Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

« Playoff Rondo » fait encore des misères aux Rockets

Critiqué après sa prestation dans le premier match de la série contre Houston, le meneur remplaçant des Lakers avait bien réagi dans la deuxième manche. Dans ce Game 3, il a enfoncé le clou avec 21 points et 9 passes.

Les critiques ont touché Rajon Rondo. Ou au moins, elles ont provoqué son réveil. Car depuis son Game 1 très moyen, l’ancien meneur des Celtics est redevenu en partie le joueur de playoffs qu’il était et ça change tout pour lui, pour les Lakers mais aussi pour les Rockets, impuissants face à ses prestations.

On se souvient de son très bon Game 2 où il fut un facteur X avec 10 points, 9 passes et 5 interceptions. Là, dans ce Game 3 remporté par les Lakers, il a compilé 21 points à 8/11 au shoot dont un très propre 3/5 à 3-pts et 9 passes.

Non seulement piqué par les commentaires autour de son premier match, Rajon Rondo est également davantage en rythme. Le premier match de cette demi-finale de conférence était aussi son son premier dans la « bulle ». Maintenant qu’il est lancé, le meneur a retrouvé ses sensations.

Capable de s’adapter dans les moments chauds

« Il fait un sacré boulot pour nous », se réjouit Kyle Kuzma pour le Los Angeles Times. « C’est un vétéran, un Hall of Famer. Il a connu ces moments, il a gagné une bague et joué dans des grands matches de playoffs. Il sait ce qu’il fait. On l’observe et on le suit. Il est tellement intelligent : il fait toujours le bon choix. »

Même enthousiasme chez Anthony Davis qui le connaît très bien puisqu’ils ont joué ensemble à New Orleans. « Avec LeBron et Rajon, on possède deux des joueurs les plus intelligents de la NBA. J’avais déjà expérimenté ça avec Rajon. C’est bien réel. « Playoff Rondo » existe. L’intensité augmente, et son intelligence passe le niveau supérieur. « Playoff Rondo » est réel et il l’a montré ce soir. »

Quant à LeBron James, il rappelle qu’il y a des joueurs qui sont taillés pour les playoffs, et d’autres pas…

« Il y a des gars avec qui vous pouvez aller dans les tranchées, et pas uniquement d’un point de vue basket, mais aussi cérébral » explique-t-il sur son meneur. « Quelqu’un capable de s’adapter à la volée, et de comprendre ce que fait la défense… Ils ne sont pas nombreux en NBA à pouvoir le faire, et en playoffs, c’est monstrueux. Avoir Rondo à ses côtés, c’est vraiment utile. Certains sont taillés pour ce genre de moment, et d’autres non. »

Le moteur d’un 17-4 fatal aux Rockets

En première mi-temps, Rajon Rondo s’est appliqué à attaquer le cercle et à trouver Anthony Davis au alley-oop ou LeBron James sous le cercle. C’est véritablement en seconde mi-temps qu’il va faire des différences.

Déjà, il inscrit un panier à 3-pts en fin de troisième quart-temps. Ensuite, en quatrième acte, il est le moteur d’un 17-4 qui va tuer les Rockets. En quelques instants, il fait une passe décisive pour LeBron James, marque deux tirs primés et vole un ballon dans les mains de James Harden avant de conclure de l’autre côté en contre-attaque. Enfin, il sert Alex Caruso pour un panier à 3-pts, puis Anthony Davis pour un shoot à mi-distance. Le champion 2008 met lui-même un point final à cette séquence avec un dernier panier.

Los Angeles vient donc de passer un 17-4 (de 84-85 à 101-89) où Rajon Rondo a compilé 10 points et fait trois passes décisives sur les sept points restants. Houston est K.O. et ne reviendra pas.

« J’ai pris ce qu’on m’a donné », a simplement déclaré le meneur. « Les gars m’ont trouvé quand j’étais ouvert, j’ai pris mes tirs avec confiance et j’ai eu des layup faciles. »

Rajon Rondo Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2006-07 BOS 78 24 41.8 20.7 64.7 1.0 2.8 3.7 3.8 2.3 1.6 1.8 0.1 6.4
2007-08 BOS 77 30 49.2 26.3 61.1 1.0 3.2 4.2 5.1 2.4 1.7 1.9 0.2 10.6
2008-09 BOS 80 33 50.5 31.2 64.2 1.3 4.0 5.2 8.2 2.4 1.9 2.6 0.1 11.9
2009-10 BOS 81 37 50.8 21.2 62.1 1.2 3.2 4.4 9.8 2.4 2.3 3.0 0.1 13.7
2010-11 BOS 68 37 47.5 23.3 56.8 1.3 3.1 4.4 11.2 1.8 2.3 3.4 0.2 10.6
2011-12 BOS 53 37 44.8 23.8 59.7 1.2 3.7 4.9 11.7 1.9 1.8 3.6 0.1 11.9
2012-13 BOS 38 37 48.4 24.0 64.5 1.1 4.5 5.6 11.1 2.5 1.8 3.9 0.2 13.7
2013-14 BOS 30 33 40.3 28.9 62.7 0.7 4.7 5.5 9.8 2.2 1.3 3.3 0.1 11.7
2014-15 * All Teams 68 30 42.6 31.4 39.7 1.1 4.4 5.5 7.9 2.3 1.3 3.1 0.1 8.9
2014-15 * DAL 46 29 43.6 35.2 45.2 1.0 3.5 4.5 6.5 2.4 1.2 2.9 0.1 9.3
2014-15 * BOS 22 32 40.5 25.0 33.3 1.1 6.4 7.5 10.8 1.9 1.7 3.4 0.1 8.3
2015-16 SAC 72 35 45.4 36.5 58.0 1.1 5.0 6.0 11.7 2.4 2.0 3.9 0.1 11.9
2016-17 CHI 69 27 40.8 37.6 60.0 1.1 4.1 5.1 6.7 2.1 1.4 2.5 0.2 7.8
2017-18 NOP 65 26 46.8 33.3 54.3 0.5 3.6 4.1 8.2 1.8 1.1 2.3 0.2 8.3
2018-19 LAL 46 30 40.5 35.9 63.9 0.7 4.5 5.3 8.0 2.2 1.2 2.8 0.2 9.2
2019-20 LAL 48 21 41.8 32.8 65.9 0.5 2.5 3.0 5.0 1.2 0.8 1.9 0.0 7.1
Total   873 31 45.8 31.6 60.6 1.0 3.7 4.7 8.3 2.2 1.7 2.8 0.1 10.2

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés