NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

« The Final Shot » : un parfait résumé de la carrière de Tony Parker

Depuis ce mercredi matin, le documentaire consacré à la carrière de l’ancien meneur des Spurs est disponible sur Netflix. Un beau produit… surtout pour ceux qui ne connaissent pas Tony Parker.

Près de neuf mois après la déferlante « The Last Dance » du printemps 2020, les fans de NBA sont de nouveau gâtés par Netflix, qui propose ce 6 janvier « The Final Shot », un documentaire entièrement consacré à Tony Parker.

Réalisées par Florent Bodin, et notamment co-produites en partie par TP himself, ces 98 minutes reviennent sur la carrière de l’ancien meneur de jeu des Spurs, avec une flopée d’intervenants prestigieux : David Robinson, Thierry Henry, Nicolas Batum, Boris Diaw, Pau Gasol, Gregg Popovich, Tim Duncan, Kobe Bryant (le documentaire est d’ailleurs dédié à sa mémoire), Vincent Collet ou encore Teddy Riner…

Du grand classique pour les fans de Parker

On passe bien évidemment par tous les moments incontournables de « TP » : son enfance et ses premiers matches de basket avec l’exemple de son père et l’idole qu’est pour lui Michael Jordan, l’Insep, la création du « Big Three » avec Tim Duncan et Manu Ginobili, son parcours en équipe de France, les titres NBA ou encore son travail en tant que propriétaire de l’ASVEL désormais.

Les plus anciens ou les fans de Tony Parker n’apprendront rien de plus avec ces séquences, comme globalement avec l’intégralité du documentaire. Néanmoins, les courtes images d’archives tirées des émissions « Stade 2 » ou des journaux de 13h et 20h de l’époque font plaisir à revoir.

L’un des passages les plus intéressants est sans doute celui qui s’attarde sur son aventure en Equipe de France en 2003, après son premier titre NBA. Si Moustapha Sonko écarte l’idée d’une possible jalousie du groupe, que Vincent Collet évoque pourtant, il insiste en revanche sur les commentaires blessants de la star après la compétition. « Je ne peux pas tout faire tout seul », avait alors lancé Tony Parker.

Une excellente synthèse

Une autre page est consacrée à l’Equipe de France, dix ans après, au moment du sacre à l’Euro en 2013 et surtout du match contre l’Espagne. On pourra regretter que le documentaire ne montre pas les images (problème de droits sûrement) du coup de gueule de Tony Parker à la mi-temps de cette demi-finale, et n’affiche que les déclarations écrites. L’impact est clairement moins fort (mpour les curieux, ces images sont facilement visibles sur Internet).

Autres moments qui valent le coup d’œil : la parenthèse sur son changement de tir en 2005 et sa grave blessure en 2017. Tony Parker raconte sa discussion avec le kiné dans les minutes qui ont suivi sa chute sur le parquet contre Houston en playoffs. On voit également des images de sa rééducation, ainsi que la précieuse présence de son ami Thierry Henry durant cette période difficile de sa carrière.

Le documentaire, qui est très bien réalisé et produit, revient aussi bien sûr sur sa décision d’aller à Charlotte, son voyage et ses activités professionnelles en Chine ou encore son académie à Lyon et sa vie de famille. Le film se termine sur la cérémonie à San Antonio de novembre 2019, quand son maillot avait été retiré, ainsi que sur une soirée privée donnée à son domicile avec ses amis.

Florent Bodin a expliqué à nos confrères de L’Équipe que « le challenge c’était de raconter cette histoire connue en France au monde entier ». Ce pari est réussi de ce côté-là. Les fans de NBA et de Tony Parker auront sans doute une impression de déjà-vu mais avec sa qualité et le CV de ses intervenants, ce documentaire est une parfaite synthèse de la carrière du quadruple champion NBA et donc une excellente porte d’entrée pour les profanes.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |