Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.7WAS2.08Pariez
  • LOS1.49SAC2.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Steve Kerr regrette de ne pas avoir soutenu Daryl Morey lors de l’incident avec la Chine

Le coach des Warriors n’hésite pas à s’engager sur les thématiques sociales, en particulier ceux qui lui tiennent à cœur comme les armes à feu. Mais ce n’est pas simple avec tous les sujets.

De quoi les joueurs et les coachs NBA peuvent-ils parler ? De tout, à condition d’être à l’aise sur le sujet et d’être informé et renseigné, répondent la plupart d’entre eux. Mais même pour ceux qui s’engagent le plus sur les sujets sociaux, il n’est pas toujours simple de maintenir cette approche.

La frilosité de l’immense majorité des acteurs lors de l’incident avec la Chine a ainsi permis aux politiciens républicains d’attaquer la NBA, dans une vraie « guerre culturelle » à l’approche de l’élection présidentielle.

Au coeur d’une conversation avec Candace Buckner, Steve Kerr a d’ailleurs regretté son attitude suite au tweet de Daryl Morey, qui avait soutenu les manifestants de Hong Kong, provoquant la colère de Pékin.

« Dans la majorité des cas, j’ai accepté et compris que plus je parlais, plus je devrais répondre à des questions. Ça fait partie du jeu et ça me va. Je n’ai pas toujours bien géré ça. Comme l’an passé avec Daryl Morey. Vous vous rappelez tout l’incident avec la Chine ? J’ai très mal géré ça. Franchement, j’avais un peu les mains liées. Je suis là et j’essaie toujours de déterminer ce que je peux dire pour ne pas mettre la ligue dans l’embarras, mais j’essaie également de trouver le bon équilibre et j’ai réalisé que c’était probablement la seule fois, ces dernières années, où je n’ai pas été honnête et où j’ai été emporté par le tempête politique. C’était très délicat parce que ce n’est pas un sujet sur lequel j’étais à l’aise et les circonstances étaient bizarres. J’ai appris au cours des quatre dernières années, quand j’ai commencé à m’exprimer plus fortement, que les questions n’étaient pas toujours simples. Si vous suivez votre instinct et votre coeur, vous exprimez généralement votre vérité et vous pourrez faire avec ensuite. C’est l’épisode où, après avoir parlé, je me suis dit : Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Le sujet est donc toujours très délicat, alors que la NBA essaie de réparer les dégâts avec la Chine, mais que ses académies dans le pays posent de graves problèmes, la ligue ayant promis de « réévaluer » tout le programme…

Mais que ferait Steve Kerr différemment s’il pouvait revenir en arrière et traverser à nouveau la tempête ?

« La première chose, c’est que je soutiendrais Daryl (Morey, le GM des Rockets). Je dirais simplement que Daryl a le droit, en tant qu’Américain, à la liberté d’expression. Il peut dire ce qu’il veut et on doit le soutenir pour ça. C’est le message principal. Si vous voulez ensuite aller plus profondément dans les méandres de cette situation très complexe… alors on peut discuter. On a des centaines voire des milliers de compagnies américaines en Chine et on fait des affaires avec eux. La NBA fait des affaires avec eux. Leur système est très différent du nôtre. Chaque entreprise qui fait des affaires en Chine sait que leur système est très différent du nôtre. Il faut faire cette danse et la NBA fait partie de ça. Donc si vous voulez faire des affaires là-bas, vous allez forcément vous retrouver au milieu de ces problèmes, et il faut être prêt à gérer ça avec eux. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés