Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Deux ans après sa crise de panique, Kevin Love continue de soigner sa dépression

L’intérieur des Cavaliers continue d’encourager ses pairs à consulter un spécialiste si besoin car il faut surveiller son mental comme on surveille son physique.

Mars 2018. Kevin Love est l’un des premiers joueurs de renom à parler ouvertement de ses problèmes mentaux. Quelques mois plus tôt, en plein match face aux Hawks, l’intérieur des Cavaliers est victime d’une crise de panique. Son cœur s’emballe, et il ne parvient plus à respirer. Le staff médical l’emmène alors à l’hôpital pour effectuer des tests, et Kevin Love prend la résolution suivante : « La plus grande leçon pour moi n’est pas de voir un psychologue, c’est de me confronter à l’idée que j’avais besoin d’aide. »

Deux ans plus tard, alors que le monde est plongé dans une pandémie sans précédent, l’intérieur rappelle qu’il faut surveiller et entretenir sa santé mentale, autant que sa santé physique.

« Je sais que certains gars ne veulent pas en arriver là, mais prendre des médicaments a changé ma vie de façon importante »

« Ma vie est drastiquement différente. Je sais beaucoup plus clairement où je vais et où nous nous dirigeons en tant que société pour éliminer la stigmatisation liée aux problèmes de santé mentale » explique-t-il à ESPN. « Nous continuons toujours de traiter la maladie mentale de manière si différente d’une maladie physique. Si vous aviez une maladie cardiaque, vous verriez un médecin et vous prendriez les mesures nécessaires pour régler le problème. Pourquoi en serait-il autrement avec la santé mentale ? »

Kevin Love n’hésite pas à avouer qu’il suit un traitement. « Je sais que certains gars ne veulent pas en arriver là, mais prendre des médicaments a changé ma vie de façon importante. Cela m’a aidé à gérer ce sentiment d’irritabilité et cette impression d’avoir une boule au ventre. Les médicaments m’aident à me détendre sans plomber mon niveau d’énergie. Je me suis battu contre la dépression toute ma vie. Et quand mon mental commence à partir en vrille, les médicaments m’aident à décompresser, et m’évitent de sombrer. »

Alors que les États-Unis sortent peu à peu du confinement, et que la peur du virus reste omniprésente, Kevin Love avoue qu’il avait besoin d’une routine pendant toute cette période loin des terrains et de ses coéquipiers.

« Il faut que je sois un monstre de routine. Si je ne reste pas dans ma routine, j’ai alors l’impression que je n’en fais pas assez, et c’est alors que mon esprit commence à partir en vrille. »

Kevin Love Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2008-09 MIN 81 25 45.9 10.5 78.9 3.4 5.7 9.1 1.0 2.5 0.4 1.5 0.6 11.1
2009-10 MIN 60 29 45.0 33.0 81.5 3.8 7.2 11.0 2.3 2.3 0.7 2.0 0.4 14.0
2010-11 MIN 73 36 47.0 41.7 85.0 4.5 10.7 15.2 2.5 2.0 0.6 2.1 0.4 20.2
2011-12 MIN 55 39 44.8 37.2 82.4 4.1 9.2 13.4 2.0 2.8 0.9 2.3 0.5 26.0
2012-13 MIN 18 34 35.2 21.7 70.4 3.6 10.4 14.0 2.3 1.9 0.7 2.2 0.5 18.3
2013-14 MIN 77 36 45.7 37.6 82.1 2.9 9.6 12.5 4.4 1.8 0.8 2.6 0.5 26.1
2014-15 CLE 75 34 43.4 36.7 80.4 1.9 7.9 9.8 2.2 1.9 0.7 1.6 0.5 16.4
2015-16 CLE 77 32 41.9 36.0 82.2 1.9 8.0 9.9 2.4 2.1 0.8 1.8 0.5 16.0
2016-17 CLE 60 31 42.7 37.3 87.1 2.5 8.6 11.1 1.9 2.1 0.9 2.0 0.4 19.0
2017-18 CLE 59 28 45.8 41.5 88.0 1.7 7.5 9.3 1.8 2.0 0.7 1.5 0.4 17.6
2018-19 CLE 22 27 38.5 36.1 90.4 1.5 9.4 10.9 2.2 2.5 0.3 1.9 0.2 17.0
2019-20 CLE 56 32 45.0 37.4 85.4 1.0 8.8 9.8 3.2 1.6 0.6 2.5 0.3 17.6
Total   713 32 44.2 37.0 82.8 2.8 8.4 11.1 2.4 2.1 0.7 2.0 0.5 18.2

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés