Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

À 39 ans, Joe Johnson ne veut toujours pas entendre parler de retraite

Le shooteur n’en a pas encore fini avec le basket, au point d’envisager jouer à l’étranger s’il ne trouvait pas un dernier challenge à relever en NBA.

La carrière de ses contemporains comme Vince Carter, qui vient de mettre un terme à la sienne à l’âge de 43 ans, ou Jamal Crawford, qui a finalement retrouvé un contrat à Brooklyn en fin de saison, à 40 ans, donne des idées à Joe Johnson, un petit jeune de 39 ans.

Après une belle campagne en BIG3 lors de l’été 2019 avec une victoire finale et un titre de MVP à la clé, Joe Johnson n’avait pas convaincu les Pistons après la pré-saison.

En pleine forme et toujours aussi passionné

Cet été, il a pris part au « Basketball Tournament » avec la team « Overseas Elite », atteignant les demi-finales. L’occasion de montrer qu’il n’avait rien perdu de son talent, comme lors du quart de finale, avec ses 35 points.

La prestation avait fait réagir Dwyane Wade sur Twitter, qui n’avait pas manqué de rappeler que « Iso Joe », aussi, aurait encore sa place en NBA.

Alors que la fin de cette saison 2019-2020 pour le moins chaotique se profile, Joe Johnson est sorti de son silence, pour remercier Dwyane Wade d’abord, avec qui il a évolué une saison au Heat, et déclarer sa flamme pour un sport qui le passionne toujours autant après une carrière de 17 ans ponctuée par sept sélections au All-Star Game.

« J’apprécie vraiment ce que Dwyane a dit dans son tweet, a-t-il déclaré. Ça montre juste que j’ai toujours continué à travailler dur. Vous ne pouvez pas faire ça à 39 ans, jouer tout-terrain à un haut niveau comme je l’ai fait au TBT sans prendre soin de votre corps ».

L’Arkansas Online glisse même que Joe Johnson envisagerait de jouer à l’étranger s’il ne trouvait aucun challenge en NBA. « Ça me démange toujours autant de jouer au basket. J’aime toujours ce sport. Je ne peux tout simplement pas l’abandonner maintenant », a-t-il ajouté.

Son après-carrière déjà tracée

À l’aube de la quarantaine, Joe Johnson compte plus que jamais sur son hygiène de vie et son éthique de travail pour avoir l’opportunité de jouer une dernière fois au plus haut-niveau possible.

« On n’a qu’un corps, il faut en prendre soin, » a poursuivi l’ancien joueur des Hawks. « En ce moment, je suis dans la meilleure forme de ma vie. Je fais attention à ce que je mange. Je fais beaucoup de yoga, qui est très bon pour libérer les toxines de votre corps, mais aussi bon pour les muscles, les articulations et les os ».

Pour ce qui est de son après-carrière, qu’il a également évoquée, Joe Johnson ne se voit pas non plus s’éloigner trop loin des parquets. Il d’ailleurs déjà reçu des offres pour intégrer des staffs en NBA, comme assistant ou scout.

« J’aimerais rester dans le milieu. Je suis tombé amoureux du basket quand j’avais 6 ou 7 ans, en jouant au Thrasher Boys and Girls Club à Little Rock. Ce sport a été tellement génial pour moi et ma famille, comment pourrais-je simplement le quitter ? Je ne pourrais pas faire ça. J’ai l’impression que j’ai beaucoup à donner en retour aux gars qui arrivent maintenant ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés