 points, 8 passes, 5 rebonds) ont fait tourner la boutique. Grâce à ce succès, la Grèce hérite de la Turquie en demi-finale.

Nicolo Mannion, le coup de boost des Azzurri

À l’image de leur leader, Nicolo Melli (0 point à 0/6 aux tirs et 0/2 aux lancers), les Italiens n’étaient pas forcément dans leur assiette pour leur entrée en matière du côté de Belgrade. Face à Porto Rico, la sélection transalpine a longtemps couru derrière le score, alors que le fugace Mav Gian Clavell (24 points) scorait à tout va et que Gary Browne (16 points, 16 passes, 9 rebonds, 7 balles perdues, 5 interceptions) noircissait la feuille dans toutes les colonnes.

Il aura fallu attendre le milieu de la deuxième mi-temps, avec un 19-0 italien en milieu de troisième quart pour inverser complètement la tendance. Avec l’énergie du rookie de Golden State, Nicolo Mannion (21 points, 6 passes) et l’assurance du nouveau joueur du Fenerbahçe, Achille Polonara (21 points, 11 rebonds), les Azzurri ont finalement pris le contrôle.

Mais ils ont dû veiller au grain jusqu’au bout, avec Porto Rico qui est revenu à 3 petits points avant un dernier coup de collier mené par Polonara, mais aussi par Simone Fontecchio (21 points, 6 rebonds), le troisième membre du trident italien.

« Je suis sorti du banc et j’ai vu que notre énergie était un peu basse. Donc j’ai voulu hausser le ton en défense », expliquait Nico Mannion après le match. « Je savais que si je faisais ça, ça allait élever le niveau d’énergie de toute l’équipe. On a réussi ensuite à trouver du rythme en attaque à partir de notre défense. Après ça, les tirs ont commencé à tomber dedans et le match est devenu plus facile. »

Dans l’autre match de la soirée à Belgrade, la République Dominicaine a mis une mi-temps à s’échauffer avant de disposer facilement des Philippines au terme d’une deuxième mi-temps à sens unique (55-26). Les Dominicains ont été menés par un trio à la vingtaine : Gelvis Solano (21 points, 5 passes), Victor Liz (23 points dont 5/6 à 3-points) et Michael Torres Cuevas (20 points, 6 passes, 5 rebonds).

Ce samedi, les demi-finales opposeront donc la Serbie à Porto Rico d’une part, et l’Italie à la République Dominicaine d’autre part.

Ça passe tout juste pour l’Allemagne et la Croatie

Battue par le Mexique en ouverture, la Russie devait s’imposer face à l’Allemagne de 7 points ou plus pour passer le cap de la phase de poules. Les coéquipiers de Timofey Mozgov (6 points, 2 rebonds) ont longtemps été dans les clous, menant notamment de 8 longueurs en fin de troisième quart, mais à force de balles perdues (21) et à cause d’un manque cruel de scoring autour d’Andrey Vorontsevich (17 points), la sélection russe a dû s’incliner sur le fil (69-67).

À vrai dire, les Russes ont essayé d’arracher la prolongation pour obtenir cet écart de 7 points mais la Mannschaft a su réagir pour revenir au score, plus équilibrée avec quatre joueurs à la dizaine, dont Johannes Voigtmann (13 points, 7 rebonds) et Moritz Wagner (12 points). Le capitaine et vétéran du circuit, Robin Benzing (6 points, 3 passes, 2 rebonds, 2 interceptions, 2 contres) a été précieux pour accrocher ce deuxième succès de rang, synonyme de qualification aux demi-finales.

Dans l’autre match de la soirée, forcément très attendue du côté de Split, la Croatie affrontait la Tunisie dans un match déjà couperet. La nation hôte devait absolument s’imposer et semblait bien partie pour le faire en menant facilement de 14 points à la mi-temps, grâce à la vitesse de Mario Hezonja (27 points, 8 rebonds) en particulier et la belle présence intérieure d’Ante Zizic (14 points, 12 rebonds).

Mais le troisième quart fut l’affaire des Tunisiens qui ont emporté la période nettement (29-14) pour repasser devant. Les vétérans Salah Mejri (13 points, 5 rebonds, 4 passes), Mourad El Mabrouk (13 points) et le quarantenaire Radhouane Slimane (15 points, 7 rebonds) ont longtemps fait de la résistance, portant leur équipe à un avantage d’un point dans la dernière minute mais Bojan Bogdanovic (14 points) a trouvé Pavle Marcinkovic (5 points, 7 rebonds) pour un 3-points décisif.

Qualifiée in extremis, et sans convaincre personne, la Croatie affrontera l’Allemagne en demi-finale…

Luka Doncic en double-double

Après leur facile victoire face à l’Angola, les Slovènes affrontaient la Pologne et, à part pour un premier quart disputé et très offensif, les coéquipiers de Luka Doncic (18 points, 10 passes, 6 rebonds) ont rapidement pris l’ascendant pour ne plus le lâcher.

Avec une attaque bien équilibrée autour de la star de Dallas, dont 17 points de Kremen Prepelic et 16 points de Gregor Hrovat, la Slovénie remporte donc un deuxième match en deux jours (112-77). Elle affrontera le Venezuela en demie ce samedi !

S’étant fait quelques petites frayeurs face au Venezuela en ouverture, la Lituanie n’a cette fois pas tremblé pour se défaire facilement de la Corée du Sud, plaçant un 18-4 dès le premier quart pour prendre ses aises. Ce n’est pas compliqué, à part leur naturalisé Guna Ra (26 points, 8 rebonds), et 11 points de Hyungjung Lee, l’équipe asiatique n’a pas existé face aux Baltes.

Jonas Valanciunas (15 points, 13 rebonds, 3 contres) et Domantas Sabonis (9 points, 10 rebonds) ont logiquement fait leur loi dans ce match. La Lituanie s’est envolé en troisième quart, clos sur le score sans appel de 27-9… Qualifiée en demie, la Lituanie affrontera la Pologne pour une possible finale face à la Slovénie.

LE POINT COMPLET

(Résultats de la veille, puis matchs du samedi)

TQO à Belgrade, Serbie

Italie – Porto Rico (90-83)
Philippines – République Dominicaine (67-94)

Demi-finales
Italie – République Dominicaine (13h)
Serbie – Porto Rico (16h)

Equipes éliminées
Philippines, Sénégal (déjà forfait)

TQO à Split, Croatie

Russie – Allemagne (67-69)
Croatie – Tunisie (75-70)

Demi-finales
Brésil – Mexique (12h30)
Allemagne – Croatie (16h)

Equipes éliminées
Russie, Tunisie

TQO à Kaunas, Lituanie

Slovénie – Pologne (112-77)
Corée du Sud – Lituanie (57-96)

Demi-finales
Slovénie – Vénézuela (16h30)
Lituanie – Pologne (19h30)

Equipes éliminées
Corée du Sud, Angola

TQO à Victoria, Canada

Chine – Grèce (80-105)
République Tchèque – Uruguay (80-79)

Demi-finales
Canada – République Tchèque (22h05)
Turquie – Grèce (1h35)

Equipes éliminées
Chine, Uruguay

Le récap de la première journée

Le récap de la deuxième journée

A lire aussi