Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Grand amateur de boxe, Damian Lillard y puise son esprit de compétiteur

Damian Lillard est connu pour sa mentalité à ne jamais rien lâcher et à tuer ses adversaires dans le money-time. Un killer instinct qui lui provient d’une de ses passions : la boxe.

Il fait partie de ces adversaires qu’on n’est jamais heureux d’affronter quand le sort d’une rencontre se joue à une ou deux possessions dans le money-time. Damian Lillard a acquis tout au long de sa carrière NBA un respect et un surnom qui parle pour lui avec le fameux « Dame Time ». Rien que cette année, Chicago ou encore OKC ont constaté les capacités de Lillard à réussir systématiquement ou presque le shoot qui compte en fin de match même quand il est dos au mur.

Un intérêt pour la boxe dès le plus jeune âge

L’intéressé le dit lui même, quand il est sur le terrain, il donne tout ce qu’il a même quand la situation parait désespérée. Cette mentalité provient de son enfance lorsqu’il regardait les combats de boxe en famille. La mentalité que les boxeurs dégagent l’impressionne et il déclare même que c’est le sport qu’il préfère regarder.

Pour s’imprégner pleinement des attributs mentaux et physiques des combattants, Lillard a choisi d’axer toutes ses préparations physiques estivales autour de la boxe au point d’avoir tout l’arsenal vestimentaire : « J’étais à la salle tous les jours habillé comme un boxeur. J’avais les gants et tous les autres trucs… J’avais tout »

Et au fil du temps, on a pu constater l’évolution mentale mais aussi et surtout physique du meneur des Blazers. Beaucoup plus musclé sur le haut du corps aujourd’hui, le numéro 0 enchaine les matchs avec régularité et sans faiblir et il ne donne pas l’impression de forcer notamment quand il enclenche à deux voire trois mètres de la ligne à 3-points.

Mais comme le dit son préparateur physique Cam Eren à ESPN, « Damian Lillard n’est pas un joueur de basket. C’est un combattant qui fait du basket professionnel. »

Une pratique de plus en plus répandue aujourd’hui en NBA

Aujourd’hui, de multiples joueurs vont à la salle pour se préparer individuellement. Il n’est pas rare de voir des vidéos de certains circuler sur les réseaux gants de boxe aux poignets.

C’est le cas notamment de Rudy Gobert qui utilise les arts martiaux pour travailler son jeu : « Le footwork, les moves, … donc oui, c’est vraiment bien d’apprendre différents trucs ». Le pivot français est tellement passionné par ce sport qu’il n’était pas contre un jour de se frotter à un combattant pro quand le Deseret News lui avait posé la question en 2008 : « Je le souhaite. Mais vous devez en parler à Dennis Lindsey (le GM du Jazz). Si Dennis Lindsey me laisse le faire, je le ferai. »

Peut-être pourra t-il un jour se confronter à James Johnson, ancien pratiquant de MMA et de kickboxing, dans un combat de poids lourds.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |