Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.18CHI1.72Pariez
  • IND1.22OKL4.45Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Suns s’expliquent sur Jalen Smith, la surprise du Top 10 de la Draft

L’intérieur de Maryland cochait toutes les cases selon le GM des Suns, très fan de son profil.

C’est l’une des grosses surprises du haut du tableau de la Draft 2020 : alors qu’on l’imaginait atterrir à Miami avec le 20e choix, comme nos confrères d’ESPN et de The Ringer, Jalen Smith a été sélectionné en 10e position par les Suns, qui ont encore étonné tout le monde, comme avec Cam Johnson en 2019.

Mais comme pour ce dernier, la franchise a misé sur son ressenti, et pas les « mock draft ». « On l’a identifié non seulement comme un bon joueur, mais comme un joueur universitaire professionnel » décrit le GM James Jones. « Il est extrêmement discipliné, il travaille sans relâche, son approche correspond à la nôtre. »

L’intérieur possède des mensurations exceptionnelles : 2m08 pour 102 kilos, presque 2m20 d’envergure. Il sait s’en servir en attaque, avec de bons fondamentaux et un tir fiable (15.5 points à 54% dont 37% à 3-points l’an passé, pour aller avec 10.5 rebonds et 2.4 contres), c’est ce qui a plu aux Suns.

Pas de problème de cohabitation avec Deandre Ayton ?

« C’était le meilleur choix. Il cochait toutes les cases pour nous. On veut être athlétique, long, notamment à quelques mètres du panier. Il est polyvalent, il peut jouer 4 ou 5, switcher sur les pick-and-roll, et plus important encore, il peut attaquer le cercle. On trouve qu’il nous offre un plus dans la raquette. »

Son jeu est-il malgré tout compatible avec celui de Deandre Ayton ? « Quand on voit son talent balle en main et son confort en périphérie, il nous permet de jouer avec deux intérieurs dynamiques. Je ne crois pas que ce sera un problème » estime James Jones, qui pense que les deux hommes ne joueront de toute façon pas forcément en même temps. « J’ai hâte devoir ces deux gars donner de la voix, même si c’est seulement par séquences. »

Il faudra le faire tout le temps pour le rookie, dont le grand défi est de tenir la route en défense dans cette NBA qui va très vite. Mais il en est conscient, et Phoenix aussi.

« Jalen nous a dit directement quelles étaient ses faiblesses, on a pu voir où il était fort, et où il ne l’était pas. On était enthousiaste et on a su avec certitude que c’était lui, qu’on pouvait l’aider à être meilleur très rapidement. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires