Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Officiel : la « free agency » débute dans 10 jours !

La NBA et le syndicat des joueurs ont conclu un accord sur la saison 2020/21, et le marché des transferts ouvrira le 20 novembre à 18h00 heures US, soit deux jours après la Draft.

C’est fait : la NBA et le syndicat des joueurs sont parvenus à un accord sur les modalités de la convention collective pour la saison 2020/21. Comme prévu, la saison débutera le 22 décembre, et chaque franchise jouera 72 matches au lieu des 82 habituels.

La première information, c’est la date du début de la « free agency », et ce sera le 20 novembre à 18h00, heure US, soit minuit en Frnace. C’est à dire deux jours après la Draft, programmée le mercredi 18 novembre. Par ailleurs, le moratoire a été réduit à deux jours, et chaque signature pourra être officialisée dès le 22 novembre.

Neuf jours plus tard, soit le 1er décembre, place au training camp ! C’est dire si tout va s’enchaîner très vite…

À noter qu’ESPN annonce aussi que les équipes pourront, dès le 15 novembre, entamer des discussions sur des échanges liés à la Draft, et chaque camp, joueur ou équipe,  pourra activer les clauses comprises dans les contrats comme les « team option » et « player option ».

Autres détails signés par les deux camps : le « salary cap » est fixé à 109,1 millions de dollars, avec une « luxury tax » à 132.6 millions. La NBA a assuré que la masse salariale allait augmenter d’au moins 3% jusqu’à la fin de la convention collective, prévue pour 2023 ou 2024. Le montant de la luxury tax pourra être abaissé en fonction des pertes de revenus. Si le chiffre d’affaires de la NBA sur la saison 2020/21 baisse de 25%, alors le montant de la luxury tax à payer par une franchise baissera de 25%.

Quant à l’escrow tax, cette retenue sur salaire annuelle déjà en vigueur, elle sera indexée sur les pertes des revenus de la NBA, et sera comprise entre 10 et 20%. Pour 2020/21, elle reste à 10%, mais si les revenus sont en baisse, elle pourra atteindre jusqu’à 20% la saison suivante, et cette retenue s’effectuera sur deux ou trois saisons.

LEXIQUE

Player option : possibilité pour un joueur d’activer (ou non) la dernière année de son contrat, afin de terminer son bail ou de devenir free agent avec un an d’avance.

Salary cap : c’est la masse salariale définie par la NBA. Pour la prochaine saison, elle sera de 109 millions de dollars, au lieu des 115 prévus. Les franchises ont la possibilité de la dépasser lorsqu’elles prolongent leurs propres joueurs ou via des exceptions financières.

Luxury tax : en NBA, le salary cap n’est pas strict et la NBA autorise les franchises les plus riches à dépasser le seuil fixé avec une marge de tolérance d’environ 20%. En l’occurrence, l’an prochain, les franchises auraient normalement pu dépenser jusqu’à 132,6 millions de dollars. Ensuite, pour chaque dollar dépensé au-dessus de ce plafond, les franchises doivent verser la luxury tax à la NBA. Une sorte d’impôt qui peut coûter très cher et cette somme est reversée ensuite aux franchises, bonnes élèves, qui n’ont quant à elles pas payé la luxury tax.

Team option : Possibilité pour une franchise de se séparer (ou non) d’un joueur et d’en faire un « free agent ». À l’inverse, une équipe peut aussi activer cette clause pour éviter qu’un joueur ne soit « free agent ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   1 commentaire Afficher les commentaires