NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
BOS1:00
IND
MIL1:00
ATL
DET1:30
BRO
WAS1:30
MIA
ORL1:30
TOR
CHI1:30
MIN
NOR2:00
DEN
CLE3:00
LAC
POR4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.91BOS1.87Pariez
  • IND2.06MIL1.74Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

La soirée inoubliable de Russell Westbrook : le record égalé de triple-double et le contre de la victoire !

Avec un Bradley Beal qui inscrit 50 points sur une jambe et un Russell Westbrook (33 points, 19 rebonds et 15 passes) clutch et auteur de son 181e triple-double en carrière, Washington s’impose 133-132 face à une équipe d’Indiana qui a vendangé sa fin de match.

Début de match placé sous le signe de l’attaque. Après deux pertes de balle rapides, Russell Westbrook entame son chantier statistique alors que Doug McDermott se montre à son avantage lors des premières minutes grâce à Domantas Sabonis, qui le sert bien, que ce soit sur des sorties d’écran à 3-points ou sur des coupes vers le cercle.

Si Alex Len et Daniel Gafford apportent quelque chose offensivement, les deux intérieurs de Washington souffrent dans leur propre moitié de terrain. Face au métronome Sabonis, les pivots rencontrent chacun des problèmes de faute qui les forcent à s’asseoir sur le banc. En phase avec son tir dans ce premier quart, Russell Westbrook a déjà fait une bonne partie du chemin dans sa chasse au record avec ses 9 points, 4 rebonds et 4 passes (32-33).

À l’ouverture des bancs, Indiana parvient à creuser un écart. Goga Bitadze domine Robin Lopez tandis que les frères Holiday alimentent la marque autour d’un TJ McConnell toujours aussi précieux. Dans son duel à distance avec Steph Curry pour le titre de meilleur scoreur, Bradley Beal propose un deuxième quart-temps de feu.

Blessé, Bradley Beal tape les 50 points

Tout seul ou presque, c’est lui qui ramène les siens à hauteur des locaux. Sur du drive, du shoot à mi-distance et même sur des 3-points chanceux, Bradley Beal marque 18 points sur la deuxième période. Loin d’être parfaits dans l’exécution, les deux équipes ont le mérite de se battre dans ce match décousu de part et d’autre, où Russell Westbrook compte déjà 15 points, 7 rebonds et 7 passes à la mi-temps (62-63).

Malheureusement pour les Wizards, Bradley Beal rentre au vestiaire 30 secondes après la reprise pour un problème physique : une contracture aux ischios. Sans lui, son équipe accuse un retard de 9 points mais la star de DC revient quelques minutes après sur le parquet malgré une blessure qui l’empêche clairement de bouger normalement. Quant à son poignet, il est toujours intact et il lui permet de maintenir les Wizards au contact (86-85).

Aux portes du triple-double dans le troisième quart-temps, Caris LeVert élève son niveau de jeu pour prendre le relais de Sabonis qui se montre intraitable face au secteur intérieur des Wizards. En perdition après 7 points consécutifs du Lituanien, Washington assiste néanmoins à un moment d’histoire lorsque son meneur délivre sa 10e passe décisive de la soirée à Bradley Beal, qui lui permet d’égaler les 181 triple-double d’Oscar Robertson (101-92).

Une fin de match tendue

Reste maintenant la victoire à aller chercher pour les hommes de Scott Brooks, sauf que ces derniers n’entament pas le dernier quart-temps de la meilleure des manières. Russell Westbrook force ses actions sans une grande réussite mais les 10e de l’Est ont du cœur et donnent tout pour rattraper le retard. Bien aidés par l’auto-sabotage des Pacers, Bradley Beal fait abstraction de ses pépins physiques afin d’atteindre la barre des 50 points avant que son corps ne dise stop dans les derniers instants (119-120).

Grand bonhomme des Pacers en cette fin de match, LeVert ne s’avoue pas vaincu et il remet les équipes à égalité. Sauf que Westbrook a la balle de match dans les mains mais son shoot mi-distance ressort. Prolongation !

La soirée parfaite de Westbrook

À l’issue de ces cinq minutes supplémentaires irrespirables, Indiana mène d’un point à 18 secondes de la fin. C’est alors que Russell Westbrook décide d’aller chercher la gagne au cercle mais il se fait contrer. Heureusement, Daniel Gafford récupère le rebond tandis que Scott Brooks prend un temps-mort qui donne une deuxième chance à son meneur, avec cette fois-ci 8 secondes sur l’horloge.

Peu inspiré, l’homme aux 181 triples-doubles loupe son tir mais entend un coup de sifflet salvateur des arbitres pour une faute de Caris LeVert sur son shoot. Le numéro 4 des Wizards ne tremble pas sur la ligne pour offrir un point d’avance à une seconde de la fin.

Les Pacers ont un dernier tir. Il est pour Caris LeVert et il est contré par… Russell Westbrook, qui ponctue donc la soirée parfaite avec son 181e triple double en carrière, les lancers et le contre de victoire (133-132) !

Pacers / 132 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Sabonis 43 12/21 0/3 6/7 1 12 13 13 4 3 4 0 30 45
O. Brissett 24 5/6 0/0 2/2 0 4 4 0 2 1 1 0 12 15
D. McDermott 26 5/10 1/4 0/1 0 2 2 1 3 0 0 0 11 8
E. Sumner 30 5/8 0/0 3/3 0 2 2 1 1 2 2 0 13 13
C. LeVert 41 12/30 3/9 8/11 3 11 14 8 4 2 5 0 35 33
J. Holiday 27 1/6 1/5 2/2 1 1 2 2 3 1 0 2 5 7
G. Bitadze 16 3/7 1/4 0/0 2 0 2 2 2 1 0 3 7 11
T.J. McConnell 23 3/5 0/1 2/2 0 6 6 3 1 0 0 0 8 15
A. Holiday 19 2/7 0/1 2/2 1 1 2 3 1 0 0 0 6 6
K. Martin 15 2/4 1/2 0/0 0 2 2 0 3 1 1 0 5 5
Total 50/104 7/29 25/30 8 41 49 33 24 11 13 5 132
Wizards / 133 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
R. Hachimura 35 6/13 0/3 1/1 1 5 6 1 2 0 1 1 13 13
A. Len 20 3/7 0/0 2/2 4 6 10 1 4 0 2 3 8 16
R. Westbrook 44 11/26 3/7 8/9 4 15 19 15 4 1 7 2 33 47
R. Neto 26 0/4 0/2 2/2 0 3 3 3 3 3 1 0 2 6
B. Beal 39 19/31 3/7 9/11 4 1 5 1 1 1 1 2 50 44
C. Hutchison 12 0/2 0/1 0/0 0 4 4 0 0 0 0 1 0 3
D. Bertans 34 3/9 2/8 2/3 0 0 0 0 1 1 0 0 10 4
R. Lopez 16 2/7 0/0 0/0 1 3 4 0 2 0 1 0 4 2
D. Gafford 17 2/3 0/0 2/2 1 1 2 1 4 1 0 0 6 9
I. Smith 19 3/6 1/2 0/0 0 7 7 4 2 0 1 0 7 14
G. Mathews 3 0/2 0/2 0/0 0 0 0 0 1 0 1 0 0 -3
Total 49/110 9/32 26/30 15 45 60 26 24 7 15 9 133

A lire aussi