Tokyo
2020
Tokyo
2020
USA
AUS
FRA
SLO
SF 23
SF 24
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jeff Green aimerait tellement rester à Brooklyn

NBA – Baladé de franchise en franchise depuis quelques années, en signant des contrats au salaire minimum, malgré des prestations solides, l’ailier des Nets aimerait enfin décrocher un contrat digne de son niveau de jeu.

Sa prestation va logiquement être éclipsée par celle immense et légendaire de Kevin Durant. Mais très injustement. Car Jeff Green a encore prouvé à quel point il est un joueur précieux, compilant 27 points à 8/11 au shoot et 7/8 derrière l’arc dans ce Game 5 contre les Bucks.

L’ailier est revenu, au meilleur moment dans ces playoffs, après six matches ratés suite à une aponévrosite plantaire. Cette sortie est dans la lignée de sa bonne saison régulière : homme à tout (bien) faire dans une équipe plombée par les blessures.

Si tous les coaches aimeraient avoir un Jeff Green dans leur groupe, ils sont nombreux à avoir profité de ses talents puisque le joueur a déjà connu dix équipes dans sa carrière, dont sept depuis la saison 2014/15 ! Il enchaîne les contrats courts, souvent au salaire minimum, alors qu’au regard de ses prestations, il pourrait clairement obtenir plus.

« Je suis un peu perdu, mais pas frustré par cela », assure-t-il au New York Times. « Cela ne dépend pas de moi. Je viens sur le terrain, je fais mon boulot. Je laisse mon agent gérer ces histoires de contrat. Mais c’est déroutant car je me demande ce que je dois encore prouver pour ne pas décrocher plus qu’un contrat minimum. »

Dwyane Wade s’était déjà exprimé sur ce sujet, en 2019. L’ancien arrière de Miami ne comprenait pas comment un joueur du niveau de Jeff Green, « jamais blessé, jamais un problème dans un vestiaire, athlétique qui peut shooter à 3-pts et défendre sur plusieurs positions », restait bloqué au salaire minimum. DeAndre Jordan, son coéquipier, estime lui aussi que c’est « assez injuste » comme situation.

« J’aimerais m’installer dans un seul endroit »

C’est pourquoi Jeff Green souhaite enfin, à bientôt 35 ans (il les aura le 28 août prochain), se poser quelques saisons dans la même ville. Il n’a plus disputé deux saisons complètes de suite dans la même équipe depuis la fin de son aventure à Boston, en 2014 !

« J’aimerais m’installer dans un seul endroit », affirme l’ancien ailier des Cavaliers ou des Clippers. « Il y a Brooklyn. J’adorerais y rester. Mais je profite de chaque instant et j’ai adoré chaque ville où je suis passé, chaque équipe, chaque coéquipier. »

Sans doute aussi que pour mieux accepter cette situation, Jeff Green se souvient qu’en janvier 2012, il avait été opéré du cœur. Le voir toujours briller sur les parquets une décennie après est donc déjà une grande victoire, ainsi qu’une consolation.

« Je suis privilégié de pouvoir toujours jouer. C’est comme ça que je vois les choses. Mon objectif, après l’opération, était de revenir et me donner à fond, le plus possible, de faire oublier que j’avais été opéré. Je pense avoir réussi. Il ne faut pas prendre ces moments et une carrière pour acquis. Peu importe le nombre d’équipes au final, mon but, c’était de jouer en NBA et j’y suis encore. »

Jeff Green Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2007-08 SEA 80 28 42.7 27.6 74.4 1.3 3.5 4.7 1.5 2.5 0.6 2.0 0.6 10.5
2008-09 OKC 78 37 44.6 38.9 78.8 1.5 5.1 6.7 2.0 2.6 1.0 2.2 0.4 16.5
2009-10 OKC 82 37 45.3 33.3 74.0 1.4 4.6 6.0 1.6 2.7 1.3 1.7 0.9 15.1
2010-11 * All Teams 75 32 44.9 30.3 81.1 1.0 3.8 4.8 1.4 2.8 0.7 1.3 0.5 13.3
2010-11 * OKC 49 37 43.7 30.4 81.8 1.2 4.4 5.6 1.8 2.9 0.8 1.6 0.4 15.2
2010-11 * BOS 26 24 48.5 29.6 79.4 0.6 2.7 3.3 0.7 2.6 0.5 0.9 0.6 9.8
2012-13 BOS 81 28 46.7 38.5 80.8 0.7 3.3 3.9 1.6 2.2 0.7 1.6 0.8 12.8
2013-14 BOS 82 34 41.2 34.1 79.5 0.7 4.0 4.6 1.7 2.2 0.7 2.0 0.6 16.9
2014-15 * All Teams 78 32 43.0 33.2 83.3 0.8 3.4 4.2 1.7 1.9 0.7 1.4 0.4 15.0
2014-15 * MEM 45 30 42.7 36.2 82.5 1.0 3.2 4.2 1.8 1.8 0.6 1.2 0.5 13.1
2014-15 * BOS 33 33 43.4 30.5 84.0 0.6 3.6 4.3 1.6 2.0 0.8 1.7 0.4 17.6
2015-16 * All Teams 80 28 43.0 31.5 74.5 0.9 3.2 4.2 1.7 2.1 0.7 1.2 0.5 11.7
2015-16 * MEM 53 29 43.1 30.9 80.0 1.0 3.5 4.6 1.9 1.9 0.8 1.3 0.4 12.2
2015-16 * LAC 27 26 42.7 32.5 61.5 0.7 2.7 3.4 1.5 2.3 0.7 0.9 0.8 10.9
2016-17 ORL 69 22 39.4 27.5 86.3 0.6 2.5 3.1 1.2 1.5 0.5 1.1 0.2 9.3
2017-18 CLE 78 23 47.7 31.2 86.8 0.8 2.4 3.2 1.3 1.9 0.5 1.0 0.4 10.9
2018-19 WAS 77 27 47.5 34.7 88.8 0.7 3.3 4.0 1.8 2.1 0.6 1.3 0.5 12.3
2019-20 * All Teams 48 20 46.2 33.9 80.2 0.5 2.3 2.8 1.0 1.9 0.5 0.9 0.4 9.4
2019-20 * UTH 30 18 38.5 32.7 77.8 0.5 2.2 2.7 0.7 1.5 0.4 0.9 0.3 7.8
2019-20 * HOU 18 23 56.4 35.4 85.7 0.6 2.3 2.9 1.7 2.4 0.8 0.8 0.5 12.2
2020-21 BRK 68 27 49.2 41.2 77.6 0.5 3.4 3.9 1.6 1.8 0.5 0.8 0.4 11.0
Total   976 29 44.4 34.0 80.4 0.9 3.5 4.4 1.6 2.2 0.7 1.4 0.5 12.8

Tags →
A lire aussi