Tokyo
2020
Tokyo
2020
USA
AUS
FRA
SLO
SF 23
SF 24
L SF 23
L SF 24
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit | Kevin Durant dans la légende

NBA – Avec 49 points, 17 rebonds et 10 passes dans la victoire des Nets, Kevin Durant réalise l’une des plus grandes performances de l’histoire des playoffs.

Les expressions et les adjectifs manquent pour qualifier la performance de Kevin Durant dans le Game 5 face aux Bucks. Pour Jeff Green, on a simplement vu « le meilleur joueur du monde« . Pour Steve Nash, c’était une « performance historique« . Pour LeBron James, c’est « la grandeur » incarnée et il faut l’apprécier tant qu’on peut encore la voir. Allen Iverson a aussi réagi sur les réseaux sociaux d’un petit « killer !« .

Personne ne peut rester muet ou insensible à une telle performance : 49 points, 17 rebonds et 10 passes à 70% aux tirs en 48 minutes pour une évaluation de 68 ! Personne dans l’histoire des playoffs n’avait réalisé un tel triple-double !!! Et quelle adresse aux tirs alors que les Bucks se présentent avec deux joueurs élus dans les meilleurs cinq défensifs (Holiday et Antetokounmpo), mais aussi PJ Tucker et Khris Middleton.

C’était le « Kevin Durant de Rucker Park » pour reprendre l’expression de Tim Hardaway Jr. Un Durant en mission qui rappelle qu’il est un joueur bien plus complet que certains ne le pensent.

« Je sais que la perception qu’on a de moi, c’est que je suis un bon scoreur, mais dans n’importe quelle équipe où j’ai joué, on me demandait de faire beaucoup de choses, comme prendre des rebonds, défendre, lancer les attaques. Je ne suis peut-être pas capable de le faire tout le temps, mais je fais un peu de tout. »

« Il est le meilleur joueur du monde et on doit le battre collectivement »

Complet donc et leader aussi. A OKC, il avait Russell Westbrook pour l’épauler. A Golden State, il avait Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green. Mais cette nuit, il était quasi seul puisque Kyrie Irving est à l’infirmerie, et que James Harden a joué sur une jambe. On avait ainsi rarement vu Durant dans une telle position de leader et de soliste, et les Bucks se sont heurtés à un joueur en état de grâce.

« Aujourd’hui, il est le meilleur joueur du monde et on doit le battre collectivement » a réagi Giannis Antetokounmpo. « On doit défendre sur lui en équipe. On doit continuer à l’obliger à prendre des tirs difficiles. On doit continuer de le faire, en espérant qu’il rate. »

Cette performance de Durant rappelle celle de LeBron James face aux Pistons en 2007 lorsque le jeune ailier de Cleveland avait planté 48 points, dont les 25 derniers points de son équipe, pour faire tomber la grande équipe de Detroit. On pense évidemment aux 63 points de Michael Jordan ou aux 49 points, 25 rebonds et 6 contres d’Hakeem Olajuwon face aux Sonics. Mais il s’agissait de défaites.

« C’est ridicule ce qu’il est capable de faire »

Au final, on peut rapprocher cette performance de celle de Magic Johnson en finale NBA en 1980. Rookie, le meneur des Lakers avait remplacé Kareem Abdul-Jabbar au poste 5 pour signer une performance de légende : 42 points, 15 rebonds et 7 passes pour décrocher le titre NBA. A 20 ans !

« C’est une performance historique. Historique » répète Steve Nash. « Il a joué tout le match. Il n’a quasiment rien manqué. C’est ridicule ce qu’il est capable de faire. On sait qu’il est capable de soirées comme ça, mais le faire ce soir… On a perdu Kyrie, James se bat contre la douleur, on a des joueurs en moins, on est touché… C’est ce qui fait de lui l’un des plus grands de tous les temps. »

Kevin Durant Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2007-08 SEA 80 35 43.0 28.8 87.3 0.9 3.5 4.4 2.4 1.5 1.0 2.9 0.9 20.3
2008-09 OKC 74 39 47.6 42.2 86.3 1.0 5.5 6.5 2.8 1.8 1.3 3.0 0.7 25.3
2009-10 OKC 82 40 47.6 36.5 90.0 1.3 6.3 7.6 2.8 2.1 1.4 3.3 1.0 30.2
2010-11 OKC 78 39 46.2 35.0 88.0 0.7 6.1 6.8 2.7 2.0 1.1 2.8 1.0 27.7
2011-12 OKC 66 39 49.6 38.7 86.0 0.6 7.4 8.0 3.5 2.0 1.3 3.8 1.2 28.0
2012-13 OKC 81 39 51.0 41.6 90.5 0.6 7.3 7.9 4.6 1.8 1.4 3.5 1.3 28.2
2013-14 OKC 81 39 50.3 39.1 87.3 0.7 6.7 7.4 5.5 2.2 1.3 3.5 0.7 32.0
2014-15 OKC 27 34 51.0 40.3 85.4 0.6 6.0 6.6 4.1 1.5 0.9 2.7 0.9 25.4
2015-16 OKC 72 36 50.5 38.8 89.8 0.6 7.6 8.2 5.0 1.9 1.0 3.5 1.2 28.2
2016-17 GOS 62 33 53.7 37.5 87.5 0.6 7.7 8.3 4.8 1.9 1.1 2.2 1.6 25.1
2017-18 GOS 68 34 51.6 41.9 88.9 0.5 6.4 6.8 5.4 2.0 0.7 3.0 1.8 26.4
2018-19 GOS 78 35 52.1 35.3 88.5 0.4 6.0 6.4 5.9 2.0 0.7 2.9 1.1 26.0
2020-21 BRK 35 33 53.7 45.0 88.2 0.4 6.7 7.1 5.6 2.0 0.7 3.4 1.3 26.9
Total   884 37 49.4 38.4 88.3 0.7 6.4 7.1 4.2 1.9 1.1 3.1 1.1 27.0

Tags →
A lire aussi